Le plus beau cadeau

Notre sapin n'a pas tout à fait le... (Photo: François Pesant, La Presse)

Agrandir

Notre sapin n'a pas tout à fait le coeur à la fête. Comme le monde autour de lui, il me paraît éméché, presque meurtri. Sur la photo, des gens se recueillent à la suite de la tragédie de Newtown, au Connecticut.

Photo: François Pesant, La Presse

Partager

Sur le même thème

Yves Potvin
L'auteur est enseignant en éducation physique à Laval.

La Presse

Nous venons tout juste de placer la dernière boule dans le sapin, dans le même coin du salon que d'habitude, avec les mêmes ornements. Pourtant, j'ai beau l'examiner sous tous ses angles, humer l'odeur apaisante qui flotte dans la pièce, je le trouve moins souriant, moins majestueux que par les années passées, notre sapin. Lui non plus n'a pas tout à fait le coeur à la fête. Comme le monde autour de lui, il me paraît éméché, presque meurtri.

Chaque année, Noël est l'occasion de faire une pause et de recentrer nos valeurs familiales vers ce qui compte vraiment. C'est encore plus vrai cette fois, alors que le monde entier n'en finit plus de s'automutiler. Alors oui, comme toujours, des cadeaux soigneusement emballés seront déposés au pied de l'arbre en guise de présents pour les êtres chers, mais ils ne sont rien en comparaison avec tout ce à quoi je pense présentement.

Aujourd'hui, le père de famille que je suis t'offre sa simple présence comme cadeau de Noël, du temps pour que nous puissions, ensemble, nous rouler dans la neige, construire des forts, glisser sur des pentes abruptes et oublier la manette de jeu. Je t'offre des fous rires aux repas du soir lorsque nous nous raconterons les détails de la journée. Je t'offre des discussions animées, mes histoires, mes souvenirs, mes secrets qui ont forgé l'adulte que je suis.

Je t'offre la berceuse que me fredonnait tendrement ma mère tout juste avant de me mettre au lit. Je t'offre aussi mon savoir, mes expériences, mes succès et mes échecs. Je t'offre des mots pour défendre tes idéaux avec respect et dignité, et non des armes pour détruire ce qui s'élève devant toi.

Je t'offre nos valeurs, celles de mes parents et de nos ancêtres, pour qu'elles tracent une voie qui te permettra de te réaliser. Je t'offre nos traditions, les douze coups de minuit, l'étoile à la cime du sapin, le «bonjour!» du matin, mon sourire complice. Je t'offre ma fierté d'être, mon goût de l'effort, celui de me dépasser et mon bonheur de vivre.

Je t'offre mon respect du caractère unique de ta personnalité afin que tu puisses, toi aussi, apprécier la diversité des gens qui t'entourent. Je t'offre la lune pour qu'elle éclaire chacune de tes décisions, et le monde pour que tu t'ouvres à lui, pour que tu comprennes que la richesse des hommes se trouve loin du pouvoir, quelque part autour du coeur.

Je t'offre une porte ouverte, jour et nuit, pour toute la vie. Je t'offre mes joies, mes larmes, des câlins, une oreille attentive, une épaule pour alléger tes souffrances, parce qu'il y aura nécessairement des moments plus sombres qui ne doivent pas te faire oublier toute la beauté de la vie.

Si tu regardes bien, tu verras que le pied de mon arbre est rempli de cadeaux pour toi, rempli de mon amour immense, gratuit et indéfectible. Joyeux Noël à toi, enfant du monde. Que tous ces événements malheureux qui se succèdent maintenant n'entachent pas ta quête de paix et de justice.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer