Cette lettre s’adresse à Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada

Marc-André Viau et Alan Andrews
Respectivement directeur des relations gouvernementales d'Équiterre et directeur de programme chez Ecojustice

Monsieur le Ministre,

Aujourd’hui, nous sonnons l’alarme. Nous vous écrivons pour vous demander d’exiger que l’expansion proposée de la mine de charbon Vista en Alberta soit soumise à une évaluation selon la Loi sur l’évaluation d’impact. Pourquoi ? Parce que Vista est déjà une des plus grandes mines de charbon thermique au Canada.

L’expansion proposée pourrait presque tripler sa capacité d’exploitation de ce combustible fossile qui est, rappelons-le, le plus polluant du monde.

Il est de plus responsable de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la planète et cause environ 800 000 morts prématurées chaque année.

Coalspur, la compagnie derrière la mine Vista, n’a pas été honnête avec vous ni avec le public. L’année dernière, vous avez refusé d’ordonner une évaluation d’impact sur la base de l’information que Coalspur vous a fournie. Depuis, il a été révélé qu’ils ont omis de divulguer des faits importants par rapport à la taille et l’échelle de la mine. Et il appert maintenant qu’ils planifient une expansion encore plus grande, puisque l'entreprise a dit publiquement qu’elle veut hausser sa production annuelle à 20 millions de tonnes de charbon par année !

Ces nouvelles informations justifient pleinement une évaluation d’impact. C’est bien le minimum qu’on devrait faire dans les circonstances actuelles.

Des dommages terribles et prévisibles

Il est inévitable que l’expansion de cette énorme mine de charbon entraîne des dommages importants à l’environnement et au climat.

L’expansion porterait atteinte aux droits des Premières Nations qui utilisent le territoire près de la mine pour des activités traditionnelles de chasse, pêche et cueillette et qui subiront les effets d’un empoisonnement accru de l’air, de l’eau et de leur nourriture. Elle causerait aussi la destruction de l’habitat de deux espèces de truites en voie de disparition.

Toutes les voitures du Canada

Au-delà de ces impacts locaux, l’expansion aggraverait aussi la crise climatique en causant d’énormes émissions de pollution lorsque le charbon serait transporté à l’étranger et brûlé dans des centrales électriques, principalement en Asie. Les plans d’expansion de Vista mèneraient à l’émission de 33 millions de tonnes de carbone chaque année – un niveau près de celui causé par toutes les voitures au Canada !

Le Canada ne peut pas ignorer cette pollution simplement parce qu'elle a lieu à l’étranger.

Selon les propres mots de notre premier ministre : « qu’une tonne de CO2 soit émise à Hamilton ou à Hong Kong, l’impact sur notre climat est le même… l’atmosphère ne se soucie pas de l’endroit où le carbone est émis ».

En tant que membre fondateur du Powering Past Coal Alliance, le Canada a mené les efforts mondiaux d’élimination progressive du charbon thermique et en a fait la pierre angulaire de son plan climatique. L’expansion de la mine Vista nuirait à ces efforts et porterait atteinte à la crédibilité du Canada en tant que leader climatique.

Le Canada ne peut pas s’attendre à être pris au sérieux en demandant à d’autres pays d’éliminer le charbon si nous sommes toujours prêts à leur en vendre.

Ne jouons pas à l’autruche

Nous n’avons pas le temps d’être hypocrites dans le cadre de l’élimination progressive du combustible fossile le plus polluant du monde. Nous vivons une crise climatique.

La science nous dit que, de façon globale, nous devons réduire nos émissions de moitié d’ici 2030. Le fait d’extraire et de brûler encore plus de charbon, tant ici qu’à l’étranger, est fondamentalement incompatible avec cet objectif. La reprise après COVID-19 requiert que le Canada envisage une voie vers une économie plus propre. Le charbon n’a pas de place dans ce futur.

Nous comptons sur vous pour prendre la bonne décision cette fois-ci en ordonnant une évaluation fédérale complète de ce projet d’une autre époque.