Source ID:4e40d486-db23-4b39-be14-f82189b2cd57; App Source:alfamedia

District 31, aucune baisse de régime

Geneviève Brouillette et Gildor Roy dans District 31... (Photo fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Geneviève Brouillette et Gildor Roy dans District 31

Photo fournie par ICI Radio-Canada Télé

Il s'agit probablement de l'émission dont vous me parlez le plus : District 31. À l'aube de la troisième saison, qui se déploiera à partir de lundi à 19 h, la ferveur populaire ne s'amoindrit pas. Bien au contraire.

Patrice Godin dans District 31... (Photo fournie par ICI Radio-Canada Télé) - image 1.0

Agrandir

Patrice Godin dans District 31

Photo fournie par ICI Radio-Canada Télé

Sans vouloir attiser votre jalousie (un peu, quand même), j'ai vu hier matin les quatre premiers épisodes de la populaire quotidienne de Radio-Canada. Bouclez vos ceintures, ça roule à pleins gaz. Maintenant, comment vous en jaser sans rien divulgâcher ? Facile. En limitant les détails.

Alors, sachez que l'action redécolle quatre mois après la finale du printemps dernier, où le commando formé par Laurent Cloutier (Patrick Labbé), Maxime Vézeau (Vincent Leclerc) et Daniel Chiasson (Gildor Roy) liquidait le caïd Christian Phaneuf (Emmanuel Auger).

Au poste 31, la nouvelle lieutenante, Gabrielle Simard (Geneviève Brouillette), délimite son carré de sable. Je l'ai trouvée beaucoup moins cassante et bête que ce à quoi je m'attendais.

Ce n'est pas Miss Personnalité, on s'entend, mais 

Gabrielle se présente comme une policière droite, loyale, efficace et expérimentée. On l'aime bien. Pour l'instant, du moins.

Un des premiers gestes que fera Gabrielle ? Rouvrir l'enquête sur la mort inexpliquée du chef de gang Léopold Jean, meurtre qui a impliqué la célèbre Miss BBQ (Charlotte Legault) et sa camarade escorte Nancy (Catherine-Audrey Lachapelle), qui a toujours la langue bien pendue.

Le nouveau sergent-détective Yannick Dubeau (Patrice Godin) s'intègre fort bien au groupe. En fait, le rythme rapide de District 31 ne souffre pas de l'arrivée de deux personnages principaux. On jurerait que Gabrielle et Yannick ont été greffés à l'histoire il y a plusieurs mois tellement leur entrée s'effectue doucement et rondement.

Les failles de ce Yannick n'ont pas encore été exposées. Pour le moment, il est un enquêteur consciencieux et affable, pas du tout tourmenté.

Mini-divulgâcheur ici : Jeff Morin (Luc Picard) est bel et bien mort. Je me permets de confirmer son décès, car les flics de District 31 ne reviendront pas sur son assassinat, comme s'il s'agissait d'un fait bien établi.

Le journaliste fouineux Jean Brière (Jeff Boudreault) reprend aussi le boulot après avoir été criblé de balles dans l'exercice de ses fonctions. Et ne faites pas le saut : le comédien Michel Charette, qui incarne le sergent-détective Bruno Gagné, a perdu beaucoup de poids. Ses collègues lui enverront quelques craques à ce sujet. Autre changement : la procureure de la Couronne Sonia (Pascale Montpetit) a coupé ses cheveux.

Le premier cas qui occupera la bande du 31 tournera autour d'une jeune mère qui a jeté le cadavre de son bébé naissant dans un conteneur de vêtements usagés. Attention, toutefois. Cette histoire paraît assez simple à résoudre, mais elle révélera plusieurs couches d'une épaisseur insoupçonnée.

Le bon commandant Chiasson, qui bosse aussi pour les services secrets, perdra-t-il son titre de super patron si jamais son implication dans l'exécution de Phaneuf éclate au grand jour ? 

Gageons que l'auteur Luc Dionne tirera beaucoup de jus de cette affaire complexe.

Quant à Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis), il reviendra probablement à la mi-saison après son congé. Pour votre info, Vincent-Guillaume Otis fait du théâtre à Montréal cet automne, ce qui compliquait ses horaires de tournage sur District 31.

Mais ne vous inquiétez pas. Bruno Gagné garde précieusement la place de Patrick Bissonnette en face de lui.

La productrice Fabienne Larouche nous promet un revirement majeur d'ici un mois et une finale à couper le sifflet avant Noël. Voilà une série qui se bonifie d'année en année et qui ne s'assoit pas sur ses lauriers.

C'est fini pour Blue Moon

C'est l'éclipse pour Blue Moon au Groupe TVA. Il n'y aura donc pas de quatrième saison pour cette télésérie bourrée d'action et d'explosifs, m'a confirmé hier Luc Dionne en marge du visionnement de presse de District 31.

« J'ai fait le tour et, honnêtement, je n'ai plus de temps », explique le scénariste, qui écrit seul les 120 demi-heures de District 31. Sa conjointe Annie l'épaule en s'assurant qu'aucune ficelle scénaristique n'est oubliée.

TVA a bel et bien sollicité Luc Dionne pour qu'il ponde de nouvelles aventures pour la brave Justine Laurier (Karine Vanasse). Le prolifique auteur a cependant décrété la fermeture définitive de l'agence gérée par l'ex-militaire.

«Sans vouloir attiser votre jalousie (un peu, quand même), j'ai vu hier matin les quatre premiers épisodes de la populaire quotidienne de Radio-Canada. Bouclez vos ceintures, ça roule à pleins gaz.»





la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer