Le gouvernement fédéral intensifie sa campagne contre le tabagisme. Les mises en garde devront occuper au moins 75% de l'emballage des paquets de cigarettes, contre 50% aujourd'hui. Les paquets seront aussi illustrés d'images plus troublantes. Jugez-vous qu'il est nécessaire de prendre ces mesures supplémentaires pour combattre le tabagisme?

LA PRESSE

MERCI DE NOUS AVOIR FAIT PARVENIR VOS COMMENTAIRES

Parents irresponsables

Absolument. Aucun parent fumeur, peu importe son niveau d'instruction, ne peut prétendre ne pas être au courant des méfaits de la fumée sur leurs enfants. Et pourtant, ils continuent à leur fumer dans la face, que ça soit dans l'auto, à la maison ou dans un party de famille où 20 adultes fument en présence d'enfants. Sans aucun remords, sans aucune remise en question. J'aimerais comprendre pourquoi certains parents fumeurs sont très conscientisés et éviteront à tout prix d'exposer leurs enfants à la fumée secondaire. Quand tu entres dans leur maison, ça ne sent pas la cigarette. Les vêtements des enfants ne sentent pas. Ils ne veulent pas nuire à la santé de leur enfant. Ils ne voudraient pas être en cause. Et tu as les autres... incapables de faire ce sacrifice pour leurs enfants. Et le reste de la famille, oncle, tante, grands-parents, agit de la même façon, c'est-à-dire de façon irresponsable et égoïste. Malheureusement, ces parents fumeurs-là ont tendance à être irresponsables envers leurs enfants à plusieurs niveaux et dans d'autres domaines. C'est pour ces parents-là qu'il faut des lois pour protéger leur progéniture. C'est comme quand tu vois une femme enceinte qui fume. Tu te dis: «Elle n'est pas prête à avoir un enfant et à mettre les besoins de celui-ci en priorité.» Ce n'est pas un très bon départ dans la vie... En conclusion, il faudra nécessairement en venir aux lois pour contrer la bêtise humaine et protéger les enfants de leurs parents. Et j'invite tous les adultes, fumeurs ou pas, qui côtoient des parents fumant en présence de leurs enfants à leur lancer le message de penser à la santé de leurs petits et d'aller fumer à l'extérieur. Ça doit devenir socialement inacceptable de fumer avec des enfants. Donc, faisons la loi d'abord entre nous. Les lois protègent les non-fumeurs dans les lieux publics. Il ne reste qu'à protéger les enfants dans leur propre maison...

Stéphanie Bolduc, Montréal

* * *

Recherche insuffisante

Pour ma part, je n'ai jamais fumé et j'en suis bient content mais par contre, je peux comprendre les fumeurs qui sont pris avec ce problème, d'avoir essayé de fumer une première fois et de continuer par la suite.  On ne peut pas être contre toutes les façons pour convaincre les gens de ne pas commencer à fumer ou encore d'arrêter.  C'est un problème majeur de société et il me semble qu'on ne fait pas beaucoup d'efforts dans la recherche pour trouver des solutions efficaces qui permettent d'arrêter de fumer sans que la période de sevrage ne soit trop pénible. Ce qu'on entend surtout c'est que les méthodes actuelles ont un pourcentage de réussite très bas, ce qui ne favorise pas l'abandon du tabac.  La cigarette dans le monde d'aujourd'hui est une béquille.  Étant donné qu'il est impossible de l'interdire, il faudrait aussi trouver de meilleurs outils pour faciliter son abandon.  L'affichage n'a qu'un pouvoir limité dans un milieu de dépendance qu'est la cigarette.

Pierre Asselin, Gatineau



* * *   

Mesure inefficace

La cigarette est certes très néfaste à sa propre santé et à celle des autres, mais je doute qu'augmenter la surface de mise en garde sur le paquets soit efficace. Bientôt, on reconnaîtra un paquet de cigarettes à toutes les images d'avertissement placées dessus, mais on n'en verra même plus la marque!

Pourquoi ne pas attaquer le problème à sa source? Tout humain a besoin de héros auxquels s'identifier pour avoir le courage d'évoluer, que ce soient des acteurs de cinéma, de théâtre, un journaliste, un écrivain ou autre. Comment voulez-vous que les fumeurs aient le courage d'arrêter quand leurs idoles sont toujours montrées la cigarette à la bouche? Il me semble que si tout le secteur visuel se mobilisait pour ne plus montrer de personnages en train de fumer la cigarette, cela aiderait bien plus la cause.

Christine Cadoux, Eastman