Source ID:361012; App Source:cedromItem

La cuisine, c'est toujours «in»!

En février, Martin Picard rappliquera avec la deuxième... (Photo: fournie par Télé-Québec)

Agrandir

En février, Martin Picard rappliquera avec la deuxième saison d'Un chef à la cabane.

Photo: fournie par Télé-Québec

On croyait - à tort - que les téléspectateurs se lasseraient des shows de cuisine hyper léchés et que les épicuriens autoproclamés ne videraient jamais leur bouteille d'huile d'olive payée 75$. Erreur. L'engouement pour les arts de la table augmente et Télé-Québec a renouvelé hier ses trois populaires émissions de bouffe du vendredi soir, soit Un chef à la cabane, À la di Stasio et Curieux Bégin.

Confession: j'adore regarder ces trois émissions, même si mon frigo contient très peu d'ingrédients de gourmets à part un vieux pot de moutarde de Dijon et des canettes d'eau tonique.

«C'est plus in que jamais la bouffe. Et nos émissions ont su se renouveler», indique la directrice des programmes de Télé-Québec, Dominique Chaloult.

À partir de septembre, Christian Bégin, Josée di Stasio et Martin Picard se succéderont dans une case que Télé-Québec baptisera «les grands rendez-vous culinaires» du vendredi. À 20h ou à 21h? Dominique Chaloult jongle encore avec toutes les possibilités.

Curieux Bégin ouvrira la saison gourmande en septembre avec huit nouvelles émissions d'une heure, dont la dernière se tournera chez lui, à Kamouraska, où il habite «à temps partiel depuis trois ans». Secret de plateau: la magnifique cuisine montrée dans Curieux Bégin n'est pas celle de Christian Bégin. Il n'habite pas ce lieu; on lui prête pour les tournages.

«On ne va pas réinventer la roue. L'émission restera dans le même lieu et dans le même esprit délinquant, convivial, festif et arrosé, on ne se contera pas de peur ici», explique Christian Bégin. La première émission réunira ses trois femmes préférées: Kim Thuy, Lakshmi Sundaram et Ethné de Vienne.

Une fois Curieux Bégin terminé, en novembre, À la diStasio suivra avec 10 épisodes tournés dans des quartiers montréalais et ailleurs au Québec. Pas de voyages à l'extérieur du pays cette fois. Deux émissions des Fêtes figurent également au menu. «Chaque quartier a sa saveur et son parfum. L'invité va me recevoir chez lui. Je veux fouiller dans ses armoires. Nous allons aussi faire un peu de lifestyle, donner des carnets d'adresses, mais nous gardons les recettes», assure Josée di Stasio, qui entamera sa 12e saison à Télé-Québec.

Puis, en février, Martin Picard rappliquera avec la deuxième saison d'Un chef à la cabane. «Tout le monde de l'équipe revient sauf mononcle, qui n'a pas confirmé. Il s'est fait une blonde, une p'tite jeune de 63 ans», rigole Martin Picard, dont les péripéties à l'érablière ont été suivies par 180 000 disciples ce printemps.

Toujours à Télé-Québec, la patronne Dominique Chaloult est très contente du 125, Marie-Anne, le nouveau projet télé de Christiane Charette. «Je veux la ramener au printemps. C'est une case que je veux développer. C'est unique ce qui se passe chez Christiane Charette», note-t-elle.

Et les commentaires sur le fameux poteau et la table de patio qui ont été vus dans le tout premier épisode? «On aurait peut-être dû faire un pilote technique», admet Dominique Chaloult. Vendredi dernier, le visage ahuri de Geneviève St-Germain valait 100 piasses quand Gilbert Rozon a échappé une blague grivoise. Allez le revoir sur le site web de Télé-Québec.

Les dragons en feu!

L'émission Dans l'oeil du dragon de la SRC a décroché son meilleur auditoire de la saison, lundi soir, avec 1 107 000 téléspectateurs à l'écoute. Les dragons ont fait plus que le double du feuilleton Dallas à TVA (525 000). Et avec ses 449 000 accros, la série CSI: NY sur les ondes de V chauffe aussi TVA. À 21h, Testé sur des humains (920 000) a surpassé le talk-show de Pénélope McQuade (544 000), qui a pourtant été très divertissant avec Alex Perron, René Homier-Roy, Marie-France Bazzo et deux membres de Simple Plan.

Par ailleurs, la Première Chaîne de Radio-Canada a confirmé hier que René Homier-Roy héritera de deux nouvelles émissions radiophoniques à la rentrée automnale. La première, diffusée les vendredis à 13h, sera «un rendez-vous littéraire», qui prendra la place de la cinquième émission de Plus on est de fous, plus on lit. Marie-Louise Arsenault conserve cependant ses quatre autres plages, du lundi au jeudi à 13h.

La deuxième émission, un magazine culturel, s'installera dans la case de Bouillant de culture de Marie-Christine Trottier, les samedis à 14h. Bouillant de culture se poursuivra tout l'été, mais ne reviendra pas en septembre. Marie-Christine Trottier étudie présentement une nouvelle proposition de la SRC.

Changements à La semaine verte

Errol Duchaine, 61 ans, prend sa retraite et c'est la journaliste Catherine Mercier qui le remplacera à la rentrée de septembre. Présentatrice de la série documentaire Amour, haine et propagande, Catherine Mercier complétera son mandat de correspondante de Radio-Canada en Chine avant de rentrer au Québec. Errol Duchaine était aux commandes de La semaine verte depuis 2002.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer