Violence envers les enfants : que de promesses non tenues !

« Trop souvent, je vous trouve vulnérables, démotivés,... (Photo Thinkstock)

Agrandir

« Trop souvent, je vous trouve vulnérables, démotivés, abandonnés. Je souligne que c'est une catastrophe sociétale et j'en suis moi-même catastrophé ! » écrit Gilles Julien.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Julien

Pédiatre social

Nous avons été « fous des enfants ».

Nous avons proposé que vous naissiez tous « égaux et en santé ».

Nous avons laissé les autorités agir seules.

Nous avons parlé

• beaucoup de vous...

• de stimulation précoce,

• de persévérance scolaire,

• de vos droits aussi...

Que de non-respect envers vous dans notre société !

• Vos mamans tardent à trouver des soins et services de suivi de grossesse ;

• vous naissez pour plusieurs dans de mauvaises conditions ;

• vous vivez trop souvent dans des climats de négligence et de violence ;

• vous manquez de stimulation et de liens de structuration ;

• vous arrivez à l'école à 4-5 ans déjà perdants et en situation d'échec ;

• vous manquez d'outils pour réussir.

Trop souvent, je vous trouve vulnérables, démotivés, abandonnés.

Je souligne que c'est une catastrophe sociétale et j'en suis moi-même catastrophé !

Et je vous fais la promesse, seul et avec d'autres (avocats, travailleurs sociaux, bénévoles, médecins et infirmières, spécialistes...)

• de vous respecter comme êtres humains à part entière (tous vos besoins) ;

• de travailler à créer un monde équitable (tous vos droits) ;

• de vous procurer des environnements favorables (des environnements aimants et soutenants).

Nous sommes près de 500 acteurs à travers le Québec en pédiatrie sociale en communauté et nous sommes tous engagés à accomplir cette promesse.

C'est une promesse !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer