Le Quartier chinois de Montréal fait partie intégrante du paysage du centre-ville depuis plus d’un siècle. Lieu historique d’accueil, de rassemblement et de solidarité pour les immigrants et les Montréalais d’origine asiatique, il est couplé d’une vocation patrimoniale et culturelle riche qui confère au centre-ville son dynamisme.

Publié le 6 déc. 2021
Michel Leblanc et Winston Chan Respectivement président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et ex-président du C.A. du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, et sept autres signataires*

En tant que pôle touristique, gastronomique et économique de la métropole, il contribue fortement au rayonnement de Montréal sur la scène internationale, en plus d’être un lieu prisé par la population montréalaise.

En mai dernier, nous avions lancé un véritable cri du cœur pour la survie du Quartier chinois, fortement ébranlé par la pandémie. L’absence de touristes, la désaffection de la clientèle et la multiplication d’actes racistes anti-asiatiques ont porté un dur coup au Quartier chinois montréalais – le plus vieux d’Amérique du Nord – et à ses communautés. L’ampleur de la situation avait par ailleurs nécessité une lettre ouverte, signée par plus d’une vingtaine d’acteurs du milieu des affaires et du Quartier chinois.

Dans la foulée, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et ses partenaires ont tenu le rendez-vous stratégique sur la relance et l’avenir du Quartier chinois, qui regroupait de nombreux leaders montréalais d’origine chinoise afin de lancer un important dialogue entre les acteurs des communautés chinoise et asiatiques et le milieu des affaires. Au terme de cet évènement, qui a permis de mettre en lumière la contribution historique, économique et sociale des communautés au développement du Quartier chinois, un appel clair à l’engagement et à la mobilisation a émergé pour assurer sa pérennité et sa prospérité.

Des pistes de solution ont été avancées afin de renforcer le sentiment d’appartenance de l’ensemble de la population montréalaise au Quartier chinois. Il fallait agir, et rapidement.

Des initiatives ont alors été déployées pour renforcer la collaboration entre les communautés chinoise et asiatiques, les différents ordres de gouvernement et plusieurs acteurs du centre-ville. L’un de ces exemples est le Marché public asiatique, qui a fait vibrer l’Oasis – Place des souhaits tout au long de l’été et attiré bon nombre d’adeptes de cuisine de rue asiatique. Ce projet a pu voir le jour grâce à la collaboration du Marché de nuit, de La Pépinière – Espaces Collectifs et du Partenariat du Quartier des spectacles, ainsi qu’au soutien de l’arrondissement de Ville-Marie, de Tourisme Montréal et du ministère du Tourisme.

En plus d’être une occasion privilégiée pour de nombreux Montréalais de renouer avec le Quartier chinois, le Marché public asiatique a également permis d’augmenter l’achalandage dans cette zone désertée depuis des mois en raison de la pandémie.

Passons à l’action

Le moment est venu d’afficher notre solidarité avec le Quartier chinois et sa trame commerciale par un geste encore plus concret.

Récemment, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a lancé la campagne de financement participatif « Ensemble pour notre Quartier chinois », une initiative appuyée par la Fédération des chambres de commerce du Québec et par le gouvernement du Canada, qui visait à soutenir la relance des commerces et des détaillants du Quartier chinois. Pour chaque bon d’achat de 30 $ dépensé sur la plateforme de La Ruche, la Chambre ajoutait une somme supplémentaire de 20 $ à dépenser auprès de la cinquantaine de commerces participants. En une semaine, tous les bons d’achat se sont écoulés.

Le succès retentissant de cette campagne démontre tout l’attachement des Montréalais au Quartier chinois et à ses commerçants ainsi que l’importance accordée à sa vitalité, inhérente à celle du centre-ville et de la métropole.

C’est un autre exemple de collaboration réussie qui, nous l’espérons, saura en inspirer beaucoup d’autres.

Nous désirons lancer un message clair à tous les intervenants qui partagent le territoire du Quartier chinois et du centre-ville : plus que jamais, nous devons nous engager collectivement pour son avenir et sa prospérité. Nous espérons que les ponts interculturels créés par ce genre d’initiative sauront inspirer les milieux d’affaires d’autres métropoles du Canada, comme Toronto, Ottawa, Edmonton, Winnipeg et Vancouver, dans leur réponse à la relance de leur propre Quartier chinois. Cette crise engendrée par la pandémie nous donne l’occasion de bâtir une société à la fois solidaire, inclusive et prospère. Répondons à l’appel.

* Cosignataires : Steven Guilbeault, député de Laurier–Sainte-Marie et ministre canadien de l’Environnement et du Changement climatique ; MPonora Ang, président de la Fondation de l’Hôpital chinois de Montréal ; YiFang Eva Hu, propriétaire de l’enseigne Le Coq Frit et cofondatrice du Marché de nuit asiatique et du Marché asiatique ; Emmanuelle Legault, présidente-directrice générale du Palais des congrès de Montréal ; Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec ; Benny Y. W. Shek, président de l’Association des restaurants chinois du Québec et propriétaire des restaurants Kim Fung et Dynastie ; Monique Simard, présidente du conseil d’administration du Partenariat du Quartier des spectacles

Qu'en pensez-vous? Exprimez votre opinion