Source ID:9ca1e701-a1fc-4a67-9b2b-fa284275e8fd; App Source:alfamedia

Cinq campagnes marquantes

Ice Bucket Challenge... (Photo archives Associated Press)

Agrandir

Ice Bucket Challenge

Photo archives Associated Press

Nathalie Côté

Collaboration spéciale

La Presse

Le grand public est très sollicité. Les différents organismes doivent déployer beaucoup d'efforts pour se démarquer. Certaines campagnes réussissent néanmoins à attirer l'attention, dont ces cinq campagnes marquantes.

Ruban rose... (Photo archives Associated Press) - image 1.0

Agrandir

Ruban rose

Photo archives Associated Press

Movember... (Photo archives Associated Press) - image 1.1

Agrandir

Movember

Photo archives Associated Press

ICE BUCKET CHALLENGE

Spectaculaire, le Ice Bucket Challenge est rapidement devenu viral. « C'est le gros coup des dernières années, estime Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse. C'est un grand succès puisqu'ils ont eu plus d'argent que jamais, mais l'opération marketing a dépassé la cause. » En effet, plusieurs personnes ont oublié que la campagne visait à amasser des fonds pour la sclérose latérale amyotrophique. « Si l'objectif était de faire connaître la maladie, ça n'a pas été un succès », estime Frank Pons, professeur de marketing à l'Université Laval.

RUBAN ROSE

Plus personne n'ignore que le ruban rose est associé à la lutte contre le cancer du sein. « C'est un succès en termes de visibilité et de reconnaissance, juge M. Pons. Non seulement ça attire les dons individuels et corporatifs, mais il y a un effet de levier, car les entreprises augmentent la visibilité. » Il se questionne cependant sur le fait que certaines d'entre elles puissent retirer davantage de la campagne que la cause elle-même.

LES CUYS ET LE CANCER TESTICULAIRE

Cette campagne mettant en vedette l'animateur de l'émission Découverte, Charles Tisseyre, et des rongeurs, les cuys, a fait rigoler bien des gens. « On est arrivé à parler d'un enjeu sérieux, le cancer des testicules, avec un ton assez léger. C'est vraiment intéressant », souligne M. Granata. Cela permet toutefois moins d'aller chercher de l'argent rapidement. Par contre, les gens vont être plus réceptifs à la sollicitation après une campagne de notoriété puisqu'ils connaissent la cause, ajoute-t-il.

MOVEMBER

En novembre, plusieurs hommes arborent la moustache afin d'amasser des fonds et de sensibiliser la population à la santé masculine. « C'est une cause assez taboue, et on a réussi à faire participer les hommes, ce qui est un défi », souligne M. Granata. Mais rien n'est parfait. « On essaie d'éduquer les gens, mais c'est devenu tellement cool que beaucoup de gens embarquent dans le projet et ne savent pas trop pourquoi, constate M. Pons. Je le vois beaucoup à l'université. » 

DÉFI TÊTE RASÉE

Toujours sur le thème de la pilosité, le Défi tête rasée a aussi obtenu un bon succès. « C'est le même type d'approche que le Movember, mais l'implication est plus grande et ça apporte une valeur ajoutée », estime M. Pons. « Ce qui est intéressant avec ce type de campagnes, c'est qu'elles misent sur des personnes, ajoute M. Granata. Désigner des gens pour se mettre en scène, il y a un côté narcissique là-dedans et c'est une belle façon de l'utiliser. »




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer