Source ID:a0960e0c0c97325fa2d2a74a3dac6d34; App Source:StoryBuilder

Renée Claude: au dedans d'elle

Mario Girard
La Presse

J'ai commencé la semaine en vous parlant de Renée Claude, de la terrible maladie qui l'afflige, qui la prive des images de sa vie. Touchée par la maladie d'Alzheimer depuis quelques années, la chanteuse vit aujourd'hui recluse, visitée par quelques proches et son amoureux, Robert Langevin.

Je vous ai aussi parlé d'une chanson qui a marqué la carrière de Renée Claude, Tu trouveras la paix, écrite et composée par Stéphane Venne. Dans un projet complètement fou lancé par le producteur Nicolas Lemieux, 11 interprètes féminines se sont rendues au cours des derniers jours aux Studios Piccolo enregistrer une nouvelle version de la chanson imaginée par le chef d'orchestre Simon Leclerc.

Durant le dernier week-end, Céline Dion, Diane Dufresne, Ginette Reno, Louise Forestier, Isabelle Boulay, Luce Dufault, Laurence Jalbert, Ariane Moffatt, Marie-Denise Pelletier, Marie-Élaine Thibert et Catherine Major sont venues offrir leur voix et leur talent.

Depuis lundi, j'ai reçu des tonnes de courriels. Au choc de la nouvelle entourant Renée Claude a succédé une émotion très grande de voir un tel élan de générosité et d'amour à l'égard de cette formidable artiste. Vous avez été nombreux à me parler de votre père, votre mère, votre mari, votre femme, votre frère, votre soeur... Et de la douleur que vous avez connue en voyant ces êtres disparaître tout doucement sous vos yeux. Et dans le regard qu'ils posaient autrefois sur vous.

J'ai parlé à Nicolas Lemieux hier. II était crevé. Il avait la voix cassée, il cherchait ses mots... Lui et son équipe n'ont pas beaucoup dormi ces derniers jours. La dernière chanteuse venue enregistrer sa voix fut Ginette Reno, mardi matin. Tard dans la soirée de mardi, la chanson fut emballée, comme on dit.

J'ai eu le privilège d'entendre la chanson hier. Le résultat est sublime ! Simon Leclerc a créé une ambiance très particulière qui mettra de l'eau dans vos yeux à coup sûr. Les voix des solistes se marient merveilleusement au choeur Les Voix boréales dirigé par Philippe Ostiguy.

« Cette chanson est devenue un hymne, m'a dit Nicolas Lemieux. Je pense que les gens vont ressentir une belle émotion. C'est spécial d'avoir 11 voix autour d'une même chanson. C'est rare. »

Créée en 1971, cette chanson retourne dans le public pour dire autre chose. Sachant que celle qui l'a créée, il y a presque 50 ans, souffre aujourd'hui d'alzheimer, le texte de cette chanson prend un tout autre sens. Voilà le propre de l'art. Et voilà la force de certaines oeuvres.

« Je souhaite que tous ceux qui sont touchés de près ou de loin par cette maladie [l'alzheimer] s'approprient cette chanson. Elle est maintenant pour eux. On doit se l'offrir en cadeau. »

- Le producteur Nicolas Lemieux

Toutes les recettes liées à la vente de cette chanson (offerte à compter de demain sur toutes les plateformes de musique) seront versées à la Fondation du CHUM dans le but d'aider la recherche sur l'alzheimer. Je précise que tous ceux qui ont travaillé à ce projet l'ont fait bénévolement : les chanteuses, le producteur, ainsi que le chef et arrangeur Simon Leclerc, l'homme de confiance de Nicolas Lemieux (c'est lui qui a dirigé le concert Montréal symphonique et qui sera au pupitre lors des prochains concerts symphoniques de Diane Dufresne). Même le distributeur Sélect a renoncé à ses redevances.

À compter de samedi, sur la chaîne YouTube de GSI Musique, vous pourrez découvrir une vidéo où l'on voit les interprètes en action. Elle a été réalisée par Patrick Peris. Il terminait hier après-midi la colorisation de la vidéo.

J'avoue que c'est beau de voir cela. En quelques jours, des dizaines de gens se sont rassemblés pour poser un énorme geste d'amour. Ils l'ont fait sans savoir s'il allait être reçu ou entendu par celle qui le mérite tant. Ils l'ont fait parce qu'ils savaient que ce geste d'amour allait trouver son chemin.

Et ils ont eu raison. Lundi matin, le jour de la parution de ma chronique sur ce projet, Robert Langevin est allé rendre visite à son amoureuse. Vous savez ce qu'il m'a écrit plus tard dans la journée ? « Renée était particulièrement heureuse ce matin. Peut-être sentait-elle tout cet amour autour d'elle. »

Je ne doute pas un instant que Renée Claude ressente cela. Il y a tant de choses qui sont maintenant au dedans d'elle.

« Ils sont dans toi

Les merveilleux couchers de soleil

Ils sont au dedans de toi

Ils attendent que tu les réveilles »




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer