Pour cette dernière journée de l’année, nos éditorialistes vous invitent à lever votre verre pour souligner ces six évènements

Publié le 31 déc. 2021
Alexandre Sirois
Alexandre Sirois La Presse
Nathalie Collard
Nathalie Collard La Presse
Stéphanie Grammond
Stéphanie Grammond La Presse
Philippe Mercure
Philippe Mercure La Presse

Le retour des deux Michael

C’était un secret de polichinelle : Michael Spavor et Michael Kovrig, emprisonnés par le régime chinois depuis 2018, étaient victimes d’une prise d’otages. Ce n’est pas un hasard s’ils ont été libérés après le retour en Chine de Meng Wanzhou, dirigeante de l’entreprise Huawei qu’Ottawa devait extrader aux États-Unis. Il importait donc de célébrer leur libération – ce qui fut fait – et de recalibrer notre relation avec Pékin – ce qui reste à faire. Cette Chine belliqueuse, dont on compare maintenant les diplomates à des loups, est là pour de bon. Nos dirigeants auront fort à faire pour réussir à coopérer avec le régime chinois sans se faire brutaliser.

Alexandre Sirois

La campagne de vaccination

Bien sûr, il y a Omicron. Bien sûr, la donne vient de changer. On a déjà joué dans ce film et on ne voulait surtout pas y retourner. Mais cette rechute imprévue ne devrait pas nous faire oublier le fait qu’avant ce nouveau variant, la campagne de vaccination a été un vif succès au Québec. Comme de façon générale, par ailleurs, dans l’ensemble du Canada. Ce qui a fait de nous une des sociétés les plus résilientes, en 2021, face à la pandémie. Quand on se compare – notamment à nos voisins américains –, on se console. Il serait bon de ne pas l’oublier quand on tente de prévoir ce que nous réserve l’avenir.

Alexandre Sirois

La diversité au municipal

Les élections du 7 novembre 2021 ont transformé le visage du monde municipal. Plusieurs grandes villes québécoises – dont Montréal, Longueuil, Sherbrooke et Gatineau – sont aujourd’hui dirigées par des femmes, et l’âge moyen des maires des six principales villes du Québec est de 39 ans. C’est une bonne raison de se réjouir, même si on est encore loin de la parité. En effet, les femmes ne représentent que 36,1 % des élus municipaux (23,1 % des maires et 37,9 % des conseillers). Autre motif de réjouissance : à Montréal, le tiers des élus se réclament de la diversité alors que Natashquan a élu son premier maire innu. Le monde municipal change, et c’est tant mieux.

Nathalie Collard

La « taxe carbone »

C’est une grande victoire pour la lutte contre le réchauffement climatique. En 2021, la Cour suprême a statué qu’Ottawa avait bel et bien le droit d’imposer un prix sur la pollution, ce que contestaient l’Alberta, la Saskatchewan et l’Ontario. Comme la pollution n’a pas de frontières, on ne pouvait pas tolérer que certaines provinces, sans réglementation, concurrencent celles qui font des efforts. Mais il faudra en faire plus, car nos émissions de gaz à effet de serre restent à la hausse au Québec. Ce n’est pas comme ça qu’on atteindra nos cibles.

Stéphanie Grammond

L’abandon de GNL Québec

Ce mégaprojet de 14 milliards de dollars aurait créé des emplois et diversifié l’économie du Saguenay. Le gros hic : les installations de liquéfaction de gaz naturel s’annonçaient extrêmement polluantes. Bref, GNL Québec était un projet du siècle dernier. C’est ce que le BAPE est venu dire cette année, dans un rapport accablant qui a planté le dernier clou dans le cercueil de ce projet qui peinait déjà à boucler son financement. Le BAPE a montré que, dans un monde qui a déjà entamé sa transition énergétique, GNL Québec arriverait trop tard. L’année a aussi été marquée par le retrait du Québec du secteur des hydrocarbures, une décision qu’il faut applaudir.

Philippe Mercure

Les victoires de nos jeunes sportifs

Des Jeux de Tokyo jusqu’aux courts de tennis des tournois du Grand Chelem, les athlètes du Québec nous ont fait vibrer en 2021. Le secret de leur succès ? « Je crois que c’est le sirop d’érable. C’est très bon », a expliqué en riant la jeune prodige du tennis Leylah Fernandez, qui s’est rendue en finale du US Open, alors que Félix Auger-Aliassime a atteint la demi-finale. Sa charmante répartie a séduit les spectateurs, déjà conquis par son jeu. Bravo à tous et à toutes ! Et, malgré le boycottage diplomatique, bonne chance à nos athlètes lors des Jeux d’hiver de Pékin de 2022.

Stéphanie Grammond