La rentrée 2020 et l’année scolaire à venir seront particulières pour les milliers de jeunes Québécoises et Québécois, du niveau préscolaire jusqu’à l’université.

Andrée Mayer-Périard Andrée Mayer-Périard
Présidente du Réseau québécois pour la réussite éducative, et plus de 40 autres signataires*

Les derniers mois ont été marqués par de nombreux bouleversements : la pandémie a eu des répercussions sur la vie des jeunes et de leur famille. Ils arriveront à l’école avec ce bagage singulier dans une rentrée atypique, mais certainement heureuse pour eux. Nous avons le devoir de nous assurer qu’ils commencent ou reprennent leur parcours scolaire avec enthousiasme et engagement, mais aussi de garder l’œil ouvert, avec bienveillance, pour leur bien-être tout au long de l’année.

Nous comprenons qu’il peut être difficile pour certains élèves et étudiants de trouver la motivation alors que plusieurs éléments du rituel scolaire, collégial ou universitaire ont été bouleversés. Certains vivront leur premier contact avec le monde scolaire dans un univers transformé et des plus vieux continueront leur cheminement vers le secondaire, la formation professionnelle, la formation des adultes, le cégep ou l’université sans avoir vécu les étapes de transition et les activités de préparation habituelles. Certains ont vu le contexte économique provoqué par la pandémie freiner leur motivation à poursuivre leurs études. D’autres ont participé activement au marché du travail dans les derniers mois et devront reprendre de bonnes habitudes de conciliation études-travail-vie. Une chose est certaine : tous devront faire face à des changements et à de l’incertitude.

De plus, les parents, les établissements d’enseignement, les organismes communautaires et les employeurs devront composer avec des jeunes plus anxieux, dont l’engagement et la motivation fluctueront au courant de l’année.

Plus tard, à l’automne, nous aurons un premier portrait du nombre de jeunes qui auront décidé de suspendre leur projet d’études.

Cela nous démontrera la réelle ampleur des efforts qui devront être déployés afin de nous assurer d’amenuiser les effets de la pandémie sur la persévérance, la réussite et la diplomation de nos jeunes.

Les rentrées scolaires constituent des moments charnières pour les jeunes. Elles sont synonymes de retrouvailles, de promesses de découvertes et d’apprentissages. Dans les prochaines semaines, posons des gestes ensemble pour encourager leur autonomie, les aider à développer leur résilience et leur capacité à faire face à la nouveauté, et, surtout, donnons-leur confiance en eux-mêmes.

Aujourd’hui, nous souhaitons rappeler qu’il y a un avenir prometteur pour les jeunes malgré les difficultés des derniers mois. Plus que jamais, le Québec a besoin de tous ses talents et d’une main-d’œuvre qualifiée pour sortir de cette crise. Nous serons là pour les soutenir, cette année et pour les autres à venir.

Ils sont l’avenir.

* Cosignataires : Catherine Légaré, présidente-fondatrice d’Academos ; Sandrine Faust, directrice générale d’Alloprof ; Eve Lagacé, directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec ; Dan Lamoureux, président de l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec ; Lucien Maltais, président de l’Association des directions générales des centres de services scolaires ; Hélène Bourdages, présidente de l’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire ; Carl Ouellet, président de l’Association québécoise du personnel de directions des écoles ; Claude Gagnon, président, Opérations, BMO Groupe financier, Québec ; Pierre Cossette, président du conseil d’administration du Bureau de coopération interuniversitaire ; Ani Castonguay, première vice-présidente, affaires publiques, de la Caisse de dépôt et placement du Québec ; Doreen Assaad, présidente de Carrefour action municipale et famille ; Sonia Éthier, présidente de la Centrale des syndicats du Québec ; Linda St-Pierre, présidente-directrice générale du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec ; Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ; Tommy Kulczyk, directeur général du Club des petits déjeuners ; Marie-Claude Desjardins, secrétaire générale du Collectif autonome des Carrefours jeunesse emploi du Québec ; Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec ; Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps ; Jacky Tremblay, président-directeur général de la Fédération des centres de services scolaires du Québec ; Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec ; Kévin Roy, président de la Fédération des comités de parents du Québec ; Nicolas Prévost, président de la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement ; Marie-Ève Brunet-Kitchen, directrice générale, de la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille ; Nancy Lee, directrice de la Fondation Desjardins ; Caroline Varin, directrice générale de la Fondation pour l’alphabétisation ; Gabriel Bran Lopez, président fondateur et cofondateur de Fusion Jeunesse et Robotique FIRST Québec ; Julie Boucher, vice-présidente communications, affaires gouvernementales et affaires autochtones, Hydro-Québec ; Stéphane Vaillancourt, président-directeur général, Les YMCA du Québec ; Maxime Blouin, directeur des communications de la Ligue de hockey junior majeure du Québec ; Manon Poirier, directrice générale de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés ; Josée Landry, présidente de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec ; Paul-André Gallant, président de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec ; Denis Leclerc, président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec ; Laurence Proulx Therrien, directrice aux opérations et programmes, Pour 3 Points ; DStanley Vollant, président, de Puamun Meshkenu ; Marc Etienne Deslauriers et Sylvain Martel, porte-parole du Regroupement des comités de parents autonomes du Québec ; Mélanie Marsolais, directrice générale du Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage ; Alexandre Soulières, directeur général du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec ; Sébastien Ross, directeur exécutif d’Opérations Québec, Rio Tinto ; Nicole Tardif, directrice générale, communications et image de marque, Télé-Québec ; Camille Mikan-Dupuis, coordonnatrice des services, Tel-jeunes et LigneParents.