Plein air En continu

Boire de la chaleur

Même si le froid est de retour, les mordus de plein air continuent à explorer les forêts, les rivières, les lacs et les montagnes. Ils ont une arme secrète : une bouteille isotherme remplie à ras bord d’un liquide qui réchauffe le corps et l’esprit. Que ce soit pour du café, du thé, du chocolat chaud ou de la soupe, un bon vieux récipient isolant (de type Thermos) est indispensable.

Chutes et cascades d’automne

Les feuilles sont tombées. Il fait froid. Il fait gris. Il pleut, même. Pourquoi irait-on faire de la randonnée en novembre ? Justement, parce qu’il pleut souvent. Toute cette pluie permet de redonner de la vigueur à des chutes et à des cascades qui paraissaient quelque peu anémiques. Il existe plusieurs sentiers au Québec qui permettent d’en admirer des belles. En voici quelques-unes situées tout près l’une de l’autre, dans Lanaudière.

Les aventuriers en action

Ça ne chôme pas du côté des aventuriers québécois. Frédéric Dion vient de terminer une odyssée au cœur de l’Amérique du Nord, Caroline Côté est sur son départ pour une expédition solo en ski vers le pôle Sud et Samuel Lalande-Markon prépare une traversée intégrale du Québec du nord au sud avec Simon-Pierre Goneau.

Un bruit dans la nuit

Craaaaac. Quel est ce craquement tout juste à l’extérieur de la tente ? Hou hou houhou ! Et ça, c’est un fantôme ? Kkkkkkkkkk ! Une sorcière qui claque des dents ? Il y a souvent des bruits étranges, la nuit, en camping. Même les plus braves ont parfois envie de disparaître dans les profondeurs de leur sac de couchage.

Plus que de la chasse et de la pêche dans les pourvoiries

Depuis toujours, on associe les pourvoiries à la chasse et à la pêche. Toutefois, elles sont de plus en plus nombreuses à offrir des activités de plein air, comme le kayak, la randonnée pédestre et la raquette. Leur but ici est d’attirer une nouvelle clientèle et de rester ouvertes toute l’année.

Des idées pour une sortie plein air

L’automne est la saison idéale pour aller prendre l’air. C’est l’occasion de faire des découvertes, de visiter des lieux naturels qu’on ne connaissait pas. Justement, un guide Ulysse de grand format, Les 150 plus beaux sites de plein air du Québec, peut donner des idées lorsque l’imagination vient à manquer.

Inukrock, l’escalade au Nunavik

Les yeux de Daniel Samisack s’illuminent lorsqu’il parle d’escalade. Joint par Zoom à son village d’Inukjuak, au Nunavik, le jeune homme de 17 ans raconte que ces temps-ci, il bûche sur une voie particulièrement difficile. Avec les mains, il mime le mouvement dynamique qu’il devra réussir pour atteindre une prise minuscule.

Les petits secrets de la rando d’automne

Enfin, le sommet. Une zone dégagée permet d’admirer la vallée avec ses arbres qui commencent à rougir. C’est le temps de s’asseoir, de sortir son goûter… ainsi que sa doudoune bien chaude et sa tuque. L’automne est probablement la plus belle saison pour aller randonner, mais il faut s’adapter à de nouvelles conditions.

La SEPAQ veut combattre la pollution lumineuse

La nuit tombe. Les étoiles commencent à apparaître dans le ciel. La Voie lactée se dessine. C’est un spectacle grandiose qu’on pourrait voir de plus en plus souvent dans les parcs nationaux du Québec. Après avoir participé à la création d’une réserve internationale de ciel étoilé autour du parc national du Mont-Mégantic, la SEPAQ a entrepris de combattre la pollution lumineuse dans l’ensemble de son réseau.

La vie au grand air et les élections

Bien assis dans un kayak, fasciné par un grand héron qui déploie ses ailes ou une tortue qui roupille au soleil, on n’a pas vraiment envie d’entendre parler d’élections, de ministères, d’études ou de plans d’action. Mais voilà, la politique peut avoir des conséquences même au fin fond des bois.

Parcourir la via ferrata à son gré

Il est facile de parcourir une via ferrata dans les Alpes. Il suffit de connaître les rudiments de cette discipline, de louer l’équipement nécessaire et la voie est libre, sans frais d’accès. À défaut des connaissances nécessaires, on peut engager un guide. Au Québec, par contre, la pratique autonome est impossible.

Plans d’eau et espèces envahissantes

L’accès à l’eau est plus difficile, mais il y a une bien bonne raison à cela : protéger les plans d’eau fragiles contre les espèces envahissantes, comme le myriophylle à épis et la moule zébrée.

L’alpinisme touché par les changements climatiques

Bon nombre d’alpinistes ont dû modifier leurs plans cet été dans les Alpes : la canicule a rendu plusieurs objectifs populaires, comme le mont Blanc et le Cervin, beaucoup trop périlleux pour être tentés. C’est un exemple des effets négatifs des changements climatiques sur le monde de l’alpinisme.

À la chasse aux champignons

C’est une journée de randonnée parfaite : de bons amis, une belle forêt, des panoramas spectaculaires et, en prime, de chouettes champignons cueillis dans les sous-bois. Le randonneur les fait cuire amoureusement pour améliorer le souper de son petit groupe d’amis. Léger problème, plusieurs tombent malades le lendemain.