Source ID:377277; App Source:cedromItem

| Commenter Commentaires (5)

Bravo, Fred Pellerin!

Fred Pellerin ne s'est pas laissé impressionner par... (Photo: Stéphane Champagne, La Voix de l'Est)

Agrandir

Fred Pellerin ne s'est pas laissé impressionner par Jean-Pierre Mocky, lors de son passage à l'émission française On n'est pas couchés. Mocky avait feint de ne pas comprendre son accent québécois.

Photo: Stéphane Champagne, La Voix de l'Est

Le numéro du Français arrogant qui feint de «ne rien piger» quand un artiste québécois s'exprime à la télévision sans changer son accent, ça va, on l'a vu trop souvent.

Thierry Ardisson a joué cette mauvaise scène à Nelly Arcan en 2001 à Tout le monde en parle, et le conteur Fred Pellerin a subi un traitement similaire à la télévision française il y a cinq jours.

Ça s'est produit sur le plateau du populaire talk-show On n'est pas couché de Laurent Ruquier, samedi soir dernier, sur les ondes de France 2. Chez nous, TV5 diffusera le passage du conteur québécois ce samedi à 23h35. Ne ratez pas ça.

Fred Pellerin y avait été invité pour discuter de son spectacle De peigne et de misère, présenté jusqu'au 30 juin au Théâtre de l'Atelier, à Paris. Malheureusement pour Fred, le cinéaste grincheux Jean-Pierre Mocky se trouvait aussi sur le grand plateau. Et Mocky était en beau fusil, car les deux chroniqueurs réguliers d'On n'est pas couché, Aymeric Caron et Natacha Polony, venaient de hacher finement son plus récent film, Le renard jaune.

Bref, Mocky, un vieux gâteux de 79 ans, fulminait et il s'est mis à insulter les deux chroniqueurs (deux cons, selon lui), traitant même Natacha Polony de demi-vieille peau. Bonjour l'ambiance.

Puis, ce fut au tour de l'entrevue de Fred Pellerin. Réputés pour leur sévérité, Aymeric Caron et Natacha Polony se sont mis à encenser l'artiste de Saint-Élie-de-Caxton, ce que Jean-Pierre Mocky n'a visiblement pas digéré. Lui a été démoli, mais Pellerin, un inconnu, est porté aux nues?

Vous avez dit des conneries, dites quelque chose d'intelligent, c'est chiant ce que vous dites, dites-le plus simplement, s'est mis à délirer Mocky, en s'adressant à Caron et Polony. Bon joueur, Pellerin a tenté d'amorcer un dialogue avec Jean-Pierre Mocky en lui parlant de Marc-André Forcier. Mocky a joué l'épais, réclamant une traduction simultanée, car il affirmait ne pas comprendre ce que Fred Pellerin lui disait. De la pure mauvaise foi.

Fred Pellerin, vêtu d'un chandail rayé et d'un jeans, a adopté la bonne attitude. Il a poursuivi son entretien et a charmé l'auditoire avec ses expressions colorées. Il a été vif, attendrissant et éloquent. Laurent Ruquier l'a aussi adoré et s'est excusé de la tournure bizarre des événements. «Je ne connais pas ça, cette manière-là de s'envoyer promener», a répondu Fred Pellerin, sans perdre le sourire.

Au-delà des querelles, Fred Pellerin, qui a fait son entrée dans le Petit Robert des noms propres, a profité de la tribune d'On n'est pas couché pour insister sur les dangers qui guettent le français en Amérique du Nord. «Pour réussir à parler français, ça demande une vivacité. On est obligé de garder une langue vive. C'est beau de la camper dans des dictionnaires, c'est beau de l'écrire et d'avoir de grands auteurs, mais si elle n'est pas là, vivante à chaque jour, chez nous, ça finit dans deux ou trois générations», a-t-il plaidé. Bravo, Fred. Pour l'ensemble de ton oeuvre. Quelle intelligence dans le propos.

Départ de trois juges

Ariane Moffatt, qui attend des jumeaux avec sa conjointe, ne reprendra pas son poste de juge à La voix l'hiver prochain. La chanteuse Marie-Mai, qui part en tournée, cédera aussi son fauteuil rouge, tout comme Jean-Pierre Ferland, qui a «choisi» de ne pas revenir pour une deuxième saison du populaire télécrochet de TVA. Bref, il ne reste, en théorie, que Marc Dupré des quatre chefs d'équipe de la première mouture. Attention, ici, le retour de Marc Dupré n'a pas officiellement été confirmé hier. Seul Charles Lafortune semble assuré d'avoir du travail en janvier 2014. Sur The Voice aux États-Unis, certains juges vont et viennent, mais Adam Levine et Blake Shelton n'ont jamais abandonné leur chaise. À suivre.

André Robitaille dans l'entrée

Radio-Canada a finalement confirmé hier ce que j'ai écrit plusieurs fois dans cette chronique: André Robitaille pilotera un magazine quotidien à partir du lundi 9 septembre dans l'ancienne case (16h) des Docteurs.

Son titre: Entrée principale. Car, en direct, André Robitaille animera son émission dans un bistrot aménagé dans l'entrée principale de la tour de la SRC, près des ascenseurs et derrière les barrières de sécurité de l'édifice.

Le lieu sera donc propice pour attraper, comme ça, des vedettes de la maison qui seront de passage. Un petit conseil, ici: si vous travaillez à Radio-Canada, ne vous baladez pas sans maquillage ou sans mise en pli entre 16h et 17h. On ne sait jamais quand vous pourriez passer à la télé.

André Robitaille abordera différents sujets dans cette heure quotidienne: techno, santé, médias sociaux, voyages, bouffe, divertissement, alouette. Radio-Canada veut faire de cette heure «un point d'ancrage dans le quotidien du téléspectateur», une sorte de grand résumé de la journée, mais d'un point de vue plus «magazine». Les noms des collaborateurs d'André Robitaille n'ont pas été dévoilés hier.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer