The beautiful game, comme ils disent, a été quelque peu enlaidie hier alors que les officiels ont connu une journée affreuse.

Ronald King LA PRESSE

Les débats concernant les reprises vont reprendre dans les milieux du soccer. On sait que la FIFA s'y oppose toujours, mais les gaffes d'hier sont du genre à gâcher le spectacle le plus populaire du monde.

Le monde entier a vu l'Angleterre annuler le score contre l'Allemagne, le monde entier l'a vu grâce à la reprise, mais pas l'arbitre, qui n'y a pas droit et qui n'a rien vu du tout.

La Coupe du monde faisait un peu pic-pic...

Même la Ligue nationale de hockey, qui n'est pas reconnue comme avant-gardiste, a au moins compris que pour les buts, on a souvent besoin de la reprise pour voir des actions qui se déroulent très rapidement. L'oeil humain ne suffit pas toujours.

Les Anglais ne méritaient pas de l'emporter hier. L'analyste britannique de TSN a parlé d'une défense de dimanche après-midi dans une ligue de garage (traduction libre). Il reste qu'avec un compte de 2-2, ils auraient peut-être continué le match dans un meilleur état d'esprit et, surtout, avec une autre stratégie. Vous connaissez quand même l'importance d'un but dans ce sport qui n'en produit pas beaucoup...

On passe à l'autre match et c'est 1-0 Argentine malgré un hors-jeu flagrant. Pic-pic encore...

Les Mexicains ont paniqué et c'était vite 3-0...

Si l'on se fie aux explications des divers analystes de la SRC et de TSN, nous ne sommes pas près de voir des changements. Des années, disent-ils...

Il est aussi question de placer une puce électronique dans le ballon ou d'ajouter des juges de buts.

Les arguments contre sont nombreux. On ne doit pas arrêter un match de soccer et rompre sa fluidité, par exemple. Donc, pas d'arrêts pour regarder la reprise.

Un autre argument veut que le soccer est à l'image de l'Homme, c'est-à-dire qu'il n'est pas parfait, et que le facteur humain fait partie de l'aventure.

Je ne prétends pas connaître la meilleure solution, s'il y en a une, mais je trouve qu'hier, c'était trop. L'être humain commettait trop d'erreurs pour être pris au séreux.

Les clowns

Je sais que vous ne l'aimez pas beaucoup et qu'une grande partie de l'humanité est d'accord avec vous. Ça arrive.

Le sélectionneur Diego Maradona a pu faire le clown tant qu'il le voulait hier. Il a presque provoqué une bagarre avec les Mexicains après le premier but des Argentins qui n'était pas bon. Et puis il sautillait et embrassait ses joueurs à chaque but. Aucun respect pour l'adversaire, qui est pourtant une des vertus premières du vrai sportif. La tricherie, pour lui, est un mode de vie.

Après le match de la Main de Dieu, qui avait coulé l'Angleterre, il avait dit que voler un voleur, c'était correct. Il parlait des îles Malouines que les Anglais refusaient de céder à l'Argentine.

Et puis revoici L'Infoman à la SRC. Il est en Afrique du Sud. Lui, je sais que vous l'aimez beaucoup et que vous le trouvez drôle.

Je vous parie qu'il va manger des chenilles ou quelque saloperie du genre, qu'il va faire des grimaces et qu'on va tous se rouler par terre, n'est-ce pas?

Carlos

C'est un copain argentin qui était très content hier. Et le premier but, Carlos?

«Ça, ce n'était pas fort. Les Mexicains ont une bonne équipe, ils avaient de grandes attentes, et ce premier but, hors-jeu, les a assommés et m'a surpris. Mais les deux autres buts étaient beaux.

«Messi a fait le reste. Il a préparé les trois buts.

«L'Argentine est une équipe en transition. Ils ont inséré des jeuens, mais ils sont tous des étoiles, ils jouent dans les grands championnats européens.»

Contre l'Allemagne maintenant?

«Les Allemands sont toujours dangereux, ils sont très à l'aise en Coupe du monde. Ils demeurent calmes et sont efficaces sous pression. Mais je pense que l'Argentine va l'emporter 3-1 encore une fois.»

Et après?

«Le Portugal est très fort. Le Brésil en a perdu, comme la France et l'Italie. Alors, l'Argentine va tout gagner!»