C'est dommage de s'attarder à ce détail, mais c'était extrêmement agaçant hier soir. Pourquoi RDI a-t-il mis les petits plats dans les grands en installant son plateau principal à l'extérieur, sur le toit de l'ambassade du Canada à Washington?

Publié le 6 nov. 2012
Hugo Dumas LA PRESSE

Cette sortie en plein air, où le thermomètre indiquait 6 degrés Celsius, n'a rien apporté de plus à la couverture électorale, à part peut-être les belles prises de vue du Capitole, en arrière-plan.

Et pauvre Céline Galipeau, dont les mains rougissaient en direct sous les yeux des téléspectateurs. Vers 22h50, elle a même dû enfiler de gros gants de laine peu élégants. Aux côtés de la chef d'antenne, les trois analystes, Joyce Napier, Raymond St-Pierre et Guillaume Lavoie, portaient également leur manteau d'hiver. M. St-Pierre a dû, lui aussi, sortir ses moufles en milieu de soirée.

Ils avaient tous l'air frigorifiés, les cheveux balayés par le vent, le corps crispé. Ça frôlait le ridicule. Ce refroidissement du corps journalistique nous a complètement fait décrocher des résultats. Heureusement, les propos pertinents des invités de Mme Galipeau - souriante et enjouée, malgré le froid mordant - nous ramenaient à des sujets moins triviaux.

Le ton était plus alerte et plus chaleureux (sans mauvais jeu de mots) à LCN, où Pierre Bruneau transmettait mieux la fébrilité du moment que sa rivale radio-canadienne.

En effet, c'était un soir historique et on le sentait tout de suite chez LCN. Au dépouillement des résultats, Jean-Marc Léger a été solide. Les échanges entre Pierre Bruneau et le commentateur Luc Lavoie coulaient de source. Et l'écran séparé en trois cases de LCN permettait au téléspectateur d'avoir rapidement un portrait complet de la situation. À RDI, la Maison-Blanche qui flottait en trois dimensions derrière Frédéric Arnould dérangeait inutilement.

Tout au long de la soirée, RDI a donné la parole à une panoplie d'intervenants éparpillés un peu partout, ce qui a alourdi le déroulement de cette émission spéciale. En comparaison, l'équipe légère de LCN se retournait sur une pièce de 10 sous.

Ceux qui pensaient se coucher tard ont eu tort: à 23h19, c'était fini, Barack Obama a été réélu et nous avons tous pu aller faire dodo... au chaud.