Le témoignage de Michel Gimmig « Le jour où on a voulu faire de moi un vrai petit vieux », publié hier, a suscité de nombreux commentaires. Un aperçu des courriels reçus.

La Presse

La suite logique

Il faut se défendre et argumenter que la vieillesse n’est pas un handicap, mais une suite logique de la vie. 

— Denyse Loubeyre

Plus jeunes, mais plus vieux...

J’ai 82 ans et je suis toujours actif. Oui, on ralentit, mais on se botte le cul, nécessaire à la santé et au moral. Je connais des gens dans la cinquantaine qui sont beaucoup plus vieux que moi.

— André Lussier

Secouer la conscience collective

L’âgisme devient aussi inquiétant que le racisme ou le sexisme. Votre texte aidera à secouer un peu la conscience collective. 

— Jocelyne Laurin

Vieux, pas sénile

Quel beau témoignage : vieux ou vieille ne veux pas dire incapable ou sénile.

— Gilbert C. Thibault

Accepter de vieillir

Vieillir est tout simplement une accumulation de pertes : on commence souvent par perdre son travail, ensuite suivent les pertes physiques, puis cognitives, les pertes matérielles, un logement plus petit, moins de meubles, les pertes de parents ou d’amis.

L’ordre et la gravité des pertes varient d’une personne à l’autre, mais un dénominateur commun existe, celui de la peur de perdre encore et encore ; cette peur est morbide. Le deuil est un phénomène normal et souhaitable de transformation, l’étape du déni est spontanée, celle de l’acceptation l’est beaucoup moins. Pour être heureux un tant soit peu, il faut accepter de vieillir. 

— Christian Castonguay

Pas de quoi s’indigner

Cette demande vous a peut-être semblé blessante, mais il n’en demeure pas moins que plusieurs personnes âgées éprouvent des difficultés de cet ordre. Le travailleur voulait s’en assurer. Rien de plus.

— Michelle Lord

Résister

Vous avez tout à fait raison, M. Gimmig. Le vide se fait autour de nous et il faut résister à la tendance de nous traiter comme des enfants. L’énergie physique diminuant, il est évident qu’il faut songer à nous faire aider du mieux possible. Merci de vous exprimer au nom des aînés silencieux… mais vivants. 

— Thérèse Dauphin

Se plaindre

Faut croire que vieillir… c’est aussi se plaindre !

— Michèle Paré

Des petits deuils

Vieillir, c’est faire des petits deuils chaque jour. La perte d’un ami, la prise d’un nouveau médicament, l’arrêt obligatoire de certains passe-temps tel le bricolage, la fin des grands voyages faute de pouvoir assumer les augmentations d’assurance ou de pouvoir s’assurer ; voilà autant de deuils qui font mal, sinon physiquement, du moins psychologiquement.

— François Lapointe

Une question d’éducation ?

Entièrement d’accord avec vous. Notre société démontre constamment des signes discriminatoires tant contre les « jeunes » que contre les « vieux ». C’est un raccourci de la pensée et des comportements qui en dit long sur ceux et celles qui les empruntent. Une question d’éducation ?

— Raymonde Cloutier

Restons debout !

Comme vous avez raison. À force de faire croire aux aînés qu’ils ont des problèmes, ceux-ci finissent par le croire et se laissent dominer. Restons debout, les « vieux » !

— Lise Guénette

Société de performance

Cela révèle très clairement où notre société se situe par rapport aux aînés. Dans notre société où la performance trône au premier plan, les aînés sont vus comme dérangeants, parce que non productifs et non performants. 

— Ghyslaine Adam

Un peu de diplomatie

Bien dit ! C’est à se demander si les plus jeunes connaissent le mot « diplomatie ». J’aurais répondu la même chose. C’est à faire pleurer…

— Francine Roy

Ne me traitez pas de « vieille »

Merci pour cette phrase finale : « Usure physique, je veux bien, mais certainement pas intellectuelle. Vieillir n’est pas synonyme de décrépitude complète, que diantre ! »

Visite chez Apple au Carrefour Laval la semaine dernière pour un problème avec mon Mac Pro. J’ai 76 ans. En me voyant, l’idée du technicien était faite : j’étais une demeurée ! Après 10 minutes, j’ai quitté le magasin, puisque selon lui, tous les problèmes venaient de moi. 

Grâce à un appel au service technique de Apple, le problème a été réglé. C’était un gros problème, puisqu’il a été délégué à un technicien (sénior ?), et c’est près d’une heure plus tard que tout est rentré dans l’ordre. Heureusement, il ne me voyait pas !

J’ai toute ma tête, je suis pleine d’énergie, j’entends bien, je vois bien. Je joue toujours à pied mes 18 trous de golf trois fois par semaine. J’ai été secrétaire, avocate, éditrice. Difficile d’accepter de me faire traiter en « vieille » puisque je ne le suis pas dans ma tête !

— Ginette Gauthier, Laval