Source ID:586866; App Source:cedromItem

«Série noire» et moins de nuages noirs

Richard Speer, président d'Attraction Images (Les Parent, Au secours de Béatrice), partait de très loin quand il a pris les rênes de l'Académie du cinéma et de la télévision, qui coiffe, entre autres, le gala des prix Gémeaux. Maudit bordel, pour citer Marie-Chantal Toupin, est une expression qui décrivait parfaitement l'état des lieux.

Des dissidents influents, dont Fabienne Larouche, le réseau TVA et Julie Snyder, grognaient contre les mécanismes d'attribution des statuettes dorées. La cérémonie des Gémeaux, reléguée à une diffusion sur Canal D et ARTV, avait perdu plusieurs couches de lustre. Et la paix à l'Académie semblait aussi probable que celle entre Israël et la Palestine.

Aujourd'hui, à la veille de la 29e fête de la télévision québécoise, Richard Speer respire aisément, comme dans une pub de Claritin. Fabienne Larouche, les Productions J de Julie Snyder et même une patronne de TVA ont activement participé cet été aux discussions sur une possible réforme de l'Académie. Qui l'eût cru?

«Je ne veux pas crier victoire tout de suite. Je veux que tout le monde reste à l'aise. On a besoin de ce gala-là, surtout en cette période plus difficile pour notre industrie. C'est important que l'industrie se tienne», m'explique Richard Speer en entrevue.

Idéalement, le gala du 30e anniversaire des Gémeaux, prévu en septembre 2015, scellerait la grande réconciliation avec le retour des Unité 9, Le banquier et 30 vies dans la liste des candidats potentiels.

En attendant que ce traité de paix historique soit ratifié, passons maintenant aux affaires courantes: qui triomphera demain soir en direct du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts? Avec ses 16 nominations, soit le plus grand nombre, Série noire de la SRC récoltera assurément une ribambelle de trophées, dont celui, hyper prestigieux, de la meilleure série dramatique, écartant du podium La marraine, Le gentleman, Mensonges et Toute la vérité.

Les acteurs de Série noire se relaieront également au micro, dont François Létourneau (le scénariste cocu), Anne Élisabeth Bossé (la prostituée), Guy Nadon (le juge Boivin) ou Marc Beaupré (le détraqué Marc Arcand).

Faudra voir, par contre, si Série noire effectuera une razzia complète. Cette oeuvre originale et flyée de François Létourneau et Jean-François Rivard a divisé le milieu de la télévision. Certains ont crié au génie. D'autres ont estimé que le buzz a été surfait. Comment les membres de l'Académie ont-ils reçu cet ovni télévisuel? Verdict demain soir.

Parmi les téléromans, O' de TVA devrait logiquement poursuivre son règne. La compétition viendra principalement de Mémoires vives à Radio-Canada, un grand soap de qualité qui a enchaîné les rebondissements et les retournements à un rythme soutenu. C'est mon téléroman coup de coeur (même si je ne lâche pas les O'Hara, loin de là).

En comédie, mettez tous vos points du Club Z - s'il vous en reste - sur Les beaux malaises de Martin Matte. Les pêcheurs, Un sur deux, La galère et Les Parent passeront leur tour cette année. Comme interprète, Martin Matte battra-t-il des comiques tels Marc Labrèche, Daniel Brière et Martin Petit? L'Académie a tendance à récompenser des acteurs de métier, et non des humoristes. C'est ce qui me fait pencher du côté de Claude Legault, gagnant l'an passé pour son rôle dans Un sur deux.

Je croise les doigts pour Julie Le Breton dans Les beaux malaises, dont le jeu, tout en finesse, tranche avec celui très explosif de la favorite Anne Casabonne dans La galère.

Où se situent Mensonges (15 nominations) et La marraine (12 nominations) dans le portrait? Bonne question. Éric Bruneau et Fanny Mallette ont été excellents dans Mensonges, une très bonne série policière de la chaîne AddikTV, qui a obtenu beaucoup moins de visibilité médiatique que Série noire, par exemple. Ils pourraient surprendre demain.

La marraine, diffusée à Séries + ce printemps, a plusieurs atouts dans son jeu, dont l'actrice Claudia Ferri qui a été épatante dans son interprétation de Paloma Hermosa, la tête dirigeante à Montréal d'un lucratif réseau d'importation de cocaïne. À surveiller.

Si vous participez à un «pool» des Gémeaux, voici quelques tuyaux en vrac. Guy Nadon (O') et Marie-Thérèse Fortin (Mémoires vives) vous garantiront des points, tout comme le Bye Bye 2013, Infoman, Les grandes entrevues de Stéphan Bureau, Les chefs! , le tandem Véronique Cloutier et Antoine Bertrand ainsi que le magazine Voir. Vous me remercierez plus tard.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer