Courrier des lecteurs

Léo Bureau-Blouin et Martine Desjardins, au printemps 2012.... (Photo Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Léo Bureau-Blouin et Martine Desjardins, au printemps 2012.

Photo Marco Campanozzi, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des idées évolutives

Madame Desjardins, courtisée par le PQ, est en mode réflexion. Une image me vient à l'esprit. J'imagine le duo Desjardins - Bureau-Blouin expliquant, avec la conviction qui convient à leur nouvel alignement, qu'il est raisonnable et justifié d'augmenter les frais de garderie de sorte que la contribution des parents concernés se rapproche un tant soit peu de la proportion en vigueur au début. Mais cette idée n'est-elle pas ce qu'il y a de plus contraire à celle défendue par ces deux-là avec tant d'acharnement au printemps des casseroles? Il n'y a que les fous qui ne changent pas d'idée, direz-vous, mais est-ce un argument pour en changer si vite?

Benoit Lauzière

Rien n'est égal

Est-ce que les plombiers de Drummondville exigent le même salaire que leurs confrères de Montréal ou de Toronto? Est-ce que le prix des maisons à Vancouver est le même que celui des maisons des autres provinces? Est-ce que l'impôt provincial et les taxes municipales sont les mêmes partout au Canada? Alors, de quel chapeau sort-on que les médecins devraient avoir le même salaire dans tout le pays, sans tenir compte du coût de la vie local?

Robert Vallée, Brosssard

Baignades sous haute surveillance

Mes enfants de 2, 5 et 8 ans souhaitent aller à la piscine durant la relâche scolaire. Quelle bonne idée! Plusieurs piscines de Montréal affichent un horaire de bain libre spécial durant la relâche. Cependant, les ratios imposés par les règlements de Montréal, soit un adulte pour un enfant de moins de 3 ans et un adulte pour deux enfants de 3 à 7 ans font que nous n'avons pas le droit de nous baigner si je suis seule. Question de sécurité, m'a-t-on répondu. J'ai proposé de mettre une veste de flottaison (VFI) à ma fille de 5 ans, mais non, ce n'est pas suffisant. Je ne peux croire que ma fille de 5 ans, équipée d'un VFI, a besoin de la surveillance exclusive d'un adulte dans trois pieds d'eau. Nous irons finalement nous baigner à Laval, où il n'y a pas de ratio. Je serais toutefois curieuse de connaître le taux d'incidents dans les piscines lavalloises et montréalaises...

Katel Roddier-Deprez, Montreal

Pourquoi pas une coalition ?

Avons-nous réellement besoin d'aller en élections et de dépenser des millions alors que notre économie est en déclin et notre dette s'aggrave de jour en jour? Si les partis politiques et leurs dirigeants étaient réellement au service des citoyens, ils se poseraient cette question au lieu de ne penser qu'à prendre le pouvoir. Pourquoi le PLQ et la CAQ ne formeraient-ils pas un gouvernement de coalition? Ne pourraient-ils pas mettre de côté leurs différends et travailler ensemble pour redresser notre économie et remettre le Québec sur la route de la prospérité? Hélas, il semble que ce soit trop logique. Au lieu de cela, nous allons en élection sur un projet de charte, un problème créé de toutes pièces et qui n'existe pas. De plus, on nous annonce la possibilité d'un référendum. Ce sera encore de l'argent gaspillé et d'autres déchirements à prévoir. Pourquoi ne pas travailler ensemble pour le bien de tous? Pensons à nos enfants et à nos petits-enfants?

André Comtois, Beloeil




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer