La guerre des empires télévisuels se poursuit sans répit: Joël Legendre est officiellement passé dans le camp ennemi en acceptant hier de remplacer Véronique Cloutier à la barre de Paquet voleur sur les ondes de Radio-Canada.

Mis à jour le 16 févr. 2010
Hugo Dumas LA PRESSE

Pour Joël Legendre, une grosse tête d'affiche de TVA, c'est donc la fin des rapprochements, du jeu de la bouteille et des soupers d'élimination: il ne tiendra plus le gouvernail d'Occupation double, une des émissions les plus regardées du petit écran.

«C'est Joël qui a signifié à TVA qu'il n'était plus disponible pour animer Occupation double», mentionne la porte-parole de TVA, Nicole Tardif. Le O.K. officiel n'a pas encore été donné, mais la septième édition d'OD se concocte présentement. Et pas question pour l'instant de retourner dans les bungalows de Terrebonne: la production vise encore l'international (comprendre: le Sud). La recherche d'un nouvel entremetteur ou d'une nouvelle agente de liaison - il n'y a jamais eu de femmes à la tête de cette téléréalité - a aussi été enclenchée.

Selon nos informations, l'agent de Joël Legendre, Luc Myre, a communiqué vendredi avec la responsable de la programmation de TVA, France Lauzière, pour lui indiquer que son client ne reprendrait pas le collier de la populaire téléréalité. Une annonce qui a surpris bien des gens dans la boîte. Pourquoi délaisser un produit télévisuel qui offre autant de visibilité?

Joël Legendre, qui a été associé à OD pendant quatre ans, n'a pas accordé d'interview hier. Selon son agent, le quiz Paquet voleur lui offre plus de stabilité familiale: «avec son fils, Joël n'aura pas à voyager partout», détaille Luc Myre. Pour votre info, la dernière édition d'Occupation double a entièrement été tournée en République dominicaine.

L'animateur de C'est juste de la TV à ARTV, André Robitaille, a aussi franchi la ligne Maginot télévisuelle en paraphant, fin janvier, un contrat d'animation pour Testé sur des huma!ns à TVA.

Y aura-t-il des blessés dans cette bataille de tranchées? On se croirait quasiment dans un épisode de la formidable série Apocalypse de TV5.

Chez Radio-Canada, Joël Legendre ouvrira ses premières pastilles à la rentrée d'automne. De son côté, Véronique Cloutier abandonne le quiz qu'elle dirigeait depuis septembre 2007. D'abord, elle s'attaque à son nouveau talk-show Le verdict: c'est votre opinion, qui démarre à la mi-avril à la SRC. Concept: confronter des personnalités connues avec la perception publique de Monsieur et Madame Tout-le-monde.

«J'ai fait trois ans de Paquet voleur. C'est un beau cycle. J'ai envie de faire autre chose, j'ai envie de faire de la variété, de la parodie, de la musique. J'ai différentes offres que j'étudie. C'est une année de décisions pour moi. J'ai vendu Novem, je quitte Paquet voleur, je suis en train de faire de la place pour d'autres choses», énumère Véronique Cloutier en entrevue à La Presse.

La blonde animatrice continue son boulot à l'animation du gala des Gémeaux, qui fêtera ses 25 ans à la rentrée automnale. Kampaï tout le monde.

Du monde aux Jeux

Jamais autant de téléspectateurs québécois n'auront syntonisé V sur une aussi longue période de temps: la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver, où Bryan Adams a été pris en flagrant délit de lip-synch, a été suivie vendredi par 942 000 personnes sur la chaîne de Remstar, tandis que 906 000 autres l'ont regardée sur RDS. Cote d'écoute totale: 1 848 000 fans.

En raison du décalage horaire moins avantageux, c'est plutôt difficile de comparer justement les chiffres de V et RDS avec ceux de la cérémonie d'ouverture de Turin qu'a diffusée la SRC le vendredi 10 février 2006. Entre 13 h 30 et 17 h, 404 000 amateurs avaient assisté au coup d'envoi des JO italiens en direct sur Radio-Canada, contre 678 000 qui avaient rattrapé la reprise entre 18 h 30 et 22 h.

V et RDS disposent d'un avantage énorme: les compétitions les plus palpitantes passent presque toutes en heure de grande écoute, soit entre 18 h et 23 h, tandis qu'à Turin, le gros des épreuves passait en plein après-midi, ce qui n'avantage pas les BBM, que non.

Dimanche soir, les olympiades ont brassé l'ordre télévisuel. En combinant les audiences de V et RDS, 1 342 000 fans ont vu la finale des bosses, entre 21 h et 21 h 20, où Alexandre Bilodeau a raflé l'or devant son frère en liesse. Un moment de télé digne d'un film de Hollywood.

À Radio-Canada, Tout le monde en parle a rallié 1 146 000 adeptes et La série Montréal-Québec de TVA s'est stabilisée à 1 055 000 accros. Le banquier conserve son titre d'émission numéro un avec ses 1 529 000 téléspectateurs.

Samedi soir, le match de hockey féminin entre la Slovaquie et le Canada a rivé 609 000 téléphiles devant leur poste. La finale des bosses chez les femmes a capté l'attention de 717 000 sportifs de salon. Un gros merci à Jennifer Heil.

Confession ici: au risque de me faire lancer des roches par les collègues, je dois admettre que la couverture de V et RDS me paraît pas mal moins pire que ce que j'avais imaginé. C'est clair que les immenses moyens de Radio-Canada n'y sont pas, mais dans les moments charnières qui ont été relayés jusqu'à présent, nous avons entendu les voix rassurantes des mêmes experts qu'à la SRC comme Alain Goldberg, Richard Garneau ou Jean-Paul Baert. Pas trop de dérapage en ondes, non plus. Mais on reste aux aguets. Par exemple, ce week-end, certains reporters ont posé des questions inutiles et alambiquées après les épreuves. Ça, c'est souffrant.