Actualités cinéma Les grands titres

 Massacre à la tronçonneuse fête ses cinquante ans 01:08

(Irving) Tourné rapidement avec peu de moyens et interdit dans plusieurs pays, le film aurait facilement pu passer aux oubliettes de l’histoire du cinéma. Mais un demi-siècle après sa sortie, Massacre à la tronçonneuse reste une référence de l’horreur sur grand écran.

La Presse au 77e Festival de Cannes George Lucas : l’hommage au visionnaire

(Cannes) George Lucas, qui recevra samedi une Palme d’or d’honneur lors du gala de clôture du 77e Festival de Cannes, termine rarement ses phrases. Ses anecdotes s’étiolent en d’interminables circonlocutions. Un cauchemar pour un intervieweur. Invité de marque d’une classe de maître très courue vendredi au Théâtre Debussy, il a répondu à une question sur Star Wars de l’animateur Didier Allouch en parlant de son film précédent, American Graffiti.

Actualités cinéma En continu

Hit Man Jouer au tueur

Un professeur d’université prétend être un tueur à gages pour la police de La Nouvelle-Orléans afin d’épingler des gens qui souhaitent en éliminer d’autres. Il excelle dans son rôle jusqu’au jour où il entame une relation avec une femme qui voulait tuer son mari.

Furiosa – A Mad Max Saga Dans le rétroviseur de Fury Road

Les moteurs grondent un peu moins dans Furiosa – A Mad Max Saga que dans Mad Max – Fury Road, sorti en 2015 – mais qui le suit chronologiquement. Fans de poursuite à grande vitesse, n’ayez crainte, la dernière création de George Miller se passe tout de même en grande partie sur de longues routes désertiques.

La Presse au 77Festival de Cannes Xavier Dolan : « Je n’ai jamais dit que je ne ferais plus de cinéma »

(Cannes) Xavier Dolan me reçoit dans sa chambre du chic hôtel Majestic, sur la Croisette, où sont logés la plupart des invités de marque du Festival de Cannes. Le cinéaste québécois préside le jury de la section Un certain regard, où il a été lui-même accueilli en sélection officielle grâce aux Amours imaginaires (2010) et à Laurence Anyways (2012).

La Presse au 77e Festival de Cannes Vus sur la Croisette

(Cannes) Réalisateur du Grand bain, succès populaire en France en 2018, le comédien Gilles Lellouche propose en compétition un autre film grand public fait sur mesure pour plaire. L’amour ouf est une romance adolescente au parfum de nostalgie campée dans les années 1980 et 1990, sur fond de musique des Cure, de Billy Idol et de Prince, doublée d’un film de gangsters. Le tout à la sauce américaine (ou plutôt, française voulant passer pour américaine). John Hughes version plus noire que rose rencontre Tarantino à la guimauve.

La Presse au 77e Festival de Cannes Sur les doigts d’une main

(Cannes) La compétition du 77e Festival de Cannes tire à sa fin et je ne peux pas dire qu’elle est pour l’instant mémorable ; 16 films ont été présentés sur les 22 sélectionnés et pour l’instant, mes coups de cœur se comptent sur les doigts d’une main. Ou pour être plus précis, sur deux doigts.

La Presse au 77Festival de Cannes La fille du mythe

(Cannes) Marcello Mastroianni aurait eu 100 ans cette année. Le cinéaste français Christophe Honoré (Les bien-aimés, Le lycéen) lui rend un hommage fantaisiste à travers sa fille Chiara dans Marcello Mio, présenté en compétition à Cannes mercredi.