Portfolio et développement économique En continu

Sécurité informatique De quoi se méfier… bientôt

Au pays, 75 % des sommes déclarées en pertes au Centre antifraude du Canada sont liés aux fraudes informatiques. Les arnaqueurs, qui ont souvent recours à des stratagèmes connus, utilisent de plus en plus la technologie et un mélange de techniques astucieuses pour faire tomber leurs victimes dans leurs filets. Quatre tendances à suivre.

Sécurité informatique Texto, la fraude au bout du doigt

Les tentatives d’hameçonnage par message texte sont devenues monnaie courante. Et l’imagination des fraudeurs ne semble pas avoir de limites. Si certains stratagèmes sont plus difficiles à repérer, il est néanmoins possible, en portant attention à certains éléments, de ne pas tomber dans le panneau, selon Olivier Bilodeau, directeur recherche en cybersécurité chez GoSecure, à Montréal.

Sécurité informatique Fraude : réfléchir un peu avant de cliquer

Vol d’identité, hameçonnage, faux sites web : les fraudeurs informatiques rivalisent d’imagination pour attraper leur prochaine victime, et leurs techniques deviennent de plus en plus sophistiquées. Pour éviter de tomber dans le panneau, il faut adopter les bons réflexes, user de prudence et, surtout, prendre du recul avant de cliquer.

Génie La créativité pour régler des problèmes

Quand les projets sur la Rive-Sud ont commencé à s’accumuler pour Équipe Laurence, firme d’ingénierie civile, la solution pour en faciliter la gestion a été d’ouvrir un bureau à Belœil. Le premier sur la Rive-Sud, mais le sixième pour cette entreprise en pleine expansion qui ne manque pas de créativité pour pallier les problèmes.

Génie Des étudiants friands de compétitions

Compétition québécoise d’ingénierie, Compétition canadienne d’ingénierie, Jeux de génie du Québec… les étudiants en génie ont l’embarras du choix pour ajouter des expériences enrichissantes à leur CV. La Presse s’entretient avec deux fervents habitués de ces évènements.

Génie Le génie d’ici en quatre chiffres

Chimique, informatique, mécanique, physique, civil, etc. : peu importe leur domaine, les ingénieurs contribuent, par leur expertise et leur créativité, à faire progresser le Québec sur les plans social, économique et environnemental. Voici quatre chiffres témoignant de la conjoncture actuelle du génie dans la province.

Génie Un ingrédient indispensable dans un projet d’envergure

Les projets d’envergure comme celui de la promenade Samuel-de-Champlain, à Québec, sont l’œuvre de grandes équipes. De la première étincelle à la réalisation finale, une horde de personnes sont impliquées. Discussion avec Jérôme Després-Grenier, ingénieur et directeur de projets pour le Groupe Deric.

Génie Une première unité de recherche en génie lunaire

Une unité de recherche en génie lunaire, Astrolith, a été lancée en janvier à Polytechnique Montréal. Unique au Canada, elle regroupe l’expertise des sept départements de l’école pour développer des technologies pour les infrastructures et l’exploitation des ressources spatiales et cislunaires. Cofondateur et directeur d’Astrolith, Giovanni Beltrame, professeur au département de génie informatique et génie logiciel à Polytechnique Montréal, répond à nos questions.

Génie D’une Amérique à l’autre pour étudier le génie

Quand Shepson Noirot a quitté la Guyane française pour le Québec, il prévoyait seulement y étudier en génie mécanique à Polytechnique Montréal. Toutefois, le jeune homme venu du Sud est tombé amoureux de l’hiver québécois et de sa population. Si bien qu’il veut désormais y bâtir sa vie.

Génie Du rêve… à la réalisation

Imaginez que tous les enfants de Montréal puissent enfourcher leur vélo pour se rendre seuls à l’école. C’est le rêve de Catherine Turcot, ingénieure à la Ville de Montréal. Même si elle n’est pas certaine que ses filles de 1 et 3 ans pourront voir son rêve devenir réalité, elle y travaille au quotidien. Elle a notamment réalisé la conception du premier axe du Réseau express vélo (REV), Berri/Lajeunesse/Saint-Denis, un projet transformateur pour Montréal.

Drummondville Un parc industriel écologique

L’image d’un parc industriel est traditionnellement peu attirante, des rues et des bâtisses souvent sans âme. Drummondville veut changer la donne et construire un écoparc industriel. Le projet, dont la première pelletée de terre est prévue en 2026, se veut un milieu de vie dynamique pour ses usagers, où nature et industrie cohabiteront.

Drummondville L’Arsenal ajoute une corde à son arc

L’Arsenal passe à l’offensive : le distributeur d’équipements et de camions de pompiers s’attaque à un nouveau marché. Avec sa filiale lancée à l’automne, l’entreprise de Drummondville vendra maintenant aussi des camions de collecte résiduelle, en plus de s’attaquer au marché des Maritimes.

Drummondville Recrutement : du Brésil jusqu’au Québec

En juin 2023, Leonardo et Damaris Dias ont quitté le Brésil avec leurs filles pour s’établir à Saint-Cyrille-de-Wendover. Mais bien avant de survoler l’Amérique, le couple collaborait avec Drummond économique afin d’adoucir l’atterrissage dans sa nouvelle vie.

Drummondville La troisième vie de Drummondville

Longtemps mono-industrielle, Drummondville est devenue l’un des plus importants pôles manufacturiers de la province. La Ville cherche maintenant à devenir une référence en innovation. Grâce au maillage entre les entreprises et les établissements collégiaux et universitaires sur son territoire, mais aussi grâce à la mise en place d’un laboratoire unique, la municipalité et sa région sont en train de gagner leur pari.

CELI et épargne De l’importance de bien se préparer à un décès

Les planificateurs financiers sont unanimes : mieux vaut éviter la mort. Cela dit, ils soutiennent qu’il demeure préférable d’y être bien préparé, car le transfert d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) entre conjoints ou membres de la famille lorsque quelqu’un meurt comporte quelques défis. Quelles sont les règles ?