Après les projets mixtes bureaux/condos qui se construisent à Montréal, comme la tour Aimia, de nouveaux projets proposent une intégration encore plus étroite entre diverses fonctions urbaines.

Guy Paquin, collaboration spéciale LA PRESSE

On trouve dans ces projets un volet résidentiel, des bureaux, des commerces, des espaces verts et des services de proximité. «C'est là l'avenir de l'immobilier, avance Richard Hylands, président de la firme immobilière Kevric. Il s'agit d'offrir en ville un projet totalement intégré: bureaux, résidences, services et commerces. On décourage l'étalement urbain en offrant dans un tout harmonieux ce que la banlieue offrait: résidence, écoles à proximité, services et cadre agréable. Et on supprime l'irritant majeur, le déplacement en voiture vers le lieu de travail.» «À mesure que les grandes villes revitalisent certains quartiers, on voit naître des projets immobiliers qui vont au-delà de la simple mixité résidences/bureaux, confirme Normand Bélanger, président du Fonds immobilier de solidarité FTQ. On parle de créer de véritables milieux de vie. C'est sur ce modèle que Griffintown a vu le jour, par exemple.» Voici donc quatre de ces projets immobiliers proposant des milieux de vie intégrés.