La certification du California Air Resources Board en poche, Campagna Motors est gonflée à bloc et a bien l'intention de concerter tous ses efforts pour percer le marché ouest-américain. Surtout depuis que le célèbre animateur Jay Leno, maniaque de voitures de luxe, a été conquis par le V13, bolide à trois roues davantage axé sur l'espace et le confort.

Mis à jour le 19 sept. 2012
Marie-Pier Duplessis, collaboration spéciale LA PRESSE

«On avait déjà rencontré Jay Leno il y a quelques années, et il nous a dit de lui faire signe lorsque la certification californienne allait être pour bientôt», dit Michel Paquette, directeur du marketing de l'entreprise de Boucherville.

Il l'a finalement essayé le mois dernier. «C'est incroyable que ce soient des gens de Montréal qui conçoivent un véhicule comme ça, c'est un produit parfait pour la Californie!», a-t-il affirmé.

Au Québec, il s'agit en effet d'un jouet de luxe que l'on peut sortir uniquement l'été. Chez nos voisins du Sud, l'entreprise n'avait jusqu'à maintenant que des revendeurs sur la côte Est et en Floride. Quelques Japonais sillonnent également les routes à bord d'un T-Rex, l'autre véhicule que Campagna Motors fabrique.

«On a fait des recherches démographiques sur l'âge, le salaire et les actifs moyens des Californiens, et c'est quand même une assez grande concentration [de clientèle cible], soutient M. Paquette. On veut trouver les bons revendeurs avec qui faire affaire, et il est peut-être même question d'ouvrir une boutique dans le sud de la Californie.»

En attendant, des expositions et des salons de l'auto à Los Angeles, à Las Vegas, à San Francisco et en Arizona sont prévus au calendrier, de la fin du mois d'octobre à la mi-décembre. L'entreprise se donne comme objectif d'y vendre une cinquantaine de ses modèles d'ici l'an prochain. «Pour le moment, on en sort 140 par année. Bien entendu, on a une capacité de production suffisante pour répondre à la demande potentielle. Mais on ne fera jamais 10 000 véhicules, puisque la notion d'exclusivité s'avère un élément-clé dans l'acquisition de ce genre de produit. Ça permet aussi de maintenir des prix de revente assez élevés», explique M. Paquette.

Les bolides de Campagna Motors se détaillent de 50 000$ à 60 000$. Il existe moins de 1700 propriétaires de T-Rex (1600) et de V13 (85) dans le monde. D'ici 2015, l'entreprise devrait pouvoir faire son entrée en Europe.