Source ID:; App Source:

Le vestiaire de Kovalev

Réjean Tremblay
La Presse

Le Canadien a gagné un match de hockey, jeudi soir, et le sourire est revenu chez les commentateurs sportifs. Tout le monde, il est bon, tout le monde, il est gentil.

Mais si un match ne fait pas le printemps, n'empêche que les Glorieux ont proprement dominé les Flyers de Philadelphie qui venaient d'en gagner une demi-douzaine.

 

J'ai deux points qui ont vraiment retenu mon attention. D'abord, Alexei Kovalev. L'an dernier, Kovalev a connu une bonne saison en général. Mais il a particulièrement été dominant quand on a lui confié le «C». Et tous les fans du Canadien se rappellent que Kovalev a levé le pied dans les séries éliminatoires quand Saku Koivu est revenu au jeu et a repris son rôle de capitaine.

C'est peut-être un hasard, c'est sans doute une coïncidence, mais la même situation semble donner des résultats similaires cette saison. Depuis qu'il a le «C», Kovalev est plus souriant et encore plus impliqué dans le jeu. Et il a recommencé à marquer.

Des anciens joueurs, qui ont gardé des contacts dans le vestiaire, me disaient cette semaine que le vestiaire du Canadien est le vestiaire de Kovalev. Point à la ligne. C'est lui qui a l'influence sur Markov, sur les Kostitsyn et sur des gars comme Lang et Plekanec. Et comme Kovalev s'est beaucoup impliqué dans la communauté québécoise et a passé les derniers étés à Montréal et dans les environs, il a développé des affinités avec les francos de l'équipe. Ce n'est pas de la faute de Saku Koivu, mais c'est comme ça.

Autre point important dans cette victoire. Le retour de Mike Komisarek. Komisarek a disputé un bon match et il s'est même porté à l'attaque à plusieurs reprises. La veille, il avait mouché Sergei Kostitsyn à Brossard pour lui rappeler que c'était le temps de jouer au hockey.

Komisarek me rappelle beaucoup un certain Larry Robinson. Il a le même physique imposant de surdoué et il a le même sourire engageant et la même bonhomie. C'est un bon gars, affable et souriant, capable de jouer le rôle du grand frère. Et comme un grand frère, il peut se porter à la défense du petit et se battre si nécessaire. Même si les conséquences sont parfois catastrophiques pour l'équipe.

Ce gars-là sera capitaine du Canadien. Le plus tôt sera le mieux. Le hic, c'est que Bob Gainey ne doit pas dormir au gaz comme il l'a fait avec Mark Streit. J'espère seulement que Gainey a déjà fait savoir à l'agent de Komisarek qu'il est prêt à négocier un contrat de longue durée. Komisarek doit demeurer avec le Canadien pour les sept prochaines années. C'est lui qui va être la pierre d'assise de la défense glorieuse jusqu'en 2015.

De toute façon, n'importe lequel joueur digne d'être comparé à Larry Robinson mérite d'obtenir un contrat de longue durée avec une organisation sérieuse.

Mme Courchesne : c'est bien

Je suis content pour les jeunes sportifs du Québec que le premier ministre Jean Charest ait confirmé Mme Michelle Courchesne dans ses fonctions de ministre à l'Éducation et ministre responsable des sports. Dans une carrière, on peut déraper dans un dossier et être capable de donner un bon rendement quand même. Personne ne peut nier la passion qu'éprouve la ministre pour les jeunes et pour le sport.

Or, il y a beaucoup de travail à faire au cours des prochaines années. Tout d'abord, il faut se pencher sur le hockey mineur au Québec. Peut-être que le temps est venu d'intégrer le hockey mineur au scolaire? Ensuite, il y a les infrastructures sportives au Québec. En pleine récession, les gouvernements tentent de relancer l'économie en investissant dans les infrastructures et dans travaux publics. C'est le temps ou jamais pour la ministre Courchesne de se battre au conseil des ministres pour remplacer quelques vieux arénas désuets dans les régions et pour investir dans une nouvelle patinoire à St Jérôme pour mieux servir la vaste et populeuse région des Laurentides.

De Ste-Thérèse à Mont-Tremblant, on parle d'un demi-million d'habitants. De plus, comme le fédéral a déjà annoncé qu'on aurait droit à un programme d'investissements pour les infrastructures, c'est le temps de doter la capitale (Québec) d'un complexe sportif digne d'une ville.

DANS LE CALEPIN - Mon joueur de football favori est Alexandre Coderre. Le gaillard, centre pour la ligne d'attaque des Broncos de Laval-Est dans le Pee wee AAA, a été choisi joueur offensif de l'année et membre de l'équipe d'étoiles de Laval-Nord. Si son père était aussi bon coach à la défensive, les Broncos auraaient gagné plus souvent. Cela dit, Joyeux Noël à mes amis politiciens, de Jacques Dupuis, grand motard devant l'Éternel et surtout, surtout, surtout, surtout, surtout Nathalie Normandeau, à Gilles Duceppe et compagnie. Quant aux sportifs, fans ou fefans, vous le savez, on s'aime d'amour fou. Je vous souhaite des belles victoires du Canadien et des défaites toujours honorables.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer