Courrier des lecteurs

Le brasier a entraîné des dizaines d'aînés dans... (Photo François Drouin, infodimanche.com)

Agrandir

Le brasier a entraîné des dizaines d'aînés dans la mort.

Photo François Drouin, infodimanche.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Du courage

Dans les périodes de grand froid, ce n'est pas rare de voir des incendies, mais ce drame touche toute une communauté. Des familles ont perdu un père ou une mère et l'inquiétude des familles qui doivent attendre de savoir, en espérant que la mort n'a pas touché leurs proches. C'est une mort atroce, le traumatisme de la population va être très grand et ils auront besoin d'aide. J'offre mes sympathies et tout le courage à cette communauté dans cette épreuve.

Aurélienne Morin

Terrible

Quelle terrible tragédie! J'offre mes plus sincères sympathies aux personnes éprouvées et mes meilleures pensées à tous les intervenants.

Jacques Chenail, ex-pompier, Émile-de-Suffolk

Et les gicleurs ?

Comment est-ce possible que ce bâtiment, probablement financé à près de 50% par la SHQ, et qui hébergeait des commerces au rez-de-chaussée et des personnes âgées autonomes et en perte d'autonomie aux étages n'était pas équipé adéquatement de gicleurs?

Richard Lapierre

Petite politique

J'ai entendu la réaction de madame Pauline Marois ce matin à la télévision, concernant l'incendie du Havre, cette résidence pour personnes âgées de L'Isle-Verte. Est-il concevable qu'on puisse faire de la politique dans un événement aussi éprouvant. Lisez bien ce qu'elle a déclaré: «C'est un centre privé, NÉANMOINS, ce sont des êtres humains». On ne parle pas, dans ce drame, d'une usine à chiots, mais bien de personnes âgées. Peu importe que celles-ci soient dans un centre public ou privé. Utiliserait-elle l'expression «néanmoins ce sont des êtres humains» s'il s'était agi d'incendie dans une garderie privée?

Nathalie Coulombe, Joliette

Choquant

C'est la première fois que j'émets mon opinion publiquement, mais la situation est trop choquante. Je vis à côté de ce que je pourrais qualifier de poulailler à humains depuis mon enfance. Il y a eu plusieurs alarmes d'incendies depuis 2000. La construction est complètement hors-norme. Pour vous donner une idée, lorsqu'il y a assez de neige sur le toit couvert de tôle pour qu'elle tombe, la neige chute sur notre résidence et provoque des dégâts. Le propriétaire n'a jamais installé de garde-neige ni de gouttière. Il y a un grand questionnement à faire, car, avec la population qui vieillit, on devrait exiger des normes très strictes. Après tout, nos aînés sont toujours des êtres humains, alors pourquoi les traiter comme ça?

Nicolas Lapointe, Beauport




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer