L'ouverture, il y a trois ans, d'un bureau dans la Grosse Pomme rapporte à l'entreprise Ecosystem. «C'est maintenant notre marché qui démontre la plus forte croissance», affirme André Rochette, président d'Ecosystem

Martin Beauséjour, collaboration spéciale LA PRESSE

L'entreprise de Québec travaille actuellement avec plusieurs hôpitaux américains, le Département de l'Éducation de New York et la City University (CUNY).

Pour l'intégrateur de solutions visant à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, la métropole américaine représente un marché idéal. «La densité des immeubles y est élevée, l'énergie y est dispendieuse, les incitatifs gouvernementaux pour la rénovation sont nombreux et les normes en matière d'efficacité énergétique sont de plus en plus sévères», explique André Rochette.

Pour chacun de ses clients, Ecosystem vise une réduction de 30% de la facture énergétique. L'entreprise conçoit ses mesures, les implante, forme le personnel exploitant et assure le suivi de la performance. «On ne fait pas que changer les ampoules, on refait tout le système électrique.»

Par exemple, au Biodôme de Montréal, c'est maintenant l'air chaud dégagé par les refroidisseurs de la section «arctique» qui réchauffe l'espace «tropical». Le projet du Biodôme a d'ailleurs permis à Ecosystem de remporter deux prix.

Fondée en 1993, Ecosystem possède des bureaux à Québec, Montréal, Toronto et New York. Un atelier de conception de plans et de devis est situé à Saint-Lambert. La boîte pense déjà à l'ouverture d'une autre succursale, probablement à Calgary, en Alberta, afin de s'implanter dans l'ouest du pays.

L'entreprise regroupe plus de 150 employés ici et aux États-Unis. À ce jour, Ecosystem a amélioré plus de 750 bâtiments, écoles, hôpitaux et immeubles de bureaux.