Vous avez été près d’une centaine à nous écrire pour souligner les bons et les moins bons coups du gouvernement lors de la dernière session parlementaire. Voici un aperçu des réponses à notre appel à tous de cette semaine.

Publié le 11 déc. 2021

Ministère de la Santé et aînés

Son meilleur coup : avoir remplacé la ministre de la Santé, Danielle McCann, par Christian Dubé, ce dernier étant nettement mieux outillé pour ce difficile poste. Son pire coup : avoir laissé mourir les aînés dans les CHSLD dans la plus terrible indignité, et aujourd’hui prétendre qu’il ne pouvait pas savoir. Ça devrait le hanter pour longtemps.

André Rivard

Votes et Arruda

Le meilleur coup ? Assurément les intentions de vote actuelles, malgré toute cette « bouette » des dernières semaines, dont le manque d’humilité de M. Legault (je n’ai pas écrit l’arrogance, par respect). Le moins bon coup ? Tout faire pour qu’on finisse tous par croire que le DArruda ne subit « vraiment aucune » pression politique. Combien de personnes pourront être rassemblées déjà ? Ah oui, exactement comme le souhaite M. Legault. Mais bon, Noël arrive bientôt ! Sortons les violoneux et fêtons entre « amis québécois » !

Nathalie Vacri

Pour la gestion, bravo !

Je crois que la CAQ fait un excellent travail de gestion des services et des fonds publics, malgré les déficiences laissées par leurs prédécesseurs libéraux et péquistes, dont les directions variaient au gré des vents de favoritisme et d’idéalisme, déconnectés de la réalité. Nous ne sommes plus à l’heure des grands mouvements visionnaires coûteux et théoriques. Nous sommes à l’heure d’une saine gestion de l’État et de ses complexités, dans les limites de l’affirmation de notre identité québécoise, et la CAQ l’a compris. Bravo !

Claude Rhéaume

Troisième lien, fédéral et électricité

Cette session parlementaire a été plombée par deux mauvaises décisions émanant du bureau du premier ministre lui-même : le tunnel entre Lévis et Québec et son intrusion dans la campagne électorale fédérale, incitant les électeurs à voter pour le Parti conservateur du Canada. Les résultats démontrent que nous sommes assez intelligents pour penser par nous-mêmes. Son coup le plus fumant est la vente d’électricité à l’État de New York.

Solange T. Cossette

Un peu trop loin

Jusqu’ici, je n’avais rien à dire de négatif de notre gouvernement, mais dernièrement, je trouve que notre premier ministre va un peu trop loin dans ses commentaires. Il est très arrogant et n’accepte aucune remarque qui ne va pas dans le sens de ses décisions. Il ne dit jamais oui ou non, c’est majoritairement des réponses floues avec des rebuffades très virulentes à l’opposition (par exemple : le troisième lien, le stade de baseball, les CHSLD). Il doit prendre en compte que les questions sont souvent justifiées et reflètent l’opinion des Québécois.

Johanne Alary, Montréal

Une danse bien particulière

Je crois que le jupon du gouvernement commence à dépasser, tant sur sa gestion de la pandémie que sur ses grandes orientations. Quant à l’opposition, elle se résume à Québec solidaire qui danse un tango bien langoureux avec le gouvernement dans le seul but d’occuper toute la piste de danse. Pendant ce temps, le vieux couple PQ-PLQ attend d’inscrire un nom dans leur carnet de bal. Ça risque de se terminer en gigue solitaire ou en solo de cuillère de bois. En avant la musique…

Gilles Langlois, Victoriaville

Plusieurs bons coups

Ce gouvernement a plusieurs bons coups à son actif, en commençant par la gestion de la pandémie. Il y a aussi le projet de loi 96 renforçant la loi 101, sa détermination dans la protection de la nation québécoise, ses actions concrètes sur les 25 recommandations du Groupe de travail contre le racisme, ses actions pour la protection des femmes victimes de violence conjugale et son réveil sur l’importance de la lutte contre les changements climatiques, sans oublier sa bonne gestion des finances publiques. Pour ses moins bons coups, je dirais les débats puérils avec l’opposition et son manque de flexibilité pour améliorer le projet du troisième lien.

Laurent Tremblay

Le monarque caquiste

La dernière session a démontré que le premier ministre manifeste un populisme très dérangeant. Lorsque les questions qui lui sont adressées critiquent fortement la façon de faire de son gouvernement, son populisme fait en sorte qu’il attaque le messager au lieu de répondre. M. Legault se comporte plutôt comme un monarque qu’un chef d’une démocratie. Le Québec moderne mérite mieux.

Jean Luc Fournier

Deux choses

Je retiens deux nouvelles, sorties récemment : tout d’abord, l’élargissement de l’aide médicale à mourir aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et ensuite, le fait que le gouvernement n’a pas l’intention de mettre un sou dans la folie de M. Bronfman.

Robert Landry, Saint-Lazare

Racisme… systémique

Je dirais, parmi ses meilleurs coups, celui de nommer le ministre Benoit Charette pour combattre le racisme systémique. Le pire coup : l’entêtement du premier ministre à ne pas vouloir reconnaître ce même racisme comme systémique.

Marie-France Maranda, Québec

Bracelets et entêtement

Le meilleur coup du gouvernement : les bracelets pour les hommes violents et dangereux. Le moins bon coup : son entêtement pour le troisième lien.

Liliane Monette

Le hic, c’est le stade

Je suis assez satisfaite. Le seul hic : le stade de baseball. Il n’est pas question – d’aucune façon – de souscrire à un stade au bassin Peel. Les priorités sont trop importantes pour que ces milliardaires accaparent ce terrain pour le sport alors qu’il y a pénurie de logements sociaux. La Ville de Montréal devrait exercer son droit de préemption afin de garder ces terrains pour la population.

Odile Belanger

Gestion, entêtement, stade et enquête publique

Parmi les bons coups, il y a sa gestion de la pandémie. Les mauvais coups : son entêtement avec le troisième lien, le stade de baseball et son refus d’une enquête publique dans les CHSLD.

Céline Gagné

Bon jugement

Assurément, la gestion de crise de la pandémie et sa gouvernance sont des plus. La qualité des ministres et leur efficacité à mener leurs dossiers sont parmi les bons coups. Je n’ai jamais été aussi confiante dans le jugement d’un premier ministre.

Jocelyne Poirier