Source ID:; App Source:

Le médecin de famille de tous les Québécois

Philippe Couillard... (Photo PC)

Agrandir

Philippe Couillard

Photo PC

Philippe Bourke

L'auteur est directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ).

Les Québécois et Québécoises forment en quelque sorte une grande famille. Et pour une des rares fois de leur histoire, c'est un médecin qui occupe le poste de premier ministre du Québec. À quoi devons-nous nous attendre ?

Si l'on se fie aux qualités requises pour étudier en médecine, telles que présentées sur le site web de l'Université de Sherbrooke, on doit attendre de notre nouveau premier ministre qu'il ait une grande capacité d'apprentissage, l'aptitude de travailler en collaboration, le sens de l'organisation et des responsabilités, et une très bonne gestion du temps et du stress. Ça promet ! Mais ce qui m'interpelle le plus dans cette description, c'est qu'on évoque aussi l'altruisme, l'humanisme et l'engagement social.

Sur le plan des centres d'intérêt, on peut penser qu'enfin nous avons un premier ministre qui s'occupera vraiment de ce qui nous préoccupe le plus : la santé - comme en témoignent régulièrement les sondages d'opinion.

S'occuper de la santé, ce n'est pas seulement se charger de l'amélioration des soins. Et si les Québécois sont tant préoccupés par la santé, c'est parce qu'ils veulent d'abord et avant tout éviter d'être malades. Ils veulent surtout être en bonne santé. Or, que peut faire concrètement un premier ministre médecin pour nous aider à y arriver ? Voici quelques suggestions :

- Le premier ministre médecin doit non seulement nous informer sur l'importance d'une saine alimentation, mais il doit aussi légiférer contre la malbouffe et veiller à ce que nous ayons tous, et particulièrement les plus démunis, facilement accès à des aliments de qualité.

- Sachant que les personnes défavorisées sont plus à risque d'être en mauvaise santé, il doit prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la pauvreté et favoriser un bon niveau de scolarisation pour tous.

- Il voudra que nous soyons plus actifs et créera les conditions pour nous le permettre. Le premier ministre médecin investira donc dans le transport collectif et actif. Il favorisera aussi un aménagement du territoire qui limitera l'étalement urbain et l'auto solo - deux problématiques qui favorisent la sédentarité et qui sont des facteurs déterminants de l'obésité.

- Il nous mettra en garde contre les produits toxiques et dangereux tout en continuant la lutte contre le tabagisme. Il veillera en outre à réglementer plus sévèrement l'usage des pesticides et à modifier les comportements qui nuisent à la qualité de l'air et de l'eau.

- Enfin, notre premier ministre médecin sait que les changements climatiques ont un impact sur notre santé, il cherchera donc à nous mobiliser et à mettre en oeuvre un plan ambitieux de réduction des émissions de GES.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer