Source ID:news·20121025·LA·0048; App Source:cedromItem

Yamaska, Toute la vérité, programme double

En février, au moins deux personnages du téléroman... (Photo fournie par TVA)

Agrandir

En février, au moins deux personnages du téléroman Yamaska se retrouveront dans Toute la vérité. Sur la photo, Audréane Carrier (Alicia), Émile Mailhiot (Olivier) et Roxane audette-Loiseau (Ingrid), de Yamaska.

Photo fournie par TVA

Alicia, la cégépienne blonde un brin déséquilibrée de Yamaska, ne va pas bien du tout. Lundi soir, nous l'avons vue sanglée à son lit de l'aile psychiatrique de l'hôpital de Granby. Alicia (Audréane Carrier) y a été internée après avoir tenté d'étrangler Ingrid (Roxane Gaudette-Loiseau) avec de la bonne vieille corde jaune. «Olivier, c'est mon chum», a déliré Alicia, le regard fou, pendant qu'elle tentait de zigouiller sa rivale.

Ajoutez à cette strangulation ratée l'épisode de l'attaque au couteau de boucherie, au printemps dernier, et le dossier contre Alicia s'épaissit dangereusement. Ce triangle amoureux formé d'Alicia, Ingrid et Olivier (Émile Mailhiot) se déconstruira devant les tribunaux.

TVA a d'ailleurs confirmé, à la fin du mois d'août, que le procès d'Alicia du téléroman Yamaska se déroulera dans l'émission Toute la vérité. Les deux séries se croiseront, comme cela se produit assez souvent à la télé américaine, mais plus rarement ici.

Avec l'arrestation d'Alicia, le téléspectateur pourrait croire que le mélange des deux univers se produira dans les prochaines semaines. Mais non. Le procès tant attendu s'ouvrira en février. À ce moment, TVA présentera un programme double très costaud: à 20h, dans Yamaska, Alicia se préparera à affronter la justice et à 21h, dans Toute la vérité, nous verrons cette même Alicia subir son procès, que pilotera vraisemblablement Brigitte (Hélène Florent).

Attendez un instant. Comment un crime commis à Granby, où se déroule Yamaska, peut-il être entendu dans une cause à Montréal, où travaillent les procureurs de Toute la vérité? «C'est une formalité, mais c'est possible de changer le lieu d'un procès. Ce sera expliqué dans l'épisode», note Bernard Dansereau, coauteur de Toute la vérité avec sa conjointe Annie Piérard. Cette saison, le couple Dansereau-Piérard concocte les intrigues de Toute la vérité avec deux avocats, soit Guylaine Bachand et Jacques Diamant.

Outre Alicia, au moins deux personnages de Yamaska traverseront dans Toute la vérité: Ingrid et Olivier. Comme l'épisode n'est pas encore complètement bouclé, ça risque de changer. À l'inverse, personne de Toute la vérité n'apparaîtra dans Yamaska.

L'idée d'entrelacer ces deux séries populaires est venue des auteurs de Yamaska, Anne Boyer et Michel d'Astous. «Nous sommes de bons amis. Il faut avoir confiance aux autres auteurs pour faire ça. Anne et Michel sont nos anciens patrons sur 2 Frères, où nous écrivions pour eux. Nous avons déjà partagé nos textes avec eux», a expliqué Bernard Dansereau, en entrevue à La Presse.

Bernard Dansereau et Annie Piérard fêtent leurs 25 ans de mariage cette année et ils écrivent ensemble depuis 30 ans. Avant de connaître un gros succès avec Annie et ses hommes, le couple s'est notamment fait la main sur CTYVON, l'émission malmenée de l'humoriste Yvon Deschamps, en plus de collaborer à La maison Deschênes sur TQS, D'amour et d'amitié à TVA, Libre échange à TQS et Caserne 24 à Radio-Canada.

Anecdote, ici: il y a déjà eu un croisement entre Caserne 24 et 4 et demi, il y a 15 ans. Les pompiers de la première série éteignaient alors un feu à la clinique vétérinaire du populaire téléroman de Sylvie Lussier et Pierre Poirier.

De retour à Toute la vérité, Bernard Dansereau nous rassure: l'intrigue du viol de Brigitte se réglera d'ici Noël. Autre info à propager: oui, le personnage de Lucie (Sylvie Boucher) reviendra, mais après les Fêtes.

Dans les prochaines semaines, les auteurs de Toute la vérité traiteront notamment de brutalité policière. «Il s'agira d'un policier accusé d'homicide involontaire. Qu'est-ce que ça fait à son partenaire de patrouille? Comment ça se vit entre policiers?», demande Bernard Dansereau.

Au début du mois de novembre, Alexis Martin campera un accusé qui se défendra seul. Et un cas très particulier atterrira sur le bureau de Véronique (Julie Le Breton), celui d'une enseignante qui a couché avec un de ses élèves de 16 ans. «L'élève était pleinement consentant. On sent que ce sont ses parents qui poussent pour le procès. Et non, il ne s'agit pas de l'histoire de Tania Pontbriand», dit Bernard Dansereau en rigolant.

Un petit peu d'O'

Oui, Unité 9, c'est vraiment bon. Encore mardi, le téléroman a fait entrer 1 503 000 téléspectateurs dans la prison fictive de Lietteville. C'est énorme. Mais il ne faut pas négliger pour autant O', qui joue en même temps à TVA. Dans le dernier épisode vu par 891 000 personnes, la comédienne Marilyse Bourke, qui incarne Louisa O'Hara, a été excellente dans une scène très poignante avant le générique final. Quant aux renards et aux poules de Samuel O'Hara (Guy Nadon), ils me font toujours penser aux fameux canards de Tony Soprano. Et y croyez-vous vraiment à l'amourette entre Kathleen (Maxim Roy) et son garagiste? Moi, pas beaucoup. On verra bien où tout cela nous mène.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer