Voyage et plein air En continu

De l’humour pour promouvoir la courtoisie

Comment promouvoir la courtoisie entre les divers utilisateurs du plein air sans se montrer trop moralisateur ? En faisant appel à de chouettes animaux et en adoptant un ton humoristique, bien sûr. C’est ce que fait le Réseau plein air Québec (RPAQ) avec sa nouvelle campagne de sensibilisation « La nature te juge ».

Pour des sentiers réservés au ski nordique

Certaines choses ne se partagent pas. Un sentier de ski nordique, par exemple. Le passage d’un seul raquetteur ou d’un seul marcheur peut rendre le sentier non seulement désagréable, mais carrément dangereux.

SEPAQ Le nouveau PDG promet d’être à l’écoute

Martin Soucy connaît bien la SEPAQ. À l’âge de 16 ans, il a décroché un emploi étudiant au parc national d’Oka. « J’ai vraiment commencé comme un employé de première ligne », déclare celui qui deviendra le nouveau président-directeur général de la Société des établissements de plein air du Québec le 5 février prochain.

T’as mis d’la brume dans mes lunettes

La neige est brillante, le ciel est d’un bleu profond, le froid est mordant : c’est un plaisir d’adopter un bon rythme pour monter cette pente un peu abrupte en ski de fond. Mais voilà, les lunettes de soleil s’embuent et une fois au sommet, cette buée se transforme en glace opaque. Comment redescendre de l’autre côté si on ne voit plus rien ?

Kayakistes en eaux troubles

Trois kayakistes américains et un Écossais ont réalisé un exploit l’été dernier en étant les premiers à réussir la traversée du passage du Nord-Ouest, à force humaine, en une seule saison. Un seul problème : on vient de les accuser d’avoir violé la loi canadienne en campant illégalement dans un refuge d’oiseaux migrateurs.

Une pensée pour la faune en hiver

Plusieurs animaux demeurent actifs l’hiver. Mais leur vie n’est pas facile et ils n’ont certainement pas envie que des humains les embêtent en s’approchant d’un peu trop près. Le problème, c’est que souvent, les amateurs de plein air ont de bonnes intentions et ne savent pas qu’ils importunent la faune hivernale.

Maxime Jean De l’Everest à la Fédération des chasseurs et pêcheurs

Maxime Jean a réussi un défi d’envergure en foulant le sommet du mont Everest en 2004. Il doit maintenant s’attaquer à une série d’autres défis qui pourraient se révéler tout aussi laborieux, comme assurer aux pêcheurs un accès aux plans d’eau et favoriser un partage équitable du territoire entre les chasseurs et les autres usagers de la forêt.

Une histoire de pantoufles

Après une grosse journée à parcourir un sentier de raquettes, c’est un plaisir d’arriver enfin au refuge, d’enlever des bottes un peu humides et de mettre les pieds dans de grosses pantoufles matelassées.

La responsabilité d’un organisateur de sorties

Avec les réseaux sociaux, il est plus facile que jamais d’organiser une sortie en plein air. On lance une invitation sur un groupe Facebook de randonnée, on fixe un lieu et une heure de rendez-vous, et hop !, un petit groupe se forme. Mais voilà, même si le processus est informel, l’instigateur de cette randonnée peut endosser une certaine responsabilité en cas d’accident.

234 jours et L’appel de l’Antarctique L’aventure en lecture

Il fait sombre. Les conditions de neige et de glace laissent encore à désirer. C’est la période de l’année ou l’amateur de plein air a besoin d’inspiration. Ça tombe bien, des aventuriers québécois viennent de publier deux livres qui pourrait l’inciter à se lancer dans de grandes expéditions… ou à passer quelques semaines de plus à lire près du feu.

Le secret d’un bon film d’aventure

Fin novembre. Les journées raccourcissent. La neige se fait attendre. Les amateurs de plein air ont besoin d’un petit remontant. Comme une vidéo excitante d’un sport extrême tournée dans une contrée exotique. Ou une vidéo inspirante filmée dans le parc d’à côté. Mais qu’est-ce qui fait qu’une vidéo touche le cœur et les tripes, alors qu’une autre tombe à plat ?

La fumée des feux de camp

Discrètement, la SEPAQ et Parcs Canada examinent à quel point la fumée de feux de camp peut être problématique dans les terrains de camping. Mais il n’est absolument pas question d’interdire ce qui est une véritable institution.

De l’amour pour le Sentier national

Le Sentier national, ce long ruban plus ou moins continu qui traverse une bonne partie du Québec, est en bonne voie de s’étoffer. En juillet dernier, le gouvernement québécois a annoncé un investissement de 2,7 millions de dollars pour développer de nouvelles sections et mettre à niveau des sections existantes.