Le secteur aérospatial québécois est le sixième acteur sur le plan mondial en matière de chiffre d'affaires, et même le cinquième du point de vue des emplois directs. La position du Québec, notamment la grande région de Montréal, est d'autant plus importante que la concentration d'entreprises dans une même aire géographique favorise le maillage dans les chaînes d'approvisionnement. - Didier Bert, Collaboration spéciale

Mis à jour le 9 sept. 2015
Didier Bert LA PRESSE

États-Unis

L'industrie aérospatiale américaine a réalisé un chiffre d'affaires de 301 milliards en 2014, dont un tiers provient de l'aviation civile (99 milliards). Plus de 1 million de personnes sont employées directement par les entreprises américaines, selon l'Aerospace Industries Association. La région de Seattle est le coeur de l'industrie aérospatiale américaine avec les usines du géant Boeing. Mais l'industrie aérospatiale américaine tire surtout profit de ses activités militaires: Lockheed Martin, constructeur des avions de combat F-16 et F-35, est le premier vendeur de matériel militaire du monde, et Boeing est le troisième.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

L'aviation civile ne représente qu'un tiers de l'activité de l'industrie aérospatiale américaine: l'industrie aérospatiale américaine tire surtout profit de ses activités militaires.

France

L'industrie aérospatiale française emploie 180 000 personnes dans 348 entreprises (159 équipementiers et 158 PME). Son chiffre d'affaires s'élève à 71 milliards pour l'année 2014, en hausse de 3%, selon le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS). La France profite de l'activité d'Airbus, notamment à Toulouse où l'avionneur emploie 13 700 personnes. Mais dans l'ensemble du pays, ce sont 34 000 personnes qui travaillent chez Airbus, soit l'équivalent de 80% de l'ensemble de la main-d'oeuvre aérospatiale au Québec.

PHOTO BALINT PORNECZI, ARCHIVES BLOOMBERG

De son siège de Blagnac, près de Toulouse, Airbus emploie directement 34000 personnes en France.

Royaume-Uni

L'industrie aérospatiale britannique a généré un chiffre d'affaires de 58 milliards en 2014, selon l'Aerospace Defence Security Group (ADS). Elle emploie 111 000 personnes. Ses exportations vers les États-Unis ont crû de 68% au cours des 10 dernières années. L'acteur principal est BAE Systems, deuxième vendeur mondial de matériel militaire, situé à Farnborough, qui représente 75% du chiffre d'affaires de l'industrie aérospatiale britannique. Mais Airbus est aussi présent en Grande-Bretagne: ses 6000 employés y construisent les ailes de plusieurs modèles d'avion, dont celles de l'A380, longues de 45 m (75% de la longueur de la patinoire du Centre Bell).

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Les ailes de l'A380 sont construites à Broughton, au pays de Galles.

Allemagne

L'industrie aérospatiale allemande emploie 105 700 personnes dans ses 220 entreprises, selon l'Association des industries aérospatiales allemandes (BDLI). Le chiffre d'affaires de l'industrie s'élève à 45 milliards. Comme son homologue française, l'industrie aérospatiale allemande profite de l'activité d'Airbus, qui emploie à elle seule 21 600 personnes dans la région de Hambourg, dans le nord du pays. La Bavière, autre grande région aérospatiale d'Allemagne, héberge le siège d'Eurocopter et plusieurs usines d'Airbus: 28 000 personnes travaillent en aérospatiale dans cette région du sud du pays.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Airbus emploie plus de 21000 personnes à Hambourg, soit bien plus que dans son usine de Toulouse.

Japon

L'industrie aérospatiale japonaise employait 35 400 personnes en 2012, pour un chiffre d'affaires de 22,6 milliards, selon la Society of Japanese Aerospace Companies. Le Japon est le grand pays aérospatial qui a subi la plus forte baisse de ses contrats de défense dans les années 2000, passant de 55% de ses revenus en 2005 à 35% en 2012. Cependant, l'Agence de défense du Japon a remplacé ses F-16 américains par le F-2 de la firme nationale Mitsubishi qui équipe les forces armées japonaises depuis 2001. Et Mitsubishi s'apprête à lancer un nouvel avion de combat.

PHOTO ARCHIVES AP

Les contrats de défense publics ont longtemps représenté plus de la moitié des revenus de l'industrie aérospatiale japonaise.

Québec

La province compte 215 entreprises aérospatiales, dont 190 PME, qui emploient un total de 42 000 personnes. Leur chiffre d'affaires s'élève à 13,8 milliards pour l'année 2014, dont 80% à l'exportation. Cela représente 55% de l'activité de l'industrie aérospatiale canadienne. Plusieurs chefs de file mondiaux sont présents au Québec, tels que Bombardier dans l'aviation d'affaires et l'aviation commerciale, Bell Helicopter dans les hélicoptères civils, CAE dans les simulateurs de vol, Pratt&Whitney Canada dans les moteurs d'avions et d'hélicoptères.

PHOTO FOURNIE PAR BOMBARDIER

Bombardier est un chef de file historique de l'industrie aérospatiale québécoise.