Source ID:7931105; App Source:DAM

Plus que des fables

Les Évangiles ne sont pas des fables, des... (Photo: Archives AP)

Agrandir

Les Évangiles ne sont pas des fables, des mythes ou des légendes, mais des récits savamment construits ayant leurs propres caractéristiques littéraires.

Photo: Archives AP

Stéphane Rhéaume

L'auteur est pasteur principal de l'Église chrétienne évangélique de Saint-Eustache.

La fête de Noël est souvent l'occasion de revisiter les textes de la Nativité et même du reste des Évangiles. Certains chercheurs soulèvent des questions sur leur valeur historique. On dit parfois que les Évangiles ne nous rapportent pas des faits historiques, mais des interprétations religieuses. Nous aimerions brièvement remettre les choses en perspective.

Il existe plusieurs écoles de pensée dans le domaine des études bibliques et théologiques. Il est dommage que cette diversité ne soit pas toujours reflétée et que ce soit souvent la même perspective qui soit rapportée, à savoir l'école critique qui remet en question la validité des textes bibliques, peut-être même plus que tout autre texte ancien. Cette quête de vérification historique n'est pas à déprécier, mais contrairement à ce que l'on peut penser, il n'existe pas de consensus universel sur ce point. Dans les milieux académiques, différentes perspectives dialoguent. Heureusement, plusieurs biblistes et théologiens sérieux, réputés et de différentes confessions, ont une opinion plutôt favorable du portrait de Jésus que véhiculent les Évangiles. Pour eux, les Évangiles ne sont pas des fables, des mythes ou des légendes, mais des récits savamment construits ayant leurs propres caractéristiques littéraires. Même John P. Meier, un prêtre et théologien catholique, reconnu pour son oeuvre colossale sur le Jésus historique, propose sur plusieurs points une vision du Jésus de l'histoire assez proche de celui des Évangiles.

 

Deuxièmement, la manière dont on rapportait l'histoire à l'époque biblique différait fort de celle d'aujourd'hui. Les écrivains bibliques rapportent surtout ce qui contribue à leurs visées et intentions théologiques, c'est-à-dire, présenter Jésus comme étant le Messie et susciter la foi en lui. La sélectivité des événements est évidente, mais elle n'implique pas nécessairement un éloignement ou une déformation de la vérité historique. Pour les auteurs des Évangiles, l'important n'était pas tant les détails de l'histoire biblique que le schéma global des événements. Leur but était avant tout de communiquer un message et non pas de faire un rapport détaillé de tout ce qui est arrivé. Les Évangiles peuvent être historiquement fiables dans leur ensemble sans même raconter l'histoire selon les critères des historiens modernes.

Finalement, il faut reconnaître les limites de toute tentative de vérification historique. Aucun bibliste, théologien ou historien ne peut prétendre parler avec une certitude absolue lorsque vient le temps de se prononcer sur la valeur historique des Évangiles. Il faut donc faire preuve de prudence dans nos conclusions. Quoique utiles, les critères de vérification historique dont nous disposons à l'heure actuelle dans le domaine des études bibliques ne constituent pas des guides sûrs et infaillibles pour reconstituer le portrait historique de l'homme Jésus. Nous ferions bien de nous en rappeler.

La vraie question est celle-ci: pouvons-nous faire confiance aux auteurs des Évangiles? Nous ont-ils communiqué un portrait de Jésus proche de celui qui a réellement existé? Basé sur de minutieuses recherches bibliques et historiques, plusieurs croient que oui.

 

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer