Courrier des lecteurs

Le port du bikini est obligatoire lors des... (Photo archives AP)

Agrandir

Le port du bikini est obligatoire lors des compétitions de volley-ball de plage.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Burkini contre jupette et bikini

Donc, le maire de Québec aurait affirmé qu'il est scandalisé par le fait que des femmes musulmanes «doivent s'attriquer de cet accoutrement» au sujet du «burkini», soit la version «baignade» de la burqa.

Il est quand même étonnant que peu de personnes et, si mes souvenirs sont exacts, certainement pas M. Labeaume, se soient insurgées lorsque les joueuses de volley-ball de plage ont été obligées, car c'est un règlement de leur Fédération, de porter un bikini minimaliste, mesuré au centimètre près, et que les joueuses de tennis se soient vues imposer la «jupette» pour être admises en compétition. Obliger les femmes à se couvrir est une calomnie, mais les obliger à dévoiler leur corps au nom du sport, ça, c'est correct!

Isabelle Gaudet Montréal

La dérive est possible

L'Assemblée nationale s'apprête à voter sur le projet de loi 52: Loi concernant les soins de fin de vie. L'euthanasie deviendra alors apparemment légale sous l'appellation d'«aide médicale à mourir». «Apparemment», car l'euthanasie est un acte interdit en vertu du Code criminel, lequel relève de la compétence fédérale. Mais cette donne semble de peu d'importance pour le législateur québécois, lui qui défend toujours becs et ongles ce qui relève de sa propre compétence! Mais la politique a ses propres «lois», qui défient souvent la loi! L'adoption de ce projet de loi 52 sera une grave erreur. Mais ainsi le veut un certain humanisme ambiant, qui fait de l'autonomie individuelle un absolu idéologique, sans trop réfléchir au caractère aussi social de toute fin de vie. Signalons enfin qu'à peu près toutes les personnes oeuvrant dans les soins palliatifs sont opposées à ce projet de loi. Signalons en terminant que la Belgique a maintenant décidé d'étendre aux enfants le choix de l'euthanasie. Alors, toute dérive vers une euthanasie généralisée est-elle impossible...?

Michel Lebel, Entrelacs

Le référendum suisse

Il y a analogie avec le Québec quant à une certaine xénophobie hors des grandes villes. Bien sûr, le PQ est dans l'attente des prochains référendums d'Écosse et de Catalogne et y puise déjà l'eau du moulin souverainiste.

Mais peut-on ignorer le résultat d'une telle consultation populaire sur la mobilité européenne des travailleurs, alors que ce sont les cantons les moins touchés qui l'ont appuyé massivement? De même, la Charte de la laïcité est appuyée par ces régions qui voient l'immigration musulmane comme une menace, sans même en subir l'impact. Sans grande surprise, la législation, telle que proposée, n'offre aucune balise visant à mieux encadrer l'immigration et la lutte à l'intégrisme religieux.

Pierre G. Blanchard, Outremont

Défendre l'indéfendable

Deux jeunes de 17 ans commettent trois meurtres des plus crapuleux et l'avocat de la défense s'empresse de contester la possibilité de juger ces individus selon les critères d'une peine pour adultes en raison de leur âge. Je suis littéralement dégoûté et révolté. Défendre de telles crapules passe encore, mais comment peut-on vouloir délibérément tenter de réduire la peine qu'ils encourent? Ce ne sont pas des meurtres commis impulsivement. Ils avaient même planifié de tuer la mère des deux jeunes filles décédées et aussi des policiers. Je suis ingénieur. La société nous critique actuellement, à la suite des révélations à la commission Charbonneau, et, bien que je sois blanc comme neige, je l'accepte. Comment alors qualifier ces avocats qui sont prêts à tout pour toucher le magot?

Léon Bérard, Granby

Félicitations Mme Houda-Pepin !

Vous avez présenté un projet de loi structuré. Vous dénoncez avec vigueur l'intégrisme religieux. Vous avez une vision claire, limpide et vous mettez en garde contre tous les accommodements déraisonnables. Vous êtes une visionnaire. Vous voyez loin et vous dépassez une vision à court terme.

Nous pouvons affirmer que vous êtes qualifiée et compétente pour parler d'intégrisme. Pour vous, c'est dans le concret et non dans des idées abstraites que vous puisez vos connaissances. Quand j'entends certains dire: ça ne me dérange pas le voile, le tchador, la burqa, je me dis qu'il faut dépasser sa petite personne et voir plus loin que le moi...

Il faut voir plus loin que le présent et dépasser son individualisme réducteur.

Marie-France Legault, Québec




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer