À VOS MARQUES, PRÊTS...

Marie-Claude Lortie LA PRESSE

À VOS MARQUES, PRÊTS...

Ce n'est pas nous qui avons décidé de changer d'allégorie sportive, cette semaine, c'est Pauline Marois, qui a elle-même envoyé toute la meute journalistique en marche rapide, histoire de démentir les rumeurs sur son manque d'énergie. Apparemment, les personnes du Parti québécois qui disaient qu'elle était perçue comme snob la trouvent maintenant fatiguée. Belle équipe! Une petite peau de banane sur le parcours, avec ça? 

LENTEMENT MAIS SÛREMENT

Pendant ce temps, les sondages indiquent que Jean Charest trottine vers la victoire... À mi-parcours, cette semaine, un sondage lui donnait 11 points d'avance sur le PQ. Réseau de la santé en crise (comme toujours), situation économique hautement problématique, fermeture d'usine... Aucun obstacle ne semble perturber la marche du chef libéral, qui a maintenant pas mal plus d'avance sur Mme Marois que les quelques minces foulées qui les séparaient en octobre.

 

ARRÊT TECHNIQUE?

Comme un marcheur rapide mal préparé qui s'arrête pour attacher ses lacets en plein milieu d'une course, Mario Dumont a pratiquement suspendu sa campagne, le temps d'un discours à Rivière-du-Loup, pour s'excuser de ne pas avoir fait de l'aussi bon boulot que promis durant son mandat comme chef de l'opposition. Arrêt-prétexte pour reprendre un peu de souffle et revenir mieux positionné pour attaquer? Moment de vulnérabilité-spectacle? Erreur de débutant? Chose certaine, M. Dumont aura toute une côte à monter au débat de mardi pour se rapprocher du peloton.