Le texte intitulé « Confirmé, le vapotage est une calamité », paru mardi dernier, fait référence à JUUL Labs, à la commercialisation, aux jeunes, de même qu’aux taux de nicotine de nos produits.

Michael Nederhoff Michael Nederhoff
Directeur général, JUUL Labs au Canada

Nous sommes en accord avec Flory Doucas qu’il est nécessaire de faire plus afin que les jeunes cessent d’utiliser des produits de vapotage, y compris des produits JUUL.

Mais nous souhaitons fournir certaines corrections et clarifications aux commentaires concernant notre marketing et les taux de concentration de nicotine au Canada.

Notre code de marketing

Depuis notre arrivée au Canada en septembre 2018, nous n’avons jamais ciblé les jeunes et nous ne le ferons jamais.

Nous n’avons jamais fait de publicité sur les médias sociaux au Canada et nous nous sommes imposé des restrictions de publicité pour la vente en détail, ce qui inclut la suppression de toute publicité de « zone 1 » (à l’extérieur du magasin des détaillants).

Nous avons inclus un symbole d’avertissement graphique facultatif « tête de mort » sur tous les produits vendus au Canada et nous avons mis en place une seule campagne publicitaire (en mars 2019) qui a été limitée à Toronto et Vancouver. Cette campagne d’éducation, intitulée « Ce que les parents doivent savoir », avait pour but de fournir plus d’information aux parents afin de tenir les produits de vapotage à l’écart des jeunes. La campagne a inclus un avertissement de santé pour alerter les consommateurs sur la nature addictive de la nicotine.

Les taux de concentration de nicotine

Au Canada, les JUULpods sont offerts en concentrations de nicotine de 5 %, 3 % et 1,5 %, conformément à la réglementation de Santé Canada. Chaque fumeur adulte a un parcours d’abandon du tabagisme différent, et ces différentes options peuvent l’aider à choisir ce qui lui convient le mieux, parmi la variété de concentrations de nicotine. Notre offre de produits aide les fumeurs adultes à faire la transition et à ne pas revenir en arrière.

Nous pensons que l’industrie et les décideurs devront travailler ensemble pour résoudre ce problème urgent d’utilisation par les jeunes. La viabilité de l’industrie dépend également de l’utilisation par des fumeurs adultes, tout en tenant les jeunes à l’écart.