L'heure de la solidarité

Dans les heures et les jours qui vont... (Photo René Marquis)

Agrandir

Dans les heures et les jours qui vont suivre, il nous faudra soutenir les personnes qui auront perdu des êtres chers, leur maison et tous leurs biens.

Photo René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Raymond Gravel

L'auteur est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Lorsque j'ai vu à la télé les images nous montrant l'horreur qui est survenue la nuit dernière à Mégantic, ma première réaction en fut une de désolation. Quelle tragédie! Il n'y a pas de mots pour décrire ce que peuvent vivre les habitants de cette région du Québec qui n'ont aucune nouvelle d'un proche, d'un parent, d'un ami, qui se trouvait sans doute sur les lieux de l'explosion.

S'agit-il d'un accident? D'une erreur stupide? D'une négligence? L'enquête fera la lumière sur le déraillement de ce train qui contenait des matières plus que dangereuses. Mais en attendant, nous devons nous solidariser avec les proches des victimes, compatir avec elles et les aider de toutes les façons possibles. Dans les heures et les jours qui vont suivre, il nous faudra aider, accompagner, soutenir les personnes qui auront perdu des êtres chers, leur maison, leur commerce et tout ce qu'elles possédaient.

L'heure n'est pas à la spéculation à savoir qui sont les responsables de cette catastrophe; l'heure est à la solidarité. Certains diront: mais pourquoi ça arrive des événements comme ceux-là? Ne pourrions-nous pas les éviter? C'est évident que toutes les tragédies sont évitables, mais en même temps, il nous faut dire qu'on ne peut éviter toutes les tragédies. Parce que nous sommes des humains avec nos fragilités et nos limites, il se peut que notre agir cause parfois des accidents terribles qui provoqueront la mort de centaines, voire de milliers de personnes.

Par ailleurs, il ne faut jamais baisser les bras. Il faut sans cesse travailler à améliorer nos façons de faire, à sécuriser nos moyens de transport et à diminuer les risques d'accident. Cependant, il restera toujours une faille dans les systèmes les plus sophistiqués.

Comme croyant, comme prêtre, je suis persuadé que si Dieu existe vraiment, il ne peut intervenir qu'à travers nous et, s'il est présent auprès de la population de Lac-Mégantic actuellement, il l'est à travers les personnes qui souffrent et à travers celles qui tentent de soulager leurs souffrances.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer