L'ampleur de l'annonce faite par l'Impact hier réside dans l'âge de ses deux nouveaux joueurs: 26 ans dans les deux cas. Fini le temps où le club montréalais embauchait des gros noms en fin de carrière?

Ronald King LA PRESSE

Nick De Santis, qui a présenté l'Argentin Hernan Bernardello et l'Espagnol Adrian Lopez Rodriguez, répond: «C'est à cause de joueurs comme Di Vaio et Nesta si ces deux athlètes ont choisi de venir à Montréal. Hernan avait des offres d'ailleurs, mais il a préféré notre club. Il s'agit de suivre notre plan. Des joueurs plus âgés ont établi les bases, nous passons maintenant à une autre étape. Bernardello et Lopez peuvent nous aider pendant plusieurs années à deux positions-clés.»

Et les deux hommes ont des C.V. impressionnants. De l'expérience dans les premières divisions espagnoles et anglaises, les deux plus relevées, dans des tournois prestigieux, à la Coupe UEFA. Bernardello, le milieu de terrain, sera joueur désigné chez l'Impact. Il est reconnu pour son intensité au jeu. «Il est affamé", dit De Santis. Lopez, qui a évolué à Wigan, en Angleterre, est un défenseur central qui viendra appuyer et seconder les vieillissants Ferrari et Nesta.

Le physique de l'emploi

«Ce sont deux joueurs qui ont fait leurs preuves», dit-il. De Santis nous a proposé de nous mettre à l'espagnol puisqu'on en entendra beaucoup plus dans l'entourage de l'équipe. Les deux nouveaux ont le physique de l'emploi. Si vous les croisez dans la rue et les entendez parler, vous vous direz qu'il doit s'agir de footballeurs.

Avec l'aide d'une interprète pleine de bonne volonté, ils ont dit tout ce qu'il fallait dire hier: «Montréal est une belle ville. L'Impact est une organisation respectée. Je veux aider mes coéquipiers tout de suite et pour longtemps. Je suis ici avec l'intention de rester. Je vais apprendre le français le plus rapidement possible.»

Nous aurions pu être devant deux nouveaux joueurs du CH, des Alouettes ou des Expos. Sauf pour la langue. Les clichés habituels, oui, mais on dirait qu'ils passaient mieux en espagnol. Nous écoutions la musique de leurs phrases et c'était beau. Et puis nous écoutions la pauvre interprète. La direction de l'Impact n'a pas encore déterminé quand les deux hommes pourront intégrer l'équipe et consulter le préparateur physique. Mais nous avons hâte de les voir à l'oeuvre. Sachez que chacun a des agents. Nick De Santis les a tous remerciés hier.

L'Impact recevra Kansas City ce soir au stade Saputo, et Marco Di Vaio sera de retour dans la formation.