Les journalistes de La Presse se sont démarqués lors de la cérémonie de remise des prix Judith-Jasmin de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), récoltant cinq prix. Le quotidien avait obtenu 12 sélections.

Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

Cette année, 159 journalistes ont participé au prestigieux concours, pour un total de 256 candidatures. Dix prix et un Grand Prix ont été remis lors de la cérémonie virtuelle, qui s’est tenue jeudi en soirée.

La journaliste Gabrielle Duchaine a remporté deux prix. Le premier lui a été décerné pour son reportage « Compagnies d’assurance : des refus systématiques dans les réserves », dans la catégorie « Affaires et économie ». Conjointement avec la journaliste Caroline Touzin, elle a aussi été primée pour le dossier « L’autre épidémie : exploitation sexuelle des enfants sur l’internet » (23 et 24 octobre, 17 novembre, 9 et 10 décembre 2020), dans la catégorie « Enquête ».

La journaliste d’enquête Katia Gagnon a raflé la mise de la catégorie « Justice et faits divers » pour son reportage « Tragédie de la fillette de la DPJ à Granby : elle s’appelait X ».

Dans la catégorie « Opinion », le prix a été décerné à la chroniqueuse Isabelle Hachey pour son texte « L’étudiant a toujours raison ». Finalement, Alexandre Pratt a remporté le prix dans la catégorie « Sports » pour sa chronique « Le hors-jeu expliqué aux Syriens ».

L’éditeur adjoint de La Presse, François Cardinal, s’est réjoui du tour du chapeau marqué par l’équipe d’enquête. « Caroline, Katia et Gabrielle ont su briller dans plusieurs domaines, ce qui montre leur grande polyvalence et la profondeur de leur travail. Gabrielle a même réussi à remporter deux prix Judith-Jasmin, ce qui est tout un exploit ! », a-t-il fait remarquer.

Il a également souligné les prix décernés à Isabelle Hachey et à Alexandre Pratt, qui « démontrent la pertinence de nos chroniqueurs, véritables ambassadeurs de La Presse ».

Douze sélections

C’est Aaron Derfel, de la Montreal Gazette, qui a obtenu les grands honneurs de la soirée : son article « Public health, police find bodies, feces at Dorval seniors’ residence : sources » a été consacré « Reportage de l’année ». Le jury a tout de même attribué une mention spéciale à l’enquête sur la pornographie juvénile de Gabrielle Duchaine et Caroline Touzin.

Les journalistes de Radio-Canada ont reçu trois prix, dans les catégories « Grand reportage », « Sciences, environnement et société » et « Local et régional ». Les autres lauréats de la soirée sont Alec Castonguay, de L’actualité, dans la catégorie « Politique », Alexandra Guellil, de L’Itinéraire, dans la catégorie « Arts, culture et art de vivre ».

En tout, 12 reportages de La Presse étaient en lice dans 9 des 10 catégories des prix Judith-Jasmin. Parmi leurs auteurs, les journalistes Ariane Lacoursière, André Dubuc, Marie-Eve Fournier, Fanny Lévesque, Stéphanie Vallet – aujourd’hui au Devoir – et Tristan Péloquin.

Autres prix

Dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias, le Conseil québécois du loisir a annoncé jeudi les lauréats de la 36édition du Prix de journalisme en loisir. Les journalistes de La Presse Marie Tison et Sylvain Sarrazin ont tous deux remporté un prix pour leurs textes respectifs « Le plein air pour les nouveaux arrivants » et « Passions au mètre cube ».

Ce vendredi soir, les gagnants du Concours canadien de journalisme de 2020 seront dévoilés. Les journalistes de La Presse sont en lice dans neuf catégories.

Deux stagiaires à La Presse

Les lauréats de la Bourse pour la relève journalistique du Fonds CDPQ ont également été révélés jeudi soir. Cette bourse permet à 10 boursiers d’effectuer un stage rémunéré de trois à quatre mois dans un média d’information. Cette année, Lila Dussault, étudiante à l’Université du Québec à Montréal, et Rafael Miro, étudiant à l’Université McGill, se joindront à l’équipe de rédaction de La Presse.