Source ID:e0b29ebd65123423a34f367492568e65; App Source:StoryBuilder

Soucy Techno: grand virage numérique chez le fournisseur de rondelles de la LNH

François Bédard, président-directeur général de Soucy Techno, et... (PHOTO STÉPHANIE VALLIÈRES, FOURNIE PAR SPECTRE MÉDIA)

Agrandir

François Bédard, président-directeur général de Soucy Techno, et Alain Bresse, journalier opérateur de calandre

PHOTO STÉPHANIE VALLIÈRES, FOURNIE PAR SPECTRE MÉDIA

NATHALIE CÔTÉ

Collaboration spéciale

La Presse

Pour demeurer à la fine pointe de la technologie, Soucy Techno, spécialisée dans les mélanges de caoutchouc, vient d'amorcer un grand virage numérique. Coût du projet : 2,5 millions de dollars.

« Nous sommes en train d'implanter un système informatique de planification de ressources d'entreprise (ERP), explique François Bédard, président-directeur général de l'entreprise. Il va nous donner une belle interconnexion de nos différents départements. Cela va nous permettre de gagner beaucoup d'agilité et de rapidité d'exécution. »

Le système hébergé dans l'infonuagique permettra également à l'entreprise de « rester jeune ». 

« Les humains ont le droit de vieillir, mais pas l'entreprise. L'avantage de ce système, c'est qu'il sera mis à jour automatiquement. Cela nous permettra de nous concentrer sur notre travail, soit faire des mélanges de caoutchouc à haute performance. »

Ce nouveau système entraînera des gains d'efficacité pour Soucy Techno. Une plus grande automatisation contribuera également à limiter les effets de la pénurie de main-d'oeuvre.

D'autres projets

Outre ce projet majeur, l'entreprise a également restructuré les formations offertes au personnel. Elles sont maintenant offertes en ligne dans un format audiovisuel. Une boîte à idées numérique a aussi été mise à la disposition des employés. 

« Dès qu'une idée est déposée dans cette borne, tout est envoyé automatiquement aux gestionnaires et l'employé reçoit un suivi rapidement, explique M. Bédard. La deuxième phase consistera à rendre accessibles des dossiers de ressources humaines. Par exemple, si un employé a besoin d'une paire de bottes, il n'aura pas à aller demander un papier, il va être autonome. »

Cette initiative s'inscrit parfaitement dans la gestion participative de Soucy Techno. « Le plus bel actif de notre entreprise, c'est le capital humain, estime M. Bédard. On considère nos employés comme des partenaires. Nous avons beaucoup d'équipes multidisciplinaires semi-autonomes qui évoluent à travers l'usine. Quand les départements travaillent en silo, ils s'additionnent. Lorsqu'ils travaillent ensemble, ils se multiplient. »

Il est convaincu que cette façon de faire a contribué grandement à l'augmentation de 40 % des ventes dans la dernière année.

Spécialisée dans le domaine des caoutchoucs conçus à partir de recettes personnalisées, Soucy Techno répond aux besoins de différentes industries. On trouve notamment ses caoutchoucs dans les secteurs des mines, de l'énergie, de l'agriculture... ainsi que dans les rondelles de la Ligue nationale de hockey.

Secret de gestion

Le secret de la réussite passe par la participation des employés, selon le PDG François Bédard. « Chez nous, le comité de direction donne des balises et des projets, mais l'exécution est laissée entièrement aux équipes multidisciplinaires, explique-t-il. Dans celles-ci, on trouve des directeurs, des cadres intermédiaires et des employés syndiqués. » Soucy Techno a entrepris ce virage il y a cinq ans. « Pour y arriver, tout part de la tête de l'entreprise, estime M. Bédard. Il faut croire en ce principe-là. Aussi, il faut être conscient qu'un changement de culture ne s'effectue pas en 24 heures. Ça passe par des petits changements. »




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer