Animaux En continu

Chat errant cherche abri temporaire pour cet hiver

Des centaines de mini-chantiers donneront prochainement naissance à autant de petits abris destinés aux chats errants, disséminés dans les cours, sur les balcons et dans les ruelles cet hiver. Confectionnées par de bons samaritains, ces maisonnettes permettent de garder les matous au chaud, mais aussi de s’attaquer au fléau de la surpopulation féline.

La déconfiture des animaux de soutien émotionnel

La scène se passe à l’aéroport Montréal-Trudeau, un peu avant la pandémie. Une jeune femme se déplace vers sa porte d’embarquement en tenant en laisse un gros chien, un « animal de soutien émotionnel » selon l’affichette fixée au cou de celui-ci. Subitement, sans le moindre signe précurseur, le chien se précipite en aboyant sur un homme en fauteuil roulant qui passe à côté.

Les chats raffolent du jeu vidéo Stray

(Paris) Le jeu vidéo Stray, dont le protagoniste est un chat de gouttière, a conquis de nombreux humains depuis sa sortie en juillet. De manière plus surprenante, le titre suscite aussi la fascination des félins.

Retour au bureau Votre chien n’est pas prêt

(New York) Regardez ce visage, ces yeux implorants, ce nez qui vous a tenu compagnie tout au long de la pandémie. Maintenant, expliquez à Cooper pourquoi il est si, si important que vous retourniez au bureau, la laissant seule toute la journée, après deux ans de complicité 24 heures sur 24.

Les chiens s’invitent au bureau de leur maître

(Ottawa) Du haut de ses quatre pattes, la queue remuant à l’arrivée des visiteurs, Daisy veille au bien-être de l’équipe chez Tungsten Collaborative. La chienne, comme bien d’autres animaux de compagnie, a le droit de venir au bureau avec son maître, qui a travaillé de la maison durant la pandémie.

Trois livres qui mettent les « quatre pattes » en vedette

Les amoureux des animaux pourront flairer du côté des librairies ce printemps, avec l’éclosion d’ouvrages sur le sujet. Dans le trio que nous vous présentons, ils prennent la forme d’un recueil de nouvelles, d’une grande fable satirique et d’un essai fouillé sur notre ambivalence vis-à-vis de la souffrance animale.