Vous avez été nombreux à répondre à notre appel à tous sur le plus beau des cadeaux à offrir. Voici la suite de notre aperçu des suggestions de nos lecteurs et lectrices.

Publié le 22 déc. 2021

Hommage aux parents

Bien sûr, j’aimerais l’offrir à tous les parents. Ceux-ci sont à bout de souffle à force de jongler avec la pandémie, les grèves, les enfants malades, les tests de COVID-19, l’attente. Tout cela en travaillant et en réconfortant nos petits amours. Ils sont devenus de grands experts dans cet art du cirque. Cependant, bien égoïstement, je voudrais offrir l’espoir à ma belle Anik, ma fille. Maman de deux merveilleux garçons plein d’énergie. Anik est mon héroïne depuis plus de trois ans. Jusqu’à tout récemment, elle jonglait miraculeusement avec tous les défis actuels tout en étant la conjointe d’un homme passionné, mais malheureusement atteint d’un troisième cancer depuis 2018. Mettre au monde un deuxième enfant entre deux traitements de chimiothérapie, tenir la famille à bout de bras durant les traitements, les hospitalisations, les attentes interminables des résultats de tests, biopsies, scans… Tout cela, c’est ma fille. Anik est une guerrière, une femme résiliente, positive malgré l’anxiété, l’incertitude. Aujourd’hui épuisée, elle a accepté de s’arrêter pour prendre une pause et se reconstruire une santé physique et mentale. Mon vœu : que l’année 2022 soit celle de la guérison. Tant qu’il y aura de l’espoir, de l’amour, tout ira bien. Je t’aime.

Sylvie Delisle

La fin, enfin !

Le plus beau cadeau pour tous ? Ce serait que cette pandémie se termine en 2022 partout sur terre avec l’extinction de ce virus et de ses variants !

Lorraine Vanier, L’Assomption

La guérison

Le plus beau des cadeaux serait la guérison pour mon fils, qui se bat depuis quatre ans.

Rita Couturier

Penser à moi

Le plus beau des cadeaux serait pour moi. Je m’explique. Depuis ma naissance dans une famille de 15 enfants (je suis la septième), j’ai eu ma grande part de responsabilités assez jeune. Instruite et élevée par les religieuses Ursulines, qui ont influencé mon éducation, mon dévouement était toujours pour les autres. Et c’est ce que j’ai pratiqué toute ma vie jusqu’à mes 70 ans, moment où j’ai décidé de penser à moi avant de mourir. Le plus beau des cadeaux me revient largement : vivre MA vie.

Lina Pellerin

Nos soignants

Je souhaite un peu de temps en famille à tous nos soignants des hôpitaux et des CHSLD, ce qu’ils n’ont pas eu depuis deux ans. Je leur souhaite les plus belles Fêtes possibles.

Thérèse Duquette

Ma fille Marie

Qu’il serait doux, ma chère fille Marie, de t’offrir une clé qui ouvrirait le monde des possibles afin que tu puisses t’épanouir dans un travail valorisant pour toi, belle jeune femme de 26 ans qui vit avec une trisomie 21. Tu as tellement de belles choses à offrir et ton potentiel sous-utilisé est si fécond à qui prend le temps de le découvrir et les moyens pour le faire émerger. Mais dans ce monde inclusif dont je rêve pour toi ainsi que pour tous les gens de ta condition, Marie, il faudra des décideurs qui croient en toi, des actions concrètes qui fassent sauter les verrous de l’immobilisme ainsi que les tirages de couverture du chacun pour sa cause. Ce cadeau merveilleux te permettrait d’avoir une place dans une communauté où on reconnaîtrait ton statut de citoyenne à part entière. Ta vie en serait changée et améliorée, mais également la mienne, moi, ta mère, ta proche aidante qui t’aime et te voit avec les yeux d’un cœur qui bat et se bat pour faire reconnaître la beauté de ta singularité. Joyeux Noël, ma douce Marie !

Anik Larose

En famille

Mon plus beau cadeau serait de recevoir mes enfants et petits-enfants (14 personnes) dans un même endroit pour deux nuits avec des repas tout simples, incluant une activité de plein air. J’ai 76 ans et je n’ai pas l’espace, l’énergie et les moyens pour trouver tout ça. Merci de m’avoir permis de rêver, même si ça fait remonter les émotions.

Pierrette Bisson

L’espoir

Au risque de paraître égoïste, c’est moi qui m’offre personnellement un cadeau cette année. Après une opération pour un cancer de la prostate en mars 2021, j’attends mon troisième test sanguin APS et j’ai décidé de m’offrir un cadeau : je me suis acheté l’espoir d’une rémission de cancer. Parce que je veux vivre pleinement ma vie auprès de mon épouse, de mes enfants et de mes petits-enfants. Je suis sûr qu’ils comprendront mon choix. Et à tous ceux et celles qui vivent une situation de santé fragile, je vous souhaite bon courage et une belle période des Fêtes !

François Laurent

La joie de vivre

S’il y a un cadeau que j’aimerais offrir plus que tout, c’est à ma fille aînée que je l’offrirais. Elle qui a tant travaillé pour devenir enseignante et qui est devenue une « Madame Geneviève » adorée par ses petits loups de maternelle ! À chaque rentrée scolaire, elle accueille sa nouvelle cohorte avec un inconditionnel amour ainsi que la promesse qu’elle se fait de leur donner le goût d’apprendre et la confiance de réussir, un pas à la fois. Cette année, elle n’a pas pu remplir sa promesse : la surcharge de cas d’enfants avec des besoins particuliers, liée au manque de ressources, l’a menée à l’épuisement professionnel. Ce que je voudrais offrir à ma fille cette année, c’est le retour de sa joie de vivre et de son équilibre.

Monique Desrochers