Le vieillissement de la population, la pénurie de main-d’œuvre et le maintien du poids démographique du Québec au sein du Canada sont toutes des raisons pour lesquelles l’immigration est un vecteur important de développement social et surtout économique au Québec.

Yasmine Abdelfadel Yasmine Abdelfadel
Directrice des communications, Inno-centre

Notons que la contribution des immigrants au développement économique ne se mesure pas uniquement à leur capacité à occuper les (nombreux) postes à pourvoir, mais aussi à participer activement à la création de richesse en devenant entrepreneur.

Lorsqu’il s’agit d’entreprises détenues ou dirigées par des Québécois issus de la diversité, on les imagine souvent comme des microentreprises offrant des services de proximité (dépanneurs, restaurants, épiciers du coin, etc.) et rarement comme des PME manufacturières exportatrices, créatrices d’emplois et de richesse. Et pourtant, bon nombre d’entre elles jouent un rôle majeur dans des secteurs clés de l’économie.

En effet, des secteurs où le Québec excelle, tels que la transformation agroalimentaire ou l’aéronautique, comptent de plus en plus d’entrepreneurs d’origines diverses et c’est tant mieux.

Pensons à Zinda, une entreprise familiale de production de couscous établie à Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal, fondée en 2000 par un immigrant de première génération provenant du Maghreb. Cette PME distribue ses produits non seulement au Québec, mais les exporte en Europe également. En effet, plus de 400 tonnes de couscous traversent annuellement l’Atlantique pour garnir les tablettes de nombreux pays européens. Le Québec exporte du… couscous. Surpris ?

Il y aussi APG-Neuros, une entreprise qui bouscule et transforme l’industrie du traitement des eaux usées grâce à une nouvelle génération de turbosoufflantes dont la technologie est la même que celle utilisée pour propulser les jets d’affaires. Située à Blainville, cette PME qui carbure au succès a été fondée en 2006 par un ingénieur mécanique d’origine libanaise. Aujourd’hui, l’entreprise est le plus important manufacturier de turbosoufflantes dans l’industrie du traitement des eaux usées en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient. Faut le faire !

Vous l’aurez compris, l’apport des entrepreneurs issus de l’immigration est majeur pour notre économie. Cet apport est le fruit d’un travail acharné d’entrepreneurs qui évoluent dans un environnement qui leur est étranger, où les codes culturels sont différents et où les réseaux d’affaires sont à bâtir.

Des défis propres aux entrepreneurs immigrants

La soif de réussite en affaires et la persévérance dont font preuve les entrepreneurs de la diversité sont impressionnantes. Pour qu’ils puissent aller au bout de leurs idées, nous nous devons de les aider à faire face à des défis propres aux entrepreneurs immigrants soit de briser l’isolement et d’intégrer des réseaux d’affaires pertinents.

D’ailleurs, l’Indice entrepreneurial québécois (2018) nous a appris que le manque d’accompagnement offert par des entrepreneurs d’expérience constitue, aux yeux des propriétaires d’entreprises immigrants, un obstacle à leur réussite.

Pour ces derniers, se lancer en affaires n’est pas nécessairement une stratégie de contournement face à la discrimination sur le marché du travail.

Ils sont animés des mêmes aspirations, des mêmes rêves et de la même volonté de réussir en affaires que n’importe quel autre entrepreneur, peu importe son origine ethnique. En effet, selon la même étude, les principales motivations de se lancer en affaires sont les mêmes : accomplissement personnel, contrôle de sa vie et augmentation de ses revenus sont les trois premières raisons évoquées tant par les « natifs » que par les immigrants.

Ce qui est particulièrement intéressant dans un contexte où le Québec doit rattraper un important retard en matière de productivité, c’est le fait que les propriétaires immigrants veulent investir davantage en innovation que les « natifs », particulièrement en matière d’intégration technologique et de développement de produits. Les entrepreneurs de la diversité représentent donc un atout indéniable pour la pérennité et le l’essor de notre économie.

Lors de vos prochaines vacances à l’autre bout de la planète, lorsque vous verrez une enseigne Aldo, dites-vous que c’est la preuve la plus éloquente que la réussite d’une entreprise québécoise fondée par un immigrant de première génération est une source de fierté pour tous.