Courrier des lecteurs

Déneiger son véhicule prend quelques minutes et peut... (Photo fournie par Claude Grenier)

Agrandir

Déneiger son véhicule prend quelques minutes et peut sauver beaucoup de blessures et de tracas pour les autres, écrit Monique Maheu de Montréal.

Photo fournie par Claude Grenier

Partager

La Presse

Déneigez votre voiture!

Un «pick-up» rouge tirant une grosse remorque de Ski-Doo nous a dépassés et quelques pieds plus loin, un amas de glace est parti du toit de la remorque. Un morceau d'environ 2 pieds de diamètre et 3 à 4 pouces d'épaisseur a percuté notre pare-brise, nous inondant de neige, de glace et de vitre à l'intérieur. Le chauffeur n'a même pas freiné, il n'a même pas dû s'en rendre compte. Nous avons été chanceux; si le morceau nous avait frappés un peu plus à droite ou à gauche, un des deux aurait été gravement blessé. Je voudrais passer le message: déneigez vos véhicules! Ça prend quelques minutes et ça peut sauver beaucoup de blessures et de tracas pour les autres.

Monique Maheu, Montréal

---

La chanson nous rassemble

La chanson accompagne nos vies et elle ponctue souvent des moments précis de notre existence. Que serait Noël sans les sempiternels classiques que ce sont Mon beau sapin, Noël blanc ou 23 décembre de Beau Dommage? Un Jour de l'an sans entendre une chanson de la Bottine souriante, ce n'est pas digne d'un vrai jour de l'an! Quand René Lévesque a fait son discours le 20 mai 1980 à la suite du résultat du référendum, il a demandé à la foule réunie devant lui de chanter Gens du pays de Gilles Vigneault, tel un chant d'espoir malgré la terrible défaite. Au Québec plus qu'ailleurs, la chanson fait partie de nos gênes, de nos rêves, de notre identité. Alors pour la nouvelle année, j'aimerais souhaiter aux Québécois de belles chansons qui nous rassemblent.

Yvan Giguère, Saguenay

---

2013, année de transition

Il faut que l'année 2013 soit une année de bonnes décisions et une année de transition. Avec un gouvernement majoritaire au fédéral qui bafoue toutes les règles et un gouvernement minoritaire au provincial qui se cherche, il faudra se prendre en main et dire à nos politiciens que notre capacité de payer a atteint son maximum. La population doit s'impliquer davantage, se faire une idée et réagir comme les étudiants l'ont fait au cours du printemps érable. Que cette nouvelle année soit celle de nos générations futures, de notre relève qui nous transportera dans une ère nouvelle: celle de la réconciliation, de la répartition de la richesse et du développement durable.

Jocelyn Boily

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer