• Accueil > 
  • Débats 
  • > L'espace médiatique anglophone rétrécit 
Source ID:news·20120713·LA·0085; App Source:cedromItem

L'espace médiatique anglophone rétrécit

Ronald King
La Presse

De notre côté de la clôture, la nouvelle est emballante: Montréal aura de nouveau une station de radio uniquement sportive. Pour les gens du milieu, cela signifie des emplois, toujours une bonne nouvelle.

Mais pour créer RDS version radio, Bell Media, propriétaire du réseau, doit respecter les règlements du CRTC et sacrifier une autre de ses stations, TSN 990, radio sportive anglophone. Eh oui, Montréal avait une station sportive en anglais et aucune en français.

De l'autre côté de la clôture, la nouvelle est navrante. Les employés de TSN 990 l'ont apprise de façon soudaine. En fait, ils ne l'ont jamais vue venir. Après 11 ans en ondes, c'est fini et voilà, c'est tout et c'est la vie. Certains avaient les yeux rouges devant les caméras de télévision... anglophone. Je n'ai rien vu sur le sort de TSN 990 dans les médias francophones.

Pour les médias anglophones de Montréal, les temps sont durs. Les deux journaux culturels, le Hour et le Mirror, viennent de cesser leur publication. L'espace rétrécit encore...

Et puis, il y a toujours des collègues appréciés et respectés qui se retrouvent sans emploi, toujours une mauvaise nouvelle.

Mitch Melnick, par exemple, est un des meilleurs analystes de sport au Québec et un homme de radio extrêmement compétent.

C'est un leader aussi, qui a bâti Team 990 à partir de rien et qui a lancé des carrières. C'est lui qui a repêché P.J. Stock, un excellent commentateur, autant en français qu'en anglais.

Les cotes d'écoute de TSN 990 ne cassaient rien, même que ses résultats étaient très modestes, d'où son sacrifice. Mais pour les mordus de sport, il s'agissait d'un lieu de rendez-vous très dynamique. Les animateurs abandonnés sont des passionnés.

Le quotidien The Gazette demande au CRTC d'accorder une exception pour épargner TSN 990.

La demande a déjà été rejetée une fois, mais les éditorialistes du quotidien reviennent à la charge avec une pétition.

Why not?

Montréal, après tout, est peut-être la seule véritable ville bilingue au Canada...

Espoir...

Commentaire d'un animateur de radio anglophone à propos de la disparition possible de TSN 990: «Si Pierre Gauthier peut se trouver du travail, tous les espoirs sont permis».

Missiles sol-air

Il y a des citoyens de Londres qui ne sont pas heureux de voir des missiles sol-air sur le toit de l'immeuble qu'ils habitent. C'est en cas de détournement d'avion par des gens mal intentionnés...

Les Jeux de Londres passeront peut-être à l'histoire comme les mieux protégés. Les citoyens se sont plaints en disant que ces missiles pouvaient leur attirer des ennuis avec les méchants, mais ils ont été renvoyés par les autorités.

Toutes ces histoires peuvent vous rendre paranoïaque. Prenez mes collègues de La Presse qui partiront bientôt pour Londres... On ne sait jamais. On croit connaître quelqu'un jusqu'à qu'on découvre qui il est vraiment et il est déjà trop tard.

Si j'étais agent de sécurité à Londres, je les fouillerais sérieusement. La totale...

Surtout les jeunes.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer