Plusieurs lecteurs se sont joints à notre éditorialiste Alexandre Sirois pour souligner le travail remarquable de l’astronaute David Saint-Jacques, de retour de sa mission à bord de la Station spatiale internationale.

Publié le 26 juin 2019

Pour la jeunesse, un exemple québécois d’acharnement, de motivation et de persévérance. Un défi relevé à la hauteur du bras canadien. Toutes mes félicitations, David !

— Yves Marchand, Montréal

Bon retour sur Terre !

Quelle belle histoire ! Bravo à David Saint-Jacques ! Quel homme extraordinaire, génial et plein de talent ! Merci pour son apport aux sciences qu’il sait nous transmettre de façon admirable et sans aucune prétention. J’admire cet homme et le Québec doit en être fier. Bon retour sur Terre et prenez soin de vous.

— Francine Roy

Un énorme cri de joie

Bravo, David, pour ce bel exploit ! Quel courage ! Hier, j’étais très nerveuse dans mon salon. Quand j’ai vu le parachute, j’ai eu un énorme cri de joie, je me suis surprise moi-même. Quelle belle leçon de courage que vous laissez aux jeunes ! On a hâte de vous entendre à nouveau quand le mal de terre vous aura quitté. 

— Anna Pelletier

Saint-Jacques pour la Saint-Jean

Vous avez parfaitement raison, il est inspirant ! Quel beau cadeau de la Saint-Jean pour tous les Québécois ! Merci, David Saint-Jacques, et prompt rétablissement à la vie terrestre.

— Lorraine Arsenault, Saint-Bruno-de-Montarville

Un rêve enfin réalisé

David Saint-Jacques : homme inspirant, authentique, excellent communicateur et éducateur. Revenu sur Terre, retrouvez vite votre santé, votre femme et vos trois enfants ! Soyez heureux ! Merci d’avoir partagé avec tant de personnes votre rêve enfin réalisé, et après un temps de récupération nécessaire, vous nous reviendrez, avec cette grande simplicité qui vous caractérise, pour parler de vos expériences, de vos découvertes et de notre belle planète, la Terre. Nous serons au rendez-vous, soyez-en certain !

— Diane Lalonde, Longueuil

Célébrer cet exploit

Il faut absolument que la société québécoise, et surtout notre gouvernement, célèbre de façon exceptionnelle l’exploit remarquable qu’a accompli notre astronaute, de même que l’extraordinaire richesse de tout ce qu’il a réalisé au cours de sa vie.

— Jean-Jacques Lalande, Laval

Personnalité de l’année

Sûrement la personnalité de la semaine, sinon de l’année au Canada. Merci de ce bel exemple et bonne récupération !

— Gilles Charron

Une belle cérémonie

Je suis tellement fière de ce que cet homme a réussi à accomplir ! En tant que Québécois, nous devons le souligner de belle et grande façon. Je m’attends à ce que le gouvernement et l’Agence spatiale canadienne organisent une belle cérémonie afin de souligner son exploit. 

— Lise Cloutier

Une admiration sans bornes

Même si je réalise leur importance primordiale, les sciences n’exercent que peu d’attrait pour moi. Mes résultats scolaires en étaient la preuve. Par contre, j’ai une admiration sans bornes pour David Saint-Jacques. Voilà un homme exceptionnellement talentueux qui ne cesse d’apprendre… et humble, en plus. 

— Céline Brossard, Saint-Lambert

50 ans plus tard

Je me souviens, à l’été 1969, d’être à l’extérieur et de regarder la Lune en me disant qu’en ce moment, des hommes y marchent. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, en cet été 2019, je sors dehors, je regarde le ciel noir et David Saint-Jacques revient de la Station spatiale internationale. Wow, ce n’est pas rien !

— Pierre Tonietto

Un cobaye génial

PHOTO ALEXANDER NEMENOV, REUTERS

Les astronautes Anne McClain, Oleg Kononenko et David Saint-Jacques sont de retour sur Terre.

Génial, un mot trop galvaudé ! Ce qu’accomplissent les voyageurs de l’espace est de l’ordre de l’héroïque, de l’extraordinaire, de l’abnégation absolue. Ils frappent notre imaginaire, bousculent nos certitudes, remuent notre conscience écologique.

En entrevue avant sa mission, David Saint-Jacques avouait, tout sourire : « Nous sommes les meilleurs des cobayes ! » Dans un laboratoire flottant se conjuguent la science pure et les sciences humaines. Une acquisition de connaissances sans frontières. Le savoir et le courage de David Saint-Jacques se prêtent à l’évaluation des effets du confinement et du vieillissement cardiovasculaire et musculosquelettique. Il étudie et s’étudie.

Son « malaise » à l’atterrissage, après sa tombée du ciel, nous confirme qu’il est humain, sachant s’imprégner du simple plaisir de l’odeur du foin de la steppe. Génial et très humain ! Merci et bravo, David Saint-Jacques !

— Carol Patch-Neveu, Montréal