Source ID:20110420LA0070; App Source:cedromItem

Sauvetage pour Prozac?

Il y a peut-être une lueur d'espoir pour Prozac, malgré l'annonce jeudi dernier que V reportait la production de cette série tragi-comique, faute d'avoir décroché une enveloppe assez bien garnie du Fonds des médias du Canada.

«On est à terre. On est tristes. Mais il y a encore une chance que Prozac revienne en ondes en janvier 2012. V n'a pas lancé la serviette. Je n'y croyais plus jusqu'à hier (lundi). J'ai rencontré Tony Porello, le responsable des finances de V, et là, on a une petite chance», croit le producteur de Prozac, André Rouleau, de chez Caramel Films.

Le climat de travail chez V a été assombri la semaine dernière quand la jeune station propriété de Remstar a appris que le Fonds des médias du Canada ne lui allouait - pour l'instant - que 1 357 762 $ pour financer ses émissions de 2011-2012, soit près de trois fois moins que les 3 869 292 $ encaissés l'année précédente. Résultat: Prozac a été mis sur une tablette et la troisième saison de Bienvenue aux dames, mettant en vedette l'humoriste Peter MacLeod, Rémi-Pierre Paquin et Anick Lemay, a été torpillée. Des 23 stations francophones qui pigent dans le Fonds des médias du Canada, V est celle qui a pris «la plus grosse débarque».

Le climat de travail chez V a été... (Photo: fournie par V) - image 2.0

Agrandir

Le climat de travail chez V a été assombri la semaine dernière quand la jeune station a appris que le Fonds des médias du Canada lui allouait - pour l'instant - près de trois fois moins d'argent que l'année précédente. Résultat: Prozac (notre photo) a été mis sur une tablette.

Photo: fournie par V

Pourtant, début février, V avait annoncé l'ajout officiel de Prozac 2 à sa grille de 2011-2012. Le tournage aurait dû démarrer en juillet et les scénaristes Karina Goma et Sophia Borovchyk ont déjà pondu les huit premières demi-heures. «Les ventes de pub et la recherche de partenaires étaient aussi commencées», note le producteur André Rouleau.

Hier, tous les artisans de Prozac ont signé une lettre ouverte se disant «profondément inquiets de cette situation qui diminuera l'offre déjà suffisamment restreinte de dramatiques québécoises sur nos écrans». Jeudi dernier, le coprésident et chef de la direction de V, Maxime Rémillard, a aussi fait parvenir une longue missive aux médias, dénonçant cette réduction «injustifiée et totalement inacceptable».

En fonction du choix de V, Prozac 2 comptera 11 ou 13 épisodes de 30 minutes, ce qui fait osciller son coût total entre 3,6 et 4 millions. Initialement, V prévoyait y injecter 1,8 million tiré directement de son enveloppe du Fonds des médias du Canada.

Le rejet du budget à Ottawa a compliqué le montage financier du Fonds des médias. Mais une fois que le gouvernement fédéral y aura versé ses 100 millions, en juin, l'argent remis à V tournera autour de 2 millions, précise Stéphane Cardin, vice-président aux affaires publiques au Fonds des médias du Canada. «Je comprends leur réaction, car la baisse est appréciable. Mais il y a d'autres stations qui ont connu des baisses», rappelle Stéphane Cardin.

La cote d'écoute compte pour environ 50 % dans l'attribution des sommes du Fonds des médias du Canada. Et comme V a connu une première année d'existence catastrophique, son financement a fondu comme notre intérêt pour Big Brother.

V conteste la mécanique interne du Fonds des médias, qui le condamnera à encaisser des sommes toujours plus petites. Car pas d'argent, pas de fiction. Et sans émission originale, les chiffres d'audience gonflent rarement. «C'est un cercle vicieux. Et ça va nous pénaliser encore l'an prochain», dénonce le porte-parole de V, Tim Ringuette.

Annuellement, le Fonds des médias remet environ 90 millions aux chaînes francophones. Le tiers des dollars provient du gouvernement fédéral et le reste, des montants que les câblodistributeurs (Vidéotron, Bell, Shaw, etc.) perçoivent tous les mois sur nos abonnements à Illico ou Fibe.

Le hockey cogne fort

Les réseaux généralistes ont durement été frappés par la présence du Canadien en séries éliminatoires, qui a rameuté 1 542 000 fans, lundi soir, sur les ondes de RDS. À Radio-Canada, le talk-show de Pénélope McQuade a chuté à 376 000 téléspectateurs, tandis que Vie de quartier a dégringolé à 259 000 fidèles. Le verdict de Véronique Cloutier a vacillé, mais pas trop, se stabilisant à 751 000 amateurs. Aucune émission millionnaire à TVA non plus. La classe de 5e a intéressé 728 000 personnes, Mon plan Rona a réuni 602 000 accros devant leur poste et Testé sur des humains a enregistré une moyenne de 710 000 téléphiles, selon BBM. Du côté de V, la popularité d'Un souper presque parfait ne dérougit pas avec une cote d'écoute chiffrée à 762 000 téléspectateurs.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer