Gestion PME: faire le ménage avant de vendre sa PME

Pour assurer la cohésion au sein de l'équipe,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Pour assurer la cohésion au sein de l'équipe, l'employeur aura avantage a couché sur papier ses attentes envers un employé.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Martin Primeau

Collaboration spéciale

La Presse

Une fois par semaine, nous présentons trois conseils pour aider les entrepreneurs et les dirigeants à bien gérer leur entreprise.

Gestion

Mettre de l'ordre avant de vendre

Pour toutes sortes de raisons, le propriétaire d'une PME pourrait un jour chercher à la vendre. Avant d'en arriver là, il doit s'assurer de présenter certaines garanties aux futurs acheteurs.

«Souvent, le vendeur nous avise une fois qu'il a une offre sur la table, raconte Sylvie Bougie, avocate chez Vigi, Services juridiques. Le problème, c'est qu'il est trop tard à ce moment-là pour faire le grand ménage de l'entreprise.»

Au cours d'une vérification diligente, les acheteurs ne s'attarderont pas qu'aux aspects comptables de l'entreprise, souligne la spécialiste. Des aspects juridiques importent aussi.

Ainsi, une entreprise du secteur des technologies aura à protéger sa marque de commerce, par exemple, mais devra aussi démontrer qu'elle a protégé sa propriété intellectuelle par des ententes avec ses sous-traitants.

Pour une entreprise de service comme un salon de coiffure, on pensera plutôt à signer des contrats avec des clauses de non-concurrence avec les employés clés, ajoute-t-elle.

Selon Sylvie Bougie, plusieurs entreprises se sont bâties à coups de poignées de main avec les fournisseurs et les clients. Il faut aller chercher des ententes avec chacun d'eux pour garantir le succès futur de l'entreprise.

«L'acheteur veut que sa nouvelle entreprise soit viable au jour 2, dit-elle, et il voudra avoir des garanties.»

www.vigiquebec.com/droit-corporatif/verification-diligente-vendeur/

Ressources humaines

Les avantages de la définition de poste

Plus une entreprise gagnera en taille, plus les tâches associées aux postes de ses employés se préciseront.

Pour assurer la cohésion au sein de l'équipe, l'employeur aura avantage à coucher sur papier ses attentes envers un employé. Une façon pour celui-ci de connaître ses tâches et ses responsabilités.

«Le document doit être assez précis pour guider l'individu et assez malléable pour suivre l'évolution du poste, explique Didier Dubois, associé principal chez HRM Groupe. L'important, c'est de ne pas y aller d'une liste de tâches, mais plutôt avec des objectifs.»

Par exemple, on indiquera à une personne que son rôle n'est pas de «répondre au téléphone», mais plutôt de «répondre aux questions relatives à un produit», précise le spécialiste.

Le document de définition de poste indiquera aussi à l'employé quels sont les postes qui gravitent autour du sien, de façon à ce qu'il sache à qui se rapporter ou de qui il dépend.

Selon le spécialiste, le document devrait être mis à jour une fois par année. À cette occasion, il suggère au gestionnaire de s'asseoir avec l'individu pour en discuter.

«C'est lui qui est le plus au fait de l'ampleur de ses tâches, dit-il. Il est le partenaire essentiel dans la description du poste.»

www.apce.com/cid6038/exemple-de-definition-de-fonction.html?pid=244#toc1

www.manager-go.com/organisation-entreprise/dossiers-methodes/modele-definition-de-fonction

Financement

Comment se présenter à un banquier

Une entreprise en croissance ira tôt ou tard cogner aux portes des institutions financières pour négocier un prêt ou une marge de crédit.

Comment doit-elle s'y prendre pour convaincre un banquier? Yvon Jeghers, premier vice-président, financement corporatif, à la Banque de développement du Canada, a quelques conseils sur le sujet.

Son premier: avoir de bons contacts en ajoutant, par exemple, des personnes d'influence à son conseil d'administration ou à son comité consultatif.

«Ça aide toujours lorsqu'une personne de confiance nous approche et nous suggère de financer une entreprise qu'ils connaissent bien», indique-t-il.

Avant même une première rencontre, il recommande aussi de préparer un plan d'affaires et une présentation. Il s'agit de documents détaillés à transmettre au prêteur potentiel afin qu'il puisse faire quelques recherches sur le dossier.

Lorsque viendra le jour des présentations, le banquier accordera plus d'importance à certains facteurs. «Ce que l'on regarde avant tout, ce sont deux choses: les intentions opérationnelles de l'entreprise, comme l'état des relations avec les clients, les fournisseurs et les employés, mais aussi qui siège au conseil d'administration ou au comité de conseillers externes.»

Un dirigeant qui montre une gestion efficace des finances de son entreprise gagnera aussi de précieux points, souligne Yvon Jeghers.

www.bdc.ca/fr/articles-outils/argent-finance/obtenir-financement/Pages/comment-convaincre-banquier.aspx?caId=tabs-1




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Bien choisir son banquier

    Gestion PME

    Bien choisir son banquier

    Une fois par semaine, nous présentons trois conseils pour aider les entrepreneurs et les dirigeants à bien gérer leurs entreprises. »

  • Préparez-vous pour la neige!

    Gestion PME

    Préparez-vous pour la neige!

    Une fois par semaine, nous présentons trois conseils pour aider les entrepreneurs et les dirigeants à bien gérer leurs entreprises. »

  • Gestion PME: parler plus pour mieux se comprendre

    Gestion PME

    Gestion PME: parler plus pour mieux se comprendre

    Une fois par semaine, nous présentons trois conseils pour aider les entrepreneurs et les dirigeants à bien gérer leurs entreprises. »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer