Plus tôt ce mois-ci, nous avons lancé un appel à nos lecteurs pour savoir ce qu’ils souhaitaient jeter en 2022. Sans surprise, le coronavirus et ses variants viennent en tête de liste… pour la deuxième année de suite. Voici un aperçu des courriels reçus.

Publié le 28 déc. 2021

La COVID-19

À jeter et à brûler : la COVID-19 et ses variants Alpha, Beta, Delta, Omicron et compagnie pour avoir une page blanche pour commencer la nouvelle année. Qu’en pensez-vous ?

Louiselle Boucher et de nombreux lecteurs

Les antivaccins

Jeter à la poubelle les antivaccins, qui sont la source de nos problèmes avec la COVID-19.

Jean-François Gauvin

Le baseball

Je souhaite jeter le baseball à Montréal. Ce sport est en décroissance aux États-Unis, sans compter qu’il faut construire un stade pour une demi-équipe. C’est un risque trop élevé.

Jean Lelièvre

Le plastique

Pour 2022, j’aimerais jeter ou éliminer le plus possible le plastique. Pensez-y, depuis son invention, à peu près tous les objets faits de plastique existent encore ! Et il est même présent dans notre nourriture, à toutes les étapes de la chaîne alimentaire. Il faut que ça cesse !

Judith Cossette

Le multiculturalisme

Pour 2022, jetons le multiculturalisme canadien.

André Brunelle

Ne pas acheter inutilement pour ne pas jeter…

J’essaie de ne rien jeter, sauf quand je n’ai plus le choix. Je donne les vêtements que je ne porte plus. Je garde les plus usés pour jardiner, faire les corvées de tous les jours : ménage, couper le gazon, pelleter, etc. Je fais réparer ce qui ne fonctionne plus : lampes, coupe-herbes, tracteur à gazon, etc. Je cherche à prolonger leur vie. Pour ne pas avoir à jeter, je fais attention à ce que j’achète. Il y a tellement d’objets inutiles qui s’offrent à nous sur le marché.

Danielle Perrin

Une saison décevante

La saison du Canadien de Montréal.

Manon Dagenais

La surconsommation

Le délire consumériste du Vendredi fou et de toutes ces fêtes qu’on commercialise (Saint-Valentin, fête des Mères, fête des Pères, etc.).

Caroline Deveau

Les VUS

Jeter tous ces VUS, si gloutons de pétrole, pollueurs et invasifs.

Claude Laporte, Saint-Lambert

La haine en ligne

À jeter : les commentaires haineux sur les réseaux sociaux.

Nathalie Des Saules

Les armes nucléaires

Il faut se débarrasser de l’armement nucléaire avant qu’un malheur ne survienne…

Carmen Schaefer

Tout ce qui entrave la réflexion

Il faut jeter l’incivilité, la grossièreté et le mépris. Mais aussi, les raccourcis intellectuels, la malhonnêteté intellectuelle et la démagogie afin d’arriver à ses propres conclusions…

Mario De Tilly

La surconsommation (bis)

À jeter : la publicité de tout ce qui prône le bonheur de la surconsommation. Toutes les publicités de grosses voitures qui passent dans les forêts, les montagnes et qui disent : « C’est ça le bonheur… » À jeter, et ce, définitivement.

Dominique Daigneault

Les CIUSSS

Les CIUSSS, ces créatures abominables sans représentation réelle de la communauté et sans prise en compte des vrais besoins des personnes.

Claude Tremblay

Les anglicismes

À jeter, les mots anglais qui infectent notre belle langue française, et ce, un peu partout, même dans votre journal, dont je ne pourrais me passer.

Anne-Marie Grenier

L’égoïsme

Je souhaite que soit jeté l’égoïsme, qui empoisonne notre société.

Yves Lagacé

Le troisième lien

Jeter l’idée même du troisième lien en tunnel à Québec. Au lieu de perdre une demi-douzaine de circonscriptions dans le reste du Québec, le gouvernement Legault n’en perdrait que quatre sur la Rive-Sud de Québec.

Jacques Lavallée

La pandémie

Jeter d’abord et avant tout la pandémie aux poubelles en la transformant en endémie. Comment ? En ajoutant des vaccins de rappel et des vaccins partout sur la planète bon gré mal gré. Ainsi, nous pourrons conserver notre joie de vivre, qui s’est effritée encore un peu plus en 2021. En attendant, je souhaite à tous une merveilleuse année 2022.

Christian Castonguay

SUIVEZ-NOUS sur Twitter