À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    La Vallée des larmes

    La Vallée des larmes

    Résumé

    Marie, une éditrice dans la quarantaine, reçoit depuis quelque temps des enveloppes anonymes. Celles-ci contiennent les fragments du témoignage qu'un Libanais ayant survécu au massacre de Sabra et Chatila adresse à sa mère. Intriguée par ce qu'elle lit, Marie tente de remonter à la source. Elle a tôt fait de soupçonner Joseph, l'homme à tout faire de l'immeuble. Placé devant l'évidence, celui-ci reconnaît être l'auteur du manuscrit en chantier. À l'initiative de Marie, ils conviennent de travailler ensemble sur le texte chez elle, quelques soirs par semaines. Entre eux se noue une amitié ténue teintée d'un désir latent. Pendant que Joseph revisite son passé douloureux, Marie fait face à ses propres démons. Outre son problème d'alcool, elle doit en effet composer avec sa rancoeur vis-à-vis de sa mère plongée dans un coma irréversible.

    Cote La Presse

    2.5/5

    Votre cote 80 votes

    4/5

    Fermer X

    Bande-annonce de La Vallée des larmes

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2012-08-31

    Classement : Général (déconseillé aux jeunes enfants)

    Pays : Canada

    Distributeur : Les Films Séville

    Date de sortie en DVD : 2013-01-29

    Genre : Drame

    Durée : 95 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Maryanne Zéhil

    Montage : Lorraine Dufour

    Scénario : Maryanne Zéhil

    Production : Maryanne Zéhil

    Photographie : Pierre Mignot

    Musique : Nathalie Coupal

    ACTEURS

    Sophie CadieuxJoseph AntakiHenri ChasséNathalie CoupalNathalie MalletteWafa Tarabey

    Critique

    La vallée des larmes : des guerres et des mères

    Aleksi K. 
    Aleksi K. Lepage

    Il faut saluer Maryanne Zéhil pour son courage et sa détermination. Les institutions ayant levé le nez sur son projet, pourtant fascinant, original et indéniablement pertinent, l'auteure en sera venue à bout par ses propres moyens, non sans peine on suppose. Micheline Lanctôt et Paule Baillargeon, très rares femmes cinéastes d'ici, ont connu et connaissent encore ce même genre d'ennuis.

    Le scénario de La vallée des larmes, écrit par Zéhil elle-même, aurait pu aboutir à un très grand film. Mais par manque de moyens pour un projet si ambitieux, et par toutes sortes de décisions discutables quant à la réalisation un peu molle, quant au montage arythmique, quant à l'usage appuyé de la musique, quant aux dialogues lesquels paraissent parfois artificiels, ce second long métrage de Zéhil, s'il ne s'effondre jamais, est boiteux, malgré les meilleures intentions.

    Marie (superbe Nathalie Coupal, qui signe aussi la bande sonore), une éditrice de Montréal, spécialisée dans les récits et les témoignages d'immigrants au passé tumultueux, reçoit quotidiennement de mystérieux manuscrits anonymes, très courts, lesquels relatent les expériences d'un jeune Palestinien dans les camps au Liban, qui a vécu les horreurs du massacre de Sabra et Chatila perpétré par quelques phalangistes chrétiens et les milices libanaises. À partir des «fragments» écrits. Marie voudra faire un livre de ces témoignages. Mais qui en est l'auteur?

    L'éditrice retrouvera assez vite l'énigmatique écrivain (Joseph Antaki), peintre en bâtiment qui se fait d'abord appeler Joseph et se fait passer pour un Libanais. Lentement, elle découvrira la vérité, à force de rencontres avec ce Joseph, en vérité Ali, palestinien, et elle en apprendra sur ce rescapé du génocide. Son enquête la mènera ultimement au Liban, où elle saura tout de la triste vérité.           

    La vallée des larmes prend trop de temps avant d'en arriver au vif du sujet, s'attarde trop sur le personnage de Marie. Zéhil s'égare aussi, longuement, sur la responsabilité des mères dans ces conflits génocidaires, ces femmes qu'on croit totalement dominées et confinées aux cuisines, mais qui auraient en vérité un réel pouvoir sur leurs enfants.

    Nous voici donc en présence de deux films pour le prix d'un: l'un portant sur une catastrophe humaine dont on parle trop peu, l'autre proposant un regard sur le pouvoir sous-estimé, parfois nocif, des mères sur leur progéniture. L'amalgame n'est pas toujours heureux, s'y bien qu'on risque de s'y perdre et se demander où Zéhil voulait en venir exactement.

    * * 1/2
    Drame de Maryanne Zéhil. Avec Nathalie Coupal, Joseph Antaki, Wafa Tarabey. 1h35.

    publicité

    Commentaires ( 9 ) Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaires (9)

    Commenter cet article »

    • Ça donne froid dans le dos!

    • la productrice a dit que ce n'était pas comme Incendies, moi je dis que oui c'est plus proche d'Incendies que de Valse avec Bashir. Ce qui est différent c'est que c'est plus intimiste (probablement parce que pas les moyens comme on a dit dans la presse). Perso, je trouve La Vallée des larmes plus intelligent dans sa réflexion et plus fort dans son message. Ceci dit, j'ai adoré.

    • la productrice a dit que ce n'était pas comme Incendies, moi je dis que oui c'est plus proche d'Incendies que de Valse avec Bashir. Ce qui est différent c'est que c'est plus intimiste (probablement parce que pas les moyens comme on a dit dans la presse). Perso, je trouve La Vallée des larmes plus intelligent dans sa réflexion et plus fort dans son message. Ceci dit, j'ai adoré.

    • Sujet très prenant, très audacieux et très fort. Bravo à la réalisatrice et aux deux comédiens! Et merci...

    • C'est une histoire intelligente et très prenante. Lent au début mais une bonne lenteur qui nous permet de nous installer dans le film. J'ai été captivée du début à la fin. Je pense que c'est un film pour les cinéphiles très avertis. L'émotion qu'on y trouve est très subtile. Ne sortez pas vos violons mais vous aurez beaucoup de mal à vous débarrasser du moton au fond de la gorge...

    • La vallée des larmes est un film sur la manipulation qu'exercent les mères sur leurs enfants. Scénario fascinant qui mêle à la fois la grande histoire à la petite avec des personnages forts et très touchants. J'ai été captivée du début à la fin. Recommandé!

    • Puissant...

    • Vu ce film hier. La réflexion qui s'en dégage est tellement importante que je le recommande. De plus, la comédienne principale est plus vraie que nature, les décors font voyager, le comédien est touchant, la musique belle et l'histoire enlevante. Si vous êtes habitués aux films de Hollywood, n'allez pas voir celui-ci par exemple. Intelligent, sensible et fort.

    • Un film intelligent et sensible
      J'ai aussi vu ce film lors de la première et je l'ai trouvé d'une grande sensibilité, intelligent et porteur d'espoir, malgré la gravité du sujet. C'est un film qui bouleverse, qui va au fond des choses, soulève plusieurs questions essentielles sur la nature humaine, la violence, le pardon. Un film qui plaira à ceux qui ne se satisfont pas de films "premier degré".
      À voir!

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires