La fièvre du jardinage s’est emparée de vous cette année ? Vous n’êtes pas seuls. Jamais la pratique n’aura été aussi populaire au Canada, notamment auprès des jeunes et des citadins. Plus d’un million de ménages souhaitent s’initier au jardinage en 2022, selon un sondage produit par l’Université Dalhousie et la firme Angus Reid. Voici quelques idées tirées de nos archives pour garnir votre jardin.

Publié le 3 juin
La Presse

Des plantes colorées dans le potager

Il existe une foule de variétés de plantes qui enjoliveront votre jardin rapidement et parfois même tout l’été. Mieux encore, la grande majorité des potagères que nous vous présentons aujourd’hui se vendent en plants. De la couleur instantanée !

  • Les laitues : utiliser préférablement les variétés en feuilles, plus faciles à faire pousser que les pommées ou les romaines. Plusieurs possèdent des feuilles très découpées aux coloris pourpres ou vert tendre.

    PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

    Les laitues : utiliser préférablement les variétés en feuilles, plus faciles à faire pousser que les pommées ou les romaines. Plusieurs possèdent des feuilles très découpées aux coloris pourpres ou vert tendre.

  • Les courgettes jaunes : les cultivars sont habituellement hâtifs, remarquables et exquis. « One Ball » est ronde, délicieuse elle aussi. À cueillir quand elle est de la grosseur d’une balle de tennis.

    PHOTO GETTY IMAGES

    Les courgettes jaunes : les cultivars sont habituellement hâtifs, remarquables et exquis. « One Ball » est ronde, délicieuse elle aussi. À cueillir quand elle est de la grosseur d’une balle de tennis.

  • Plusieurs variétés de petits piments sont prolifiques et très décoratives. À acheter en plants pour profiter de la beauté de leurs fruits le plus longtemps possible.

    PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

    Plusieurs variétés de petits piments sont prolifiques et très décoratives. À acheter en plants pour profiter de la beauté de leurs fruits le plus longtemps possible.

  • De la famille des betteraves, les feuilles de bettes à carde ont le goût des épinards. Elles ont la taille d’une main et poussent sur des pétioles très colorés, éclatants. De jaune vif à rose, rouge, orange et vert.

    PHOTO GETTY IMAGES

    De la famille des betteraves, les feuilles de bettes à carde ont le goût des épinards. Elles ont la taille d’une main et poussent sur des pétioles très colorés, éclatants. De jaune vif à rose, rouge, orange et vert.

  • Ciboulette : tiges délicates, fleurs violettes comestibles et très persistantes.

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

    Ciboulette : tiges délicates, fleurs violettes comestibles et très persistantes.





1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Gingras, Collaboration spéciale

Cueillir ses fines herbes

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Il est important de veiller à ce que les plants soient bien hydratés. L’arrosage devrait se faire tous les deux ou trois jours, ou quotidiennement en temps de canicule.

Le jardin est garni d’herbes aromatiques qu’on trépigne d’intégrer à nos plats. Quelques astuces permettent d’en tirer le meilleur tout au long de la belle saison. Renée Gélineau, cheffe horticultrice pour l’entreprise d’aménagement de potagers urbains Semis urbains a répondu à nos questions à ce sujet.

Isabelle Morin, La Presse

À la rescousse des abeilles

Les menaces qui planent sur les populations d’abeilles mettent ces petits insectes sur la sellette. Pour protéger leurs populations de manière durable, chaque petit bout de jardin compte.

Cinq plantes qui font le bonheur des abeilles

  • Le trèfle blanc : ses fleurs blanches fleurissent de juin à octobre. Elles sont un régal pour les abeilles. Implanté dans les pelouses, le trèfle facilite son entretien et contribue à enrichir le sol en y fixant l’azote retenu dans l’air.

    PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

    Le trèfle blanc : ses fleurs blanches fleurissent de juin à octobre. Elles sont un régal pour les abeilles. Implanté dans les pelouses, le trèfle facilite son entretien et contribue à enrichir le sol en y fixant l’azote retenu dans l’air.

  • Véronique du Québec : avec ses grands épis bleus qui fleurissent de mai à juin, elle attire les abeilles et les papillons au jardin.

    PHOTO TIRÉE DU SITE FLEURSDUQUEBEC.COM

    Véronique du Québec : avec ses grands épis bleus qui fleurissent de mai à juin, elle attire les abeilles et les papillons au jardin.

  • La monarde fistuleuse : aussi appelée bergamote sauvage, cette monarde indigène présente des grappes contenant jusqu’à 50 fleurs mauves et compactes. Elle fleurit de juin à septembre.

    PHOTO THINKSTOCK

    La monarde fistuleuse : aussi appelée bergamote sauvage, cette monarde indigène présente des grappes contenant jusqu’à 50 fleurs mauves et compactes. Elle fleurit de juin à septembre.

  • L’asclépiade : son nectar est essentiel à la survie des monarques et est apprécié des abeilles. L’asclépiade se présente dans des teintes de rose, orange et mauve, et fleurit de juillet à août.

    PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

    L’asclépiade : son nectar est essentiel à la survie des monarques et est apprécié des abeilles. L’asclépiade se présente dans des teintes de rose, orange et mauve, et fleurit de juillet à août.


  • La verge d’or : quand ses tiges se garnissent de flamboyantes fleurs jaunes, la verge d’or offre une nourriture abondante.

    PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE MICHEL LACHAUME

    La verge d’or : quand ses tiges se garnissent de flamboyantes fleurs jaunes, la verge d’or offre une nourriture abondante.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Isabelle Morin, La Presse

Mettre le feu au jardin

Condiment par excellence des amateurs de sensations fortes, le piment crée la surprise comme nul autre en bouche. Au potager, il embrase les jardiniers par sa présence flamboyante et sa diversité. Devant de tels attraits, comment rester tiède ?

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Au potager, le piment embrase les jardiniers par sa présence flamboyante et sa diversité.

Isabelle Morin, La Presse

Bulbes d’été : pour une touche tropicale

Le printemps annonce la floraison des bulbes plantés à l’automne, mais aussi le retour des bulbes d’été : dahlia, canna, glaïeuls ou bégonias tubéreux. Flamboyantes lorsqu’elles s’ornent de fleurs aux dimensions généreuses et vives en couleurs, ces plantes ont aussi l’avantage de se bonifier d’année en année. Généreuses ? Certes. Avec un peu de chaleur et quelques soins.

PHOTO PIERRE MCCANN, ARCHIVES LA PRESSE

Le canna est hautement ornemental et ajoute de l’exotisme au jardin, comme ici, avec ces Canna Tropicanna.

Isabelle Morin, La Presse

Des protéines au jardin

Les légumineuses se taillent une place de plus en plus appréciable dans l’alimentation. Au potager, elles se laissent timidement découvrir par les jardiniers curieux. Rares sources de protéines au jardin, elles ravissent à l’année dans l’assiette et en séduisent plus d’un dans leur quête d’autosuffisance.

PHOTO FOURNIE PAR LA VALSE DES SAISONS

Variétés de haricots cultivées à la ferme La Valse des saisons

Isabelle Morin, La Presse