Une forme de discrimination?

Le Code criminel du Canada interdit toujours le... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Code criminel du Canada interdit toujours le suicide assisté, en vertu du jugement de la Cour suprême concernant Sue Rodriguez en 1993.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine L. Normand

L'auteur a fait carrière en journalisme et en communications gouvernementales.

Peut-on parler d'intimidation ou de maltraitance envers les aînés? C'est du moins ce qui semble être le cas pour plus de 1,4 million d'aînés habitant au Québec, dont plus d'une centaine de milliers vivent dans des résidences pour personnes âgées. Celles-ci se retrouvent victimes de la décision de Revenu Québec et Revenu Canada de ne plus leur faire parvenir par la poste les formulaires et guides d'impôt.

Bien que tous les citoyens ayant un revenu soient touchés par cette décision, ce sont les personnes âgées qui subissent les conséquences les plus graves.

Désormais, les agences de revenu du Canada et du Québec exigent que ces aînés achètent des logiciels informatiques compatibles avec la technologie de leurs sites web et fassent parvenir leurs déclarations de revenus en ligne. Or, très peu de personnes de 70 ans et plus, vivant dans des résidences de personnes âgées, possèdent un ordinateur personnel et sont suffisamment familières avec ces technologies pour répondre à cette exigence.

Quant à ceux qui auraient la capacité de le faire, ils devront désormais débourser au moins une cinquantaine de dollars par année pour se procurer les logiciels qui leur permettront de remplir leurs déclarations. Les autres devront faire des démarches pour obtenir les guides et formulaires requis ou trouver le moyen d'aller les chercher dans les bureaux du gouvernement, de Postes Canada ou dans les caisses populaires. Rien de facile pour tous ceux qui sont à mobilité réduite et cheminent péniblement avec leurs déambulateurs!

Pour les aînés vivant en couple, la situation est encore plus complexe, car ils doivent joindre les formulaires de fractionnement du revenu; ceux-ci ne sont pas disponibles dans les bureaux de poste. Ils doivent donc faire des démarches téléphoniques particulières auprès de l'Agence du Revenu pour obtenir le formulaire en question. Pour des centaines de milliers de personnes âgées, l'attente risque d'être interminable.

La solution de rechange, c'est de payer une centaine de dollars à quelqu'un qui est accrédité par les agences du revenu et qui se spécialise dans la production et l'acheminement de déclarations de revenus sur support électronique.

Dans un cas comme dans l'autre, la personne âgée est laissée pour compte. Il serait moins coûteux pour tous ces aînés de recevoir ces formulaires par la poste en payant sur livraison, communément appelé «COD» (Collect on delivery), un dollar ou deux par envoi de Revenu Canada et Revenu Québec. C'est une option moins coûteuse que l'achat d'un logiciel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer